•  

    coucourou ,

    le 11 juin , dimanche 2017

    la fin de notre saison de marche ..

    Comme à notre convenance , le brevet du randonneur Caussenard

    clôture nos escapades dominicales , les chaleurs arrivent avec l’été ..et d’autre occupation nous rassemble ..

    Cette année , c’est à St André de Vezines que l’on est convié ..

    Plusieurs circuit sont proposés , pour tous les styles de marcheurs ..

    De 6 à 31 km avec pour titre Le Causse Noir en majesté...

    avec se programme nous voila debout à 6 h 30 ..

    Sans trop savoir qui vient ..nos préparatif sont joyeusement coupé par des appels ..

    Maixent , Marinou, Marie et joan son mari , nous rejoignent directement au village ..

    Surprise , Michel , Émilie et Léna nous attendent devant la maison ..

    La route de la vallée de la Dourbie se déroule tranquille aux sons de nos interrogations ..

    Le temps est magnifique , trop beau même ...le chaud descend du ciel ..
    Quel parcours va t’on faire ? ou vont nous mener les champions des sentiers ?
    Impatient de connaître les secrets des passages souvent débroussailler spécialement pour ce jour ..

    l’esprit est différant , lolo va se faire guider par ses maîtres ..
    j’y vais avec l’envie de savoir de nouveau chemins

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    24 km pour 1000 m de dénivelé ...circuit moyen ..

    7 h 30 théorique !! plutôt 45 on petit déjeune au départ ..
    l’ambiance ou Tous sourient, de bonne heure ,
    Des inconnus aux rencontres surprises de tête d’ici , la banane s’affiche d’une oreille à l’autre ..

    sans bousculade , avec une ouverture systématique ...on laisse la place à ceux qui arrivent ..
    La foule s’écarte facile , en mouvement gentil ..l’espace de chacun est respecté cordialement ..

    si bien que vous êtes chez vous entouré d’amis ..
    Ces caussenards savent recevoir ..grand merci au Bartas ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d VesinesLe brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lolo , se laisse gagner par les émotions ..la joie d’être un groupe de 9 pour cette marche
    le plaisir de randonner avec Joan pour la première foi ,
    et de retrouver les amis et amies ..

    alors ma tête flotte , et surnage un peu ..j’oublie l’appareil photo , et le GPS ..

    “ Maixent, prête lui le tien , montre lui pour faire les photo “ ..demande Marinou ..

    “oui , bon , alors pour les réglages ...voila .. Ha comment ça marche .?enfin tu vois ! “ me précise Maixent ..

    nous partons enfin , dans une foulées allongé et rapide ...bien rapide
    Poussé d’un élan incompréhensible , on glisse sur la piste ...on pense que la descente nous pousse ..

    en fait c’est notre tête qui ordonne ...marche vite , c’est facile !..il fait frai bientôt la chaleur te fera souffrir ..

    Les 6 premier km se fond dans les bois , à l’ombre en descente ..
    un sentier ravin , dans la mousse et les rochers ...que du bonheur ..

    “ on va trop vite , pour apprécier ..., prenons le temps ...” commente Michel ..

    Rien n’y fait , on interverti la tête de file . les derniers qui veulent ralentir , devant ...

    et aussitôt la cadence reprend de plus belle ...

    La place de tête , impose cette vitesse ce jour ...allez savoir pourquoi ?
    “ de toute façon dans la cote ,au soleil , on ralentira ..” je lance tout haut ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et effectivement , pour monter à la Bresse ...je prend des poses campanules

    Un petit aperçut du reste de la journée ..

    Émilie nous ravi ...dans son style lèger , de marcheuse coureuse ,
    elle avance sans bruit avec gaîté et gentillesse ...adorable

    court quelque pas , se retourne sourire , et dans un regard espiègle tend son téléphone qui fait clic ..

    “ je vous est en boite ...” dit elle contente

    “aujourd’hui on fait des mise en boite ...” je lui répond avec humour ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la Bresse la prairie du causse nous porte ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on se dirige vers le Maubert..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    km 7 ...chaud , dur dur sur le sable dolomitique ...
    on sait que l’on ne manquera pas d’eau ..des ravitaillement sont prévus

     alors on pinte ...et pinte encore ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    km 9 ...on attaque un sentier superbe ...est prévu de contourner le Chaos de Montpellier le vieux ..
    on devine en horizon ses rochers découpé ..

    le ravin derrière nous nous attend ..

    une marche plaisir sans qualificatif ...un tapis de mousse s’affaisse sous nos chaussures ..

    le bruit des pas se fait feutre , celui des bâtons imperceptible ..

    nos mots se taisent ou alors murmure à peine ..

    l’ambiance se rapproche , les rochers dissimulé , qu’ils demandent attention ,
    la végétation se contraste , les tronc sont droit verticaux , la mousse partout en vague ondulante ..

    Un autre monde vit ici , ancestral , primaire , immuable , immobile ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un pin sur un rocher ...les racines coupées par une crue ..pas si immobile ce monde ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d VesinesLe brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on descend dans se monde ..suivant la trace fraîchement ouverte ..

    pas de panoramique , mais que des détails de rêve ..à l’ombre ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    des glaïeuls, cherche le soleil , de ci de la ...

     En fait , une magnifique orchidée , comme mes ami(e)s  me l'on fait remarquer dans leur com.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     


    et l’on trouve un gour ...Émilie nous montre un filtre de poche pour boire cette eau..
    sans avaler un triton , ou une bactérie ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d VesinesLe brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    après le ravin voici les corniches ...on est gâté ..

    le sentier , serpente , arpente ,les rochers , dessine et signe la vallée ..

    Un casse patte de ouf , heureusement , on reste tous sur nos jambes ..

    l’allure se contrôle mieux ..pour un moment ..Puis passe Maixent devant ...

    suivit de Joan ..et d’Émilie ...alors là ! la file éclate ..pourtant le gaillard semble marcher tranquille ..

    des pas sûr , allongés , sans précipitation ...mais qui ne ralentissent jamais quelque soit la difficulté..

    Alors irrémédiablement l’avance se creuse ..

    plus tard Joan me dira...” quant il est devant Maixent , il trace vite ...pour le suivre c’est dur “ ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on se retrouve en halte rochers ..
    Se pose la question repas ..midi approche ..le soleil nous tape chaudement ..

    on marche jusqu’à trouver le coin ...descend monte ..rien de bien plat ou dégagé ..

    “ jou prrréferrre quand sa mounte , les descentes je les crrain pourr les genoux “ nous dit Joan avec son super accent ..

    “ cette après midi une longue cote nous attend tu auras de quoi te contenter”...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on mangera sur une crête ...en face les rocher de Roc Altes..en horizon ..Site du prochain ravitaillement ..

    la chaleur se fait four , rôtissoire , alors on tente tout pour se rafraîchir ..

    apéritif de Ratafia maison , rouge à volonté , et café bien chaud ..

    avec le glaçon de Brigitte ...pour tenir les yaourt au frais elle fait suivre un gros glaçon ..

    de toutes les positions , c’est sur la tête qu’il rafraîchi le plus ...
    Le bloc bleu circule de nuque en front dans des grand Ha de soulagement ...


    la pose repas se langui une bonne heure , pour finir en méditation avec le peu d’air de la pente ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Midi solaire ...on descend à la route du Rio Sec pour remonter le versant d’en face !

    on sait se qui nous attend ...seul Joan semble pressé ..

    “ hooo stop, attend , on n’attaque pas une cote comme ça , à sec ..on se pose à l’ombre et boit un grand coup “ j’impose

    nombre de marcheur se retrouve en bas ...retardant le moment du départ .

    le démarrage s’organise , Léna devant , Joan , moi et Émilie , marie ...suit les autres avec Maixent et Michel ..

    “ je prend le rythme de montagne “ nous dit Léna ...on suit

    Je commence à souffler , le cœur dans la tête , je gère tant bien que mal la chaleur ..

    On double , double et dépasse certain ...notre course semble gagnée ..

    Au deux tiers de la pente , on s’écroule ensemble avec Émilie ..la pose est nécessaire ..

    Et l’on repart pour finir en beauté ..

    On aura dépassé plusieurs marcheurs , aux limites d’eux même ..courageux ils montent peu à peu ..

    Les tête défaites , le regard au ciel , le souffle dans la bouche ...

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    l’arrivé au ravitaillement est tout un aboutissement ..

    les organisateurs ont mis le paquet , conscients qu’ils occupent un rôle important ..
    on est au petit soin ..à l’ombre d’un noyer ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    puis on se dirige vers les corniches du Rajol ..par un sentier de pays bien connu ..

    j’en profite pour faire découvrir le coin à nos amis de rivière sur Tarn ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la vallée de la Dourbie ...et le Larzac ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    des corniches que je connais bien ..voir ici ..http://rando-lolo.eklablog.com/le-riou-sec-a-roc-altes-a114207638

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on profite de ces rochers ...un peu vite toujours ..ce jour

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    nous voila déjà presque à Montméjean ..plus de 16 km fait ..

    plus de 15 h ..le temps passe aussi vite que l’on marche ..on ne regrette pas de s’être pressé le matin ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on s’arrête à la fontaine avant le village ..là des randonneurs récupèrent un peu de fraîcheur ..

    on discute de ci , de chaud et ...:

    -“ vous n’êtes pas Lolo de rando à lolo ?” me dis une dame ..

    -“ oui c’est moi , vous me connaissez ?”

    s’en suit nos échanges de rencontres ...elle lit mon blog avec suivit ...marche aussi en groupe ..
    et pour finir ...

    “ j’ai jamais osez vous demander , sur le blog , de venir avec vous ,marcher ..”

    et voila une rencontre surprise ...avec un rendez vous pour cette automne ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    avant de remonter sur st André ...on retourne voir le pigeonnier troglodyte ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     


    fini de souffrir , après la halte cerises , gracieusement offertes au dernier ravitaillement ..on rentre sur le causse ..

     

     

     

     

     

     

     

    Le brevet à st andré d Vesines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    doucement ,
    la peau noyée de sueur ,
    le cœur chaud ,
    la tête dans les vapeurs de la journée ,
    on avance par automatisme ..

    un grand jour que l’on vient de vivre ,
    un exploit pour certain ,
    une lutte par moment ,
    un bonheur de chaque instant ..

    Avec de belles découvertes
    dans la force du corps et de l’esprit ..
    on est aller au bout de notre choix ..

    ce termine ainsi une saison de marche

    on se retrouvera en automne
    dans les couleurs chaudes et les matins frais ..

    bien des bizs d’été

    amitié
    lolo

     


    14 commentaires
  • coucourou ,

    Bien le merci à Mireille et Nicolas pour leur ligne botanique ....,


    juin , dimanche quatre ,
    trois uns , les unes à quatre ,

    l’aventure commence , une classique ..
    Les trois hameaux du Méjean ..http://www.lesgorgesdutarn.fr/les-3-hameaux-du-mejean

    l’un des uns , me demandait une marche liberté sur le plus haut causse .
    Le Méjean , se mérite , et se réfléchit ..
    Bien en altitude , plus de 1000 m , les saisons chaudes prennent le temps ..
    S’installent doucement sans précipitations , ni coup d’essai ,
    la floraison traîne délicatement ..
    Il est bon , d’y monter quand dans les vallées le printemps disparaît avec les cerises

    On y retrouve l’explosion florale..

    la trace proposé par lolo , s’écarte du classique ..passe par les crêtes , évidemment

    avec en fin un retour pâturage ..

     

    Coucourou, de Mireille..


    Je prends le relai juste derrière Lolo pour quelques commentaires "flore et insectes"

    (cela faisait bien longtemps... et les Rando-à-Lolo vont bientôt finir, alors c'est maintenant ou jamais).

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    17 km pour 420 m de dénivelé


    On se gare à l’entré du hameau ...un parking prévu randonneurs ..

    étonné , de n’être pas les seuls ...je questionne la seule personne présente,
    qui comme nous se prépare pour marcher ..

    -“ non je ne randonne pas , moi c’est les papillons ...” me répond il ..

    Intrigué , je demande plus ...et voila une découverte , un passionné d’insectes , venu photographier une rareté ..

    Ici , nous explique t’il des Apollons batifolent ,
    Avec leur grandes ailes blanches et leur yeux rouges , ils résistent ici au réchauffement climatique..

    Bien sympathique , cet amateur nous indique comment les observer .
    cet échange de connaissance donne de nouvelle ailes à notre rando

    http://www.papillons.info/papillon-apollon/

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On commence par observer la lavogne de Drigas ...très bien restauré

    des panneaux explicatifs nous pose en lecture ..


    puis de la on entre en pâture ...ouvre et ferme une clède ( ouverture de champ ) ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

    en voiture , nous avons découvert ce qui nous attend ..

    une steppe , grand espace , horizon sans début ni fin ..
    alors regardez , pourquoi les crêtes et sommet attirent lolo ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Saut de clôture ..sur un caillou spécialement mis pour cela ..

    les tête en légèreté , la monté nous ravi , derrière nous le causse s’aplatit avec notre ascension ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la prairie , comme on la rêve chez Disney ..cette colline enchante Mireille ..

    -“ des orchidées , de partout on devrait y voir plusieurs variétés..”

    Les piramidals , sont en nombre ..ainsi que le dompte venin

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    complètement toxique ..


    l’esprit se promène en bota ..

    on baisse les tètes , à la recherche de la chenille noire au trait jaune ...

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    doucement , tel des observateurs , ils écartent les cheveux d’anges de leur pas ,
    discutent de chaque couleur , avec dans le dos l’immense liberté du regard ...
    je sais que notre retour se fera parmi les prairies d’en bas ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la collection s’agrandit .., orchis brûlée et homme pendu ...il faut s’approcher , s’ allonger et rêver ..

    un ravissement se début de marche ..

     

    En tout, durant cette balade, nous aurons vu un bon paquet d'espèces d'orchidées :
    - avec pour les orchis et assimilés (je vous passe les noms de genre qui ne sont pas toujours "Orchis") :

    l'Orchis pyramidal, l'Orchis brûlé, l'Orchis "homme pendu",

    une Plathantère, une Listère (entièrement verte !), l'Orchis moucheron (voir plus loin),

    des probables hybrides d'orchis militaire avec une autre espèce.

    Et j'ai cru aussi apercevoir quelques "Dactylorhiza".

    Sans oublier des Orchis boucs pas encore ouverts et des Orchis singe fanés,

    - ajoutez à cela, du côté des Ophrys, l'Oprys mouche d'Aymonin (voir plus loin).


    Donc, tout cela nous fait un minimum de 10 espèces d'orchidées sauvages...

    à l'instant "t" et sur un "mouchoir de poche de causse" : pas mal !

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ici les asters débutent , ainsi que les raiponces

     

    Ces beaux asters de printemps - début d'été (photo du dessus)

    sont certainement l'espèce endémique dite "des causses des cévennes",

    que l'on ne trouve donc que sur ce territoire... dixit les botanistes.

    Quant à la raiponce, qui dirait qu'elle est de la famille des campanules ? Ici, point de clochettes...

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Passé l’Adrech , on se dirige vers Peyre Grosse ..un vieux chemin nous côtoie..

    -“ sur le Méjean , il y avait des moulin à vents , et des chemins les reliaient . le meunier pouvait aller d’un a l’autre “ nous explique Léna

    il me vient l’idée , de nous croire en chemin vers le moulin ..

    surtout que la faim nous gargouille ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et voila t’y pas ...des tondus nous bêlent ...sortie d’un buis elle nous croisent rapide ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

    on choisit notre petit recoin , restauration..face à l'Aigoual ...

    2 km fait , à petit pas ...

    une méditation plein air , à 1100 m d’altitude ...de quoi se retrouver léger , pur , comme un souffle ..

    Marinou laissera partir le temps , loin , au fond de l’espace avant de retrouver la lumière ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

    cap nord , avant de bifurqué Est , vers les foret de pins ..

    notre objectif est derrière les collines ..

    _” j’aime , le Méjean pour cela ...” murmure pascal
    _ “ on est bien , tranquille , les yeux se promènent dans les fleurs , et jusqu’au mont du cantal en levant la tête “ ..je pense doucement

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

    les trois tondu perdu , on rejoint le troupeau ..qui tond dispersé en harmonie avec le ciel
    Elles se rassemblent sans raison ...on s’improvise berger ..le temps de passer la clôture ...
    des minutes charmantes pleines de Béééé bééé ...et de regards curieux

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    sorti de l’enclot , on suit un chemin , le Plantin fleuris en duvet

    mais assez vite on le quitte ...pour retrouver le tracé balisé des trois hameaux , on tout shoot en prairie ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

    encore une marche découverte , au ralenti on l’on scrute chaque papillon ..

     Dans les pelouses et prairies maigres traversées, nous avons rencontré en grandes quantités deux rhinantes :

    un à grandes fleurs (ci-dessus, à gauche) et un à petites fleurs (la plante étant elle-même plus petite).


    La photo de droite (en haut) met au premier plan une vipérine

    (une "borraginée" de la famille de la bourrache et de la consoude).

    Les vipérines sont extrêmement attractives pour les abeilles, qui y récoltent du nectar, voire du pollen...

    lequel est d'un très beau bleu pastel soutenu (si, si, le pollen peut être bleu, regardez donc ces fleurs avec une loupe, vous serez épatés !)
     

    Enfin, le papillon qui butine la "marguerite" pourrait être un mâle de mélitée orangée,

    "espèce des milieux ouverts chauds et secs,

    notamment sur les landes steppiques rocailleuses et les pelouses sèches et pierreuses exposées au sud"...

    jusque là, ça colle !

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    je me surprend de revenir a mes début photo ...jeune je passai mes heures dans les champs pour des images de papillons ..

     

     

     

    Ci-dessus au centre, Lolo a réussi à capturer un duo de piérides (Gazé / Piéride de l'Aubépine) sur une vesce cracca (et non pas "cracra",
    la différence est minime me direz-vous, oui, mais bien réelle quand même !).

    A gauche , un azuré cherche au sol de l'humidité (et aussi la matière organique dissoute, qui ne doit pas manquer dans ces zones de pâtures
    où batifolent les fèdes...).
    Impossible de citer l'espèce à laquelle appartient cet individu (il y a plusieurs dizaines d'espèces d'azurés !)
    mais c'est très certainement un mâle, car dans la majorité des espèces les femelles sont brunes...


    N.B. : c'est en allant photographier des piérides dans l'herbe dodue d'une doline (las de courir après un Apollon qui lui faisait la nique depuis un bon moment) que le photographe que nous avons rencontré a eu la chance de sa journée : un Apollon (le même, ou son frère...) est venu atterrir dans la doline...
    et il a enfin pu lui tirer le portrait !



     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    enfin sur le circuit on se dirige vers l’enceinte ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    impressionnant les restes de la muraille ...et la vue ..on en fait un tour lent ...nord ,est , sud , ouest ...

    et on se pose au coté d’orchidée ...bizarre..

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un très long appendice est nécessaire pour boire le nectar ..


    on retourne sur notre chemin et ho Bolet ...blanc

    "Un très long appendice est nécessaire pour boire le nectar ",nous dit Lolo au sujet de cet Orchis moucheron.

    Sur le gros plan, on voit en effet l'éperon démesuré (le long tube rose qui prolonge la fleur) où se stocke le doux liquide.

    Pas de doute, seuls des papillons à longue trompe y auront accès (sur un de mes bouquins, on y voit d'ailleurs un duo de piérides. Encore eux, décidément !).

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de gros ballons blanc se devinent de loin ..les champignons sont en baladent ..

    alors on glane ...histoire de passer le temps , des fois que l’on marcherait trop vite .


    vue la taille des chapeau les sacs se remplissent vite ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de quoi tomber à genoux ...ils sont tout frais ..à croquer

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le Buffre est en vue ....on y va pour la croix ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on découvre avec se panneau que notre retour se fait par le chemin des pèlerins ..de la sainte croix

    nous voila devant la plus vielle croix des causse !



    en chemin on rattrape de brave vieux ...luis de plus de 80 ans nous raconte ses journée de marche en Lozère ...

    elle se demande si les champignons sont bons ..
    on la rassure et Léna lui cueille un bon sac de chapeau blanc ...
    _’'” Que vous êtes aimable , s’est gentil de votre part ..”
    s’en suit un échange de recettes ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Quelque fleurs encore ...tout en discutant...je reste à l’affût des papillons , même insignifiant ..

     ci dessus à gauche , re-voici l'aster..................... des Causses des Cévennes (vous aurez sans doute déjà complété par vous-même),

    butiné par un magnifique papillon aux ailes métallisées : c'est une "turquoise", peut-être même la Turquoise des globulaires.

    Cette espèce est classée dans le groupe des zygènes (aux ailes fréquemment rouges et noires).
     

     

    Sur la photo de droite, une "composée" que je n'ai pas pu reconnaître (une espèce de doronic ? Pas sûr du tout ...)


     

    Et au centre , un rosier sans prétention, puisqu'il ne devient jamais très grand.

    Rien à voir avec ses cousins qui forment d'imposants buissons à hauteur d'homme ou plus.

    Celui-ci resterait plutôt à hauteur du genou, mais sa taille modeste est contrebalancée par de grandes fleurs blanc-crème très lumineuses, immanquables.

    Et son nom est poésie à l'état pur : Rosa pimpinellifolia, ou "rosier à feuille de pimprenelle".


     

     

    de la part de Nicolas :photo de droite ...

    L'Astéracée jaune est le Séneçon de Gérard, Senecio gerardi (= Senecio doronicum ssp. gerardii), endémique du sud de la France

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

    les dames en avant ...et nous sérieux en traîne

    -“ voila , le causse , ce paysage doit être conservé , c’est cela le Méjean ...ces steppes en tout sens ..” nous dit notre accompagnateur amoureux de sa terre..
    -“ le parc y travail , bon ,ils ont laissait faire quelques plantation de douglas...mais elles ne seront pas replanté “ de préciser ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     


    -“ voici , Hure ...visitez l’église si elle est ouverte ..” nous conseille t’il .

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on se quitte devant l’édifice ..de chaleureuse poignées de mains ..
    on aura marcher 3 km ensemble ..assez pour se présenter amicalement ..

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et puis ...l’entrée de l’aven ..on se dit rapide quelques histoires spéléo ..

    se pose goûter en  regardant les crêtes que lolo à prévu ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

    entre les fleurs des chenilles boulottent les plantes ...marron à bandes grises...se ne sont pas les bonnes ..

     

     Ci-dessous à droite  le seul Ophrys que nous ayons vu durant cette balade :

    il s'agit de l'Ophrys mouche des Causses ou Ophrys d'Aymonin.

    Cet endémique caussenard (encore un !) se distingue de l'O. mouche classique par le liseré jaune qui borde le labelle

    (= partie de la fleur qui évoque le corps d'un insecte).
     

    Cet Ophrys a été baptisé en hommage à un botaniste, Gérard Aymonin (1934 - 2014)

    qui a fait carrière au MNHP (muséum national d'histoire naturelle de Paris)...

    et qui a dû s'intéresser de près aux orchidées, ou aux causses, ou aux deux à la fois

    (sans cela, pourquoi aurait-on donné son nom à une espèce endémique des causses, je vous le demande un peu !)

     

     


    Ci-dessus au centre  : durant toute la balade, nous avons vu ces chenilles en très grand nombre,

    au sol, dans les herbes. Qui sont-elles ?

    Globalement, elles ont une tête de chenille de "livrée",

    le plus approchant serait la livrée des alpages, mais ce n'est pas garanti...

    Si quelqu'un s'y connaît bien en chenilles, il pourra peut-être ajouter son grain de sel !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on grimpe Coste vielle ...

     

    Sur la grimpette de Coste vieille, Lolo a flashé à ma demande cette "Onosma fausse vipérine",dite aussi "Orcanette jaune".

    Cette plante est de la même famille que la vipérine, la bourrache, la consoude (partageant avec cette dernière les fleurs en clochettes longues et étroites) ...

    Commune sur les causses, dans les milieux dégagés, l'orcanette jaune n'est peut-être pas spectaculaire,

    mais elle a des attraits et des atouts cachés.

    L'automne venu, elle livre à la main curieuse des graines - bijoux en forme de tête d'oiseau de proie,

    lisses et brillantes comme du marbre poli, avec un "piquetis" de taches sombres sur un fond crème : tout simplement magnifique.

    Et allez donc voir ses racines : "En Provence, l'orcanette jaune fut utilisée pour teindre en pourpre des liqueurs sirupeuses.

    En pharmacie, elle servit également à colorer les pommades, onguents, cires et huiles" rapporte le spécialiste es-plantes tinctoriales Michel Garcia.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     


    on est en marche pâture ..pour finir grand espace sur des km ..

    Hure derrière nous , drigas pas loin et pourtant on s’en éloigne ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le soleil tombe , les cheveux d’anges ondulent dans l’air , en vague d’argents ..

    comment avancer rapide , pour sortir trop tôt de ce monde ..
    on traîne , s’étire en pensé langoureuse , ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

     


    derrière nous ,la lande ..et Hure , qui murmure des hurlement de loup ...il serait de retour sur ces terres ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

    devant Drigas ...nous montre la fin de l’escapade ..

    et l’on se dit que l’on vit un dimanche voyageur , lointain ,
    On se raisonne que la fin approche ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les joyeux drilles à Drigas Les joyeux drilles à Drigas

     

     

     

     

     

     

     

    surprise ..notre compagnon papillonneur nous croise ...

    on se raconte la journée ...nous un peu déçue de ne pas avoir vue l’apollon ..

    -“ une chance incroyable ...j’en ai photographier un qui dormait dans l’herbe haute ...regardez “ ..

    et l’on rentre ensemble ..
    les derniers km sont émouvant d’histoires d’un passionné qui durant le jour a attendu le papillon ..

    il partage des infos sur la fragilité de la vie de l’insecte ..

    la marche s’achève au voiture avec des adieux de plaisir ..

    La joie de s’être rencontré , le plaisir de s’écouter

    les sourires d’envie de se revoir ...



    un grand jour d’espace , immense ..

    ou chaque minuscule partie peu vous émouvoir grandement ..

    venez en Méjean

    respirer le temps ,

    voir le vent ,

    goutter à l’espace

    et toucher la lande


    bien des bizs
    lolo

     

     


    A+, pour des pétales et des ailes.... (!)


    BIZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ,

    Mireille

     

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  • coucourou ,

    Le 27 mai 2017 ..
    un samedi particulier

    le grand WE de l’acensions fut endeuillé

    le papa de Brigitte est parti trop vite
    sans avoir le temps de préparer sa sortie
    prévu pour l’hiver ...
    La famille bousculé, chamboulé , se retrouve dans la surprise

    aussi le samedi sera soupape ..
    un temps de souffler , pour respirer un air vitalisant ..
    Brigitte reste avec les siens , lolo en chemin ..
    le jour doit changer l’ ambiance , dynamiser les volontés


    Aucun un , que des unes
    une organisation déplorable , un retard des le début ...
    je me ravi d’ assister calmement à la mise en route ..

    Je récupère les trois belle qui m’accompagnent ..
    une à une , alors qu’elles se croyaient oubliées ..
    et l’on roule , dans les Gorges du Tarn ..
    Direction le cirque de Pougnadoires ...

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    entre La Maleine et St Chely du Tarn se trouve Pougnadoires ...un village des gorges , sous les falaises

    un joli tour de plus de 12 km pour 450 m de dénivelé

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    plus d’une heure de route , pour en arrivée là ..une route des gorges que je redécouvre au printemps .
    Sous la lumière d’été , au couleur de la tendresse ..
    Les trois amies , me discute peine , je réponds joie d’être ensemble ..
    Délicatement , gentiment le bien nous réunis en parlant de Brigitte ..et des moments difficiles qui viennent de passer ..
    Le bon se découvre à chaque virage , prenant la place d’un rocher , d’une lumière , d’une immensité , d’une nature sous le ciel ..

    nous voila au départ des chemins de la farine ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le moulin de Pougnadoires ,devenait le lieu de rencontre des gens des causses ..
    Ils y descendaient le grain , et remontaient la farine ..

    Un tournant du Tarn ,, dessiné en cirque sur les cartes , nous attend ..

    on monte dans le travers au soleil de midi , sans arbre ou presque ..
    On sait que le chaud nous attend ..on espère assez haut
    et c’est dans les premiers lacés qu’il se dévoile

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    avec les pas du muletier , l’un plus haut que l’autre , on avance en cuisant lentement ..

    aussi je pose à chaque surplomb
    la vue est si rafraîchissante , une eau limpide ou l’ombre des canoë suit le fond de la rivière ..

    L’air est traître , immobile, plombé ,
    que même sans le voir on le sent dense , limite impénétrable ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    l’avant repas est chaud .., raide , et tellement beau
    tous l’espace de la rando nous entoure ..
    on prend la mesure de nos tailles ..et de l’enjeux que l’on s’impose ..
    humblement on ralentit , s’économise , oublie l’exploit pour voir la chance ..
    Être avec dans le dur , porter sa peine en respectant celle de la suivante ..
    Rien à prouver , ou à se persuader , on est bien ! cote à cote à griller ensemble ..

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de PougnadoiresAu cirque de Pougnadoires

     

     

    et les fleurs ? ce jour , elle se fond rare

    alors a la première gueule je cris au loup ..rose

    je m’attarde avec une petite saponaire ..

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les filles enfilent les buis sur le sentier ..et me laissent traîner ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le haut se reproche , je profite la vue de la pente ,
    je sais ou l’on passera , cherche des repères, et devine les prochaines visions ..

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une bâtisse en pierres taillées ...du bel ouvrage ..
    les amies sont a l’intérieure ..

    “ lolo , on est là , au frai ,..un bonheur “
    au sol une ouverture , une entrée de grotte d’ ou sort un air gentiment frai ..
    nul doute que de l’eau était recueillit ici ..

    on pose donc le temps qu’il faut aux canons pour refroidir ....certainement pas assez ..

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la fin fut un ravissement ...Cabrunas ...au cœur du cirque ..on décide d’y manger
    à ras la route , elles s’envolent ,ou presque
    un vent nous tempère , on respire enfin sans cuir ou rôtir , on se sent sortit du four ..
    avec de jolis couleur de peau appétissante
    et un tempérament de fondu ...

    un grand VROUMMMM , m’excite ,
    arrive une anglaise effilée ,
    teintée d’un vert sombre , ..puis une autre presque blonde
    et d’autre de toutes couleurs ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    alors on gesticule , cris le salut , montre la aula..

    un concert de clacksons nous répond , de belles mains nous sourient ..

    “ quel échange , quel plaisir , il faut bien saluer les gens qui se promènent comme nous avec passion ..”je dis à Véro

    “ C’est Clair ... , C’est Super... “dit elle dans son sourire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une vue qui vaut l’histoire ...imaginez ou plutôt lisez ..

    “Lolo j’ai repéré un coin pour médité ..”me guide Léna

    “tu nous parles , j’aime avec ta voix douce je m’emporte au loin ..” me demande Marinou
    installé au proche du vide , comme à mon habitude ..je commence par le souffle ...

    Suit le voyage au près de soi , dans l’air de pente qui nous ballote ..
    aveugle pour l’exercice on se transforme en observateur du ressenti..

    on connait cette vue pour l’avoir regardé en mangeant ..
    mais là on l’écoute , la palpe de tout le corps , la dessine des bruits et chants
    la ressent par les angoisses et les peurs ...
    On accepte cette vision dans son ensemble
    se rassure , s’apaise , se libère ,
    et dans un moment de paix on ouvre les yeux , lentement , ..

    “- ................” Marinou Léna et moi ..

    “- c’est comme si le pays était plus proche , le vide plus profond , la lumière plus forte ..”mes disent elles ..
    une vue fantastique que l’on voit dans son ensemble avec tous les détails ...

    Je pense bien sur à Agnès et à ses mots ....

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    suit notre escapade sur le causse pour voir le puits des fées

    les rênes contournent les pyramidals

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     


    un très vieux réservoir bâtis en fond de combe ..peut être romain ..restauré depuis


    on retourne donc en bordure du causse prendre toutes les place du cirque ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     


    on devine Cabrunas entre les pins ..
    et voit bien qu’un causse et tout , sauf plat ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on retrouve les fleurs , les pied dans les saponaires ...en corbeille géante

    incroyable la profusion ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    sur la route ....

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de PougnadoiresAu cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un ravissement de marcher sur ce goudron ,

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    km 5 , on reprend un sentier pour  un temps ...
    je cherche à suivre la bordure au plus juste ...

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les vues s’enchainent en maillons de plaisirs

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et lolo s’égare ...au plus près de la bordure , je pense  trop bas ..

    mais en fait on se régale ...
    la pente est bonne , les pistes de chevreuils bien dégagés ..

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on fini par retrouver notre sentier en bordure d’une barre de rochers ..

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .
    un mur m’appelle , ..en face tel un bastion une terrasse est bâtie d’un ouvrage impressionnant ..

    je repère les passages pour y faire un tour sur le retour ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 8.5 , après un joli chemin dans les bois ,

    on débouche sur un rocher point de vue ..du Mont Rose ..

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Léna se prête à mes essais photo ...vision vautours ..

    nous voila sur le retour maintenant ...
    l’esprit change ,
    la découverte continu
    mais le but est connu .

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on passe au mur ..un super ouvrage ...mais dans l'ombre pour une bonne photo ..

    alors  suit la descente au château de la Caze ..

    Un sentier muletier de la farine ...qui nous en met plein les yeux ..

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le Tarn se rapproche

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une grotte au deux yeux se présente ...avec Léna on découvre .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de PougnadoiresAu cirque de PougnadoiresAu cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on se croit un peu puni de finir en goudron ...et pourtant
    “ de quel coté on marche , lolo ..faut faire gaffe au voiture “
    “ tranquille , en ligne on profite de la vision complète ,
    et les voitures aujourd’hui elles ont le temps ..on n’a pas de risque “

    et surprise une ovation nous est faite ..

    des motos passent en files ,
    un petit bonjours à la première..
    pour s’excuser de prendre une bonne place de leur chaussée..

    et voila que toutes nous acclament de sonnerie sportive et de vrombissement mécanique
    des minutes de vacarmes joyeux
    ou la encore on se surprend d’être bien au milieu du monde ..

    ce cheminement nous aura transformé sur les gorges ...
    que la route est belle la tête hors de la voiture ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au cirque de Pougnadoires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    pour finir on descend au bord de l’eau pour prendre la température du Tarn ...


    un cite à voir ,

    un jour d’oubli est de renouveau

    merci à ces belle du samedi
    de me suivre avec amitié
    sur les chemins apaisants ..

    il est des jours ou la présence des autres nous porte
    pour que les lendemains éclairent notre vie de joies

    bien des bizs ..

    lolo


    2 commentaires
  • Coucourou,

    un drôle de titre ..limite provocateur ..

    et pourtant ..l’histoire est ainsi ..

    dimanche 21 mai , 10 heure

    on se découvre à cinq et se bizs..

    Véro doit nous rejoindre plus en avant , avec une amie , ..

    Décidément le dimanche amène la nouveauté régulièrement .

    Bien lancé par nos dernières sorties en ravin , je décide de refaire une marche sportive ..

    Le Pas de l’Escalette ...rappelez vous , décembre 2015 on est rentré sur le C’’’L..

    http://rando-lolo.eklablog.com/au-pas-de-l-escalette-on-est-rentre-sur-le-cul-a119434522

    et aujourd’hui , discutant de ce coin avec mon dentiste , féru d’histoire ..
    J’apprend qu’il fut un temps , d’avant l’auto ...ou ce Pas se passait à pied en montant une petite échelle..

    d’où son mon ...

    et plus au nord , un autre Pas marquait le début du pays du Larzac ...le pays des Gavaches ..

    d’où son mon le Pas des Gavaches que l’on peu voir sur la carte IGN ..au point ou la route des Rives saute l’autoroute ..

    Imaginez l’époque ou les diligences venant de Lodève , s’arrêtent au bas de l’échelle ,
    Tout le monde descend , pour gravir les échelons ..
    Et trouver une autre diligence venue du Caylar par le Pas des Gavaches ..toute une expédition ..

    Nous sommes venus des gavaches pour faire découvrir les falaises de l'Escalette ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une boucle de 12 km et plus , casse pattes programmé ...sur 8 km

    Le ton , se donne d’emblée , je branche GPS , et regarde alentour ..

    Agnès ,tout sourire se présente , du cantal , mais avec un passé haute alpes ..

    “ hou alors tu marches bien , les pentes ne te fond pas peur “ j’affirme ..
    “ du temps est passé , je ne sais pas ce qui me reste “ fait la prudente

    en face de notre sentier , une échelle me prend les yeux .. les falaises de l’escalette ..se propose au marcheurs ..

    “ regardez un nouveau sentier qui promet , on y avance pour voir  , avant la rando ?..
    de toute façon aujourd’hui on a rien à faire d’autre , que de marcher ..”je propose

    Un peu surpris , le groupe monte l’échelle avec joie ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ravissement , bouleversement , on devient sérieux , respectueux ,

    L’ esprits étonné , chamboulé qui cherche les bases d’un contact avec une beauté inattendu
    je comprend que chacun vit cette transformation ..

    Venu débonnaire , pour s’éclater sur les rochers , on découvre un jardin de maître à son apogée ..

    Le lin bleu , l’emblème ,couleur ciel , des lieux..partout en voila , plus haut , plus bleu , plus pastel ,
    plus lumineux

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la lumière est au sud , le tendre dans les verts , et les couleurs en tapis dans les herbes ,


    on découvre le passage de la Lergue entre les falaises ...un jour on y passera

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    en revenant à la route , les mots , surprise , floraison , couleur , tapis , printemps , senteurs
    papillon , merveille, circulent d’un à l’autre s’étoffant de plaisir et de joies ..

    j aime cette rando , ou je laisse dire tout mon émoi , mes sentiments de contemplations du monde ..
    et d’oubli du quotidien ..
    “ sa fait du bien , un jour de se lâcher , se laisser gagner par les émotions “ confirme Agnès

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

    Notre petit sentier sauvage , d’entre les rocher nous grimpe en bordure des falaises

    le cirque de l’Escalette s’ouvre devant nous ..et l’on voit la suite de la rando au dessus des falaises de gauche

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

    on est venu chercher la grotte de la beaume ..
    Sans Bruno , je compte sur Maixent pour la trouver ..

    Ses souvenirs d’enfant , ne sont plus très précis , et se demande sous quelle partie de falaise elle est ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

    le sentier continu..on frotte les rochers , et escalade ..

    Agnès met son vertige à l’épreuve ..

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches  Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vient la lande fleurie ...un ...ravissement
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    trèfle lin asters , et ....Mireille ou es tu ?les noms me manquent, les histoires de fleurs sont bien trop courte sans toi ..
     
    Agnès interroge , chacun y va de son savoir , elle découvre avec tellement de joie  , qu’on voudrait la satisfaire ..
    elle s’émerveille du thym , libre d’envahir ,
    Même cette simple plante qu’elle connaît des jardinerie , la surprend de ses senteurs si fine et délicate ..
    alors que dire de celle qu’elle découvre ..
     
    les conditions sont optimales , floraison exceptionnelle , prairies verdoyante 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    ces premier km , passe à petit pas , du petit coin des grands espaces..
     
    chaque recoin , pierre , rocher , ou portion de sable est un jardin a lui seul
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    des corbeilles , jaune , blanche , rose , des sédums vert rouge , du thym , lavande , fleur ....
     
    les jardins se présente dans un ensemble harmonieux qui intègre les câbles et filets de protection du tunnel .. 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    nous avons même vu la raiponce parmi tant d’autre

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    au km 3.5 ..on descend un petit ravin ..cherche la grotte sans succès..on garde espoir pour plus loin ..
     
     
    Le repas nous pose sous les arbres , ...

    Méditation demandé ,
    je guide mes “élèves” en bord de falaise ..
    assis les pieds à quelque cm du vide on fait le point ..
    “ tu sens , ici au bord , le vent de pente léger , le bruit des moteurs de la route , le soleil et l’espace ..on sera bien “ je propose

    suit des minutes ou je parle en douceur assurée ,
    du souffle , des bruit , de chant d’oiseau , de chaleur , de vide , de sécurité , d’acceptation , de douleur et..
    enfin d’ouvrir les yeux

    “ hou...QUE C’EST BON ........ha , la , il faudra m’aider à me lever face au vide ..” nous lance Agnès..” ha oui super “

    “ et bien pour une foie qu’une femme me dit que c’est bon ...faut que j’en parle à Brigitte “ je dis maladroitement ..ému par le visage apaisé de la dame ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    des balcons sont découvert ..les filles se prêtent à l’appel de lolo ..
    Devant notre parcourt dans les jardins du causse
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Bien sur la route bourdonne aux oreilles , mais le cirque immobile contente ses spectateurs...
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    “ lolo , la roche , on parle de quoi ? “ me demande stupéfaite Agnès..

    “c’est de la dolomie ...un calcaire qui ici forme des falaises verticales , et des chaos magiques ..”
    “ elle se désagrège en sable fin , se creuse et façonne pour notre plaisir “

     

     

     

     

     

     

     Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on a tous aux yeux se gros pain de pierre dans le ciel ..

    on ne sait pas encore , mais on va y tourner un moment avant de faire le retour de la balade ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on descend un autre ravin ..et trouve des escaladeurs ...alors la grotte est proche
    La discutions gentiment menée , ils nous indiquent le passage ...

    “ attention l’entrée est à 8 m du sol , en falaise , une corde est installé , mais c’est juste ...”

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Les dames assurent , nous montre leur beau profil dans l’effort

    la grotte est conquise
    une jolie beaume , bâti



    on aura bien rit des postures , et des attentions rapproché pour éviter tous risque de chute ..

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on laisse les escaladeurs sur leur parois
    entre deux falaises on avance

    il nous faut remonter sur le causse par un Pas de rando escalade ..

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    passage facile , ludique , qui marque le retour ..

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le goûter sur l’herbe ...toute une histoire cet abri ..

    un foi le Pas escaladé , sur le causse on suit un sentier fraîchement ouvert ..une aubaine ...en fait ..

    on se perd , s’égare entre les rochers , le GPS donne la piste pas loin ...mais pas là !
    tour retour demis tour , et re retour ...alors quand on voit cette herbe on se pose ...

    et décide de tourner encore un peu , . Le coin semble sympa ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on découvre......au fil du lin jaune ...des abris de merveilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    lolo photo le pays , avec une , " tache " , d'humanité ,

    pour comprendre les immensités ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

    au très loin on devine les falaises du Pas de l’Escalette ...pour l’instant perdu entre les abris on se régale

    “ en fait , c’est le but de vos rando de se perdre dans de jolis coins “ constate Agnès ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     


    après un peu de broussailles on rattrape vite notre chemin ..

    le retour se fait tranquille même si des écarts sont fait ...

    4 km de presque plat , ou les jambes nous parlent enfin de tout les efforts fait ....

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour au pas de l'Escalette du coté des Gavaches

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     et pour finir un longicorne nous regarde passer entre ses longues antennes ...

    on rentre bien au jour , aux voitures , non sans parler de notre aventure nocturne passé ..

    une bonne journée , avec de belles personnes ..et un petit mot

    Sur le pare-brise  ,un écrit gentil , d’Odile nous signal son passage ..

    au sur que l’on aurai bien aimer la revoir ..

    Une grande journée , d’extases fleuris
    de partage passionnant , et de découvertes ..

    oui la marche nous découvre comme on est ,
    et nous montre le pays comme on ne peut pas penser qu’il est ..
     

    l’aventure continue..

    biz
    lolo


    5 commentaires

  • coucou rou ,

    une histoire dominicale nouvelle

    Printemps frai sur Millau

    on choisi l’été doux de l’Hérault .

    Quatre beaux , autant de belles ,

    se retrouve à l’Argileum https://www.argileum.fr/

    le 7 mai 2017 , de bon sentiment nous amènent..

    Florence , nous rejoint , fidèle lectrice des comptes rendus , elle tente la rencontre ..
    je sais que l’on va revivre un jour de partage , comme avec Émilie ..

    sur le parking de St Jean du Fos on se présente ...

    “ alors moi c’est Marinou ...je m’appelle Marie France , mais tout le monde me dit Marinou ..”


    “ moi c’est florence je viens de Montpellier ..”

    vite prêt on démarre la marche ...

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    15 km prévu .....évidemment les détours nous porte à 18 km ..

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    En file étirée , on monte à la vierge du Roc Pointu ..
    le village dans le dos , le soleil sur les épaules , bien à l’abri du vent du nord ..

    Maixent se remet d’une grande explo souterraine de la veille ...

    Marinou sort enfin après une longue période de mal de dos ...

    on discute plaisir de marcher , grand air , et besoin de s’évader ..

     

     


     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Midi , comme on dit chez nous ...dans les verts printemps ...si loin de l’été brûlant ..
     

    là ,les oliviers sont argentés , la vigne délicate et tendre ,

    et chaque arbre ou buisson cherche le ton particulier qui lui convient ..

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     


    De la vierge on ne devine pas la mer ...mais de plus haut aucun doute que l’on se baignera le regard ..

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    puis du rocher pointu on rejoint la piste qui monte à la maison des légendes ...

    au passage on cueille des fleurs d’ails pour agrémenter nos salades ..

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     


    bientôt la grotte des contrebandiers ... comment est elle?

    haut loin le pointu du Vissou me rappelle une belle rando ..http://rando-lolo.eklablog.com/vissous-vissounel-cabri-de-cabriere-a127388180

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

    un tout petit trou ...plein de bartasses..voila la grotte ..

    rien de sensationnel , mais parfait pour un avant goût ..
    nous sommes venu explorer les grottes de st jean ..

    on reprend la piste et tout prés on bifurque à gauche voir la deuxième grotte

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une vaste cavité , que l’on visite en compagnie d’une famille ...

    “ tu vois , c’est un petit rhinolophe ..rhinolophe ...” répète Bruno

    aux jeunes enfants en leur montrant une chauve sourie ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     


    Au lieu de suivre la piste jusqu’à la maison forestiere , on bifurque à droite , sur un sentier qui passe en bordure de la vallée ..

    un joli tracé ..à se perdre dans la verdure ..d’ailleurs on s’égare un peu ...tourne , retroune , et revient encore sur nos pas ..

    heureusement que florence nous fait le point gps avec son téléphone ..

    grâce à cela nous trouvons la troisième grotte ..


    Un trou tout noir ...qui semble descendre facilement ..

    personne n’est vraiment enthousiasme ..faut dire que le 4 pattes s’impose .

    Avec Maixent , on s’aventure ...en canard on dandine et bien vite on découvre une ambiance spéléo ..

    je revient chercher les autres ...

    “ Laurent je ne sais pas si je peu , je suis clostro , c’est sérieux , le noir me panique “ me dit flo ..

    “ avec nous , on n’est pas clostro , ne t’en fait pas , ça vaut la peine “ ..

    alors je guide la novice , en canard , la main sur sa tète pour lui éviter un fâcheux coup ...

    et on avance dans la découverte ...vite oublié les angoisses ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos les grottes de St Jean de Fos

     

     

    la surprise nous attend ...un petit gourd spéciale qui nous interpelle ..

    à croire que quelqu'un a posé un vase pour récupérer l’eau ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on rejoint le sentier botanique , une plateforme nous fait tout petit dans ces gorges ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on se croit à St Guilhem le désert .. devant l'enfernet ..

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec tous les verts paysage , on se dirige vers la maison des légendes ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la surprise ...une longue chaise que Marinou adopte de suite ...
    très bien pour son dos ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    “ regarder cette cabane , rien n’est droit ou d’aplomb , elle est adorable “ nous appel Michel ..

    La maison des lutins ....attend le soir de lune pleine de bon mots

    pour envoûter les passionnés de légendes ..

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    nous voila en un lieu charmant ...un gîte perdu en bout de piste ..cherchez sur le net ..la maison des légendes

     

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on s’échappe par la piste tout en repensant à se lieu ..
    le retour sera de piste ..mais un piste pleine vue ..

    Au décors d'un conte de M Pagnol ...

    le bleu dessiné entre les branches de parasols

    la garrigue , le chaud ,les ombres contrastées

    manque que les cigales pour se croire en été ..

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On entame le retour ..face à la mer ..

    Les horizons sont très clair ..on aura vu le Canigou blanc de neige ..

    J'aime lancer le regard , à perdre les yeux ..chercher dans la tête des souvenirs qui les rapprochent d'horizon connu..

    Ou encore imaginer un futur en marche par dessus les collines inconnues ..

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une vue qui s’étale en beau immobile ..

    on pense la contenir des yeux , et pourtant c’est bien le paysage qui nous prend...

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     


    La piste se dessine sur les collines . On suit du regard notre prochain cheminement ..

    Le sol est propice aux paroles tranquilles , bienveillantes ,

    qui coulent sans rouler trop vite entre les monts de nos idées..

    je parle de mes besoins de campagne , de nos choix de simplicité quelquefois compliqué..

    On me répond voyage , terres lointaines de rêves ,

    et l'on nous admire pour la régularité de nos marches ....

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     


    je revoit cette image ...toutes les collines qui descendent dans la plaine du littoral..

    cette piste est fabuleuse ...elle écrit des souvenirs tout azimut ..lolo et les crêtes ...

    Je connaît ces cimes pour les avoir marcher ou scruté sur les cartes ..

    La marche me donne tellement de savoir précis , de connaissance centrées , de vision globale .

    Ou chaque élément se relit par des voix directes et des chemins tortueux ..

    comment ne pas sentir cette appartenance , ...la relation de l'infime avec le tout dont elle fait partie ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les grottes de St Jean de Fos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    dans la plaine on se perd au milieux des vignes ..

    on suit des marques jaunes qui nous détournent de notre direction ..

    on se rattrape ..et fini par arrivée ..


    une longue marche ,
    de sourires au soleil
    partagé avec florence
    dans le bleu du ciel

    de ce midi
    que l’on envie....

    Un bon jour qui une foi de plus nous aura grandi l’âme .

    La marche nous construit bien plus qu'elle peu nous épuiser ...
     

     

    à bientôt de se revoir
    bizs
    lolo


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires