• Bien long le Monthaut

    coucou rou ..



    Un jour de râle , le 17 mars 2019,
    à commencé par l’air du temps ,
    chargé de gris , dégoulinante de pluie ,
    Et la voiture qui tousse depuis la veille ..

    les têtes sont vagues , se matin ..
    9 h 30 on démarre de Millau sous l’eau
    pour attendre au parking des Lavagnes sous le soleil ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    un tour de presque 17 km pour 650 m de dénivelé

    Les Lavagnes ..petit hameau perdu là , en haut des monts de st Guilhem le désert ..

    la route est chao ho tyque ..10 km d’arbora compter plus de 20 mm pour la faire , en voiture !
    oui c’est perdu , mais très connu , pour ne pas écrire très couru !..

    voitures , vélos , randonneurs , on les croise ou double en nombre , jusqu’à des chèvres que l’on évite tranquillement ..


    d’ailleurs ces braves bête nous servent d’indication ..

    -“ lolo c’est Maël au téléphone , il est au chèvre , le rendez vous c’est où ?” braille Brigitte ..
    on retrouve Bruno aussi chauffé par un rendez vous raté ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    enfin sur le sentier ... le début fut un peu difficile ..des traces de partout autour du gîte sans celle qu’il faut ..
    mais voila la rando débute , au soleil du sud , dans le vent du nord ..

    les têtes sont encore dans le râle , mais les cœurs ouvrent les yeux ..
    qu’importe le mental , il suivra les jambes , et pour le moment elles trouvent cette terre bien riche ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    en ligne nord ..La Séranes , aujourd'hui on laisse ces crêtes fabuleuses .. pour aller voir ..le Monthaut
    un petit défi de gravir ce Puech ..mais on en sait rien ..

    comment écrire les sensations ...
    Un trop ...oui un trop de beaucoup d’éléments qui nous tombent du ciel ..
    on y croyait , en partant de la pluie , qu’ici le printemps réchauffe la terre ..
    mais quand même , cette lumière , sa douceur , nous chauffe la peau ..on en frétille d’égoïsme ..
    Bien , nous sommes bien , ici dans le sauvage et rien ne prend plus d’importance ..

    un trop d’ami e s aussi , malgré le nombre de 7 , le groupe est grand , têtes haute , bras tendus ..
    un trop de nature , sentier sauvage juste tracé , garrigues de calcaire sec , pierre blanche ,

    ou la couleur n’est que fleur minuscules ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    -“ souviens toi , Maël , du sommet du roc de la vigne ..là à droite . on avait repéré un petit mont pour une randonnée “ ..je rappel

    à lire ici : http://rando-lolo.eklablog.com/de-la-grotte-du-sergent-au-roc-de-la-vigne-a139471800

    -“ ha oui ..là devant au loin ...on y va ? “ questionne t’il

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    oui on y marche ...

    je devine les grands pointu des alentours ..le pic st loup et l’hortus ..une autre randonnée

    Avancer droit sur le Puech ..c’est glorifiant ..
    le but posé , massif , dans un bleu d’espoir ..

    3 km de pas et Brigitte rappelle la faim ..
    on pose repas , au soleil d’hiver qui se croit en été ..
    rouge et roquefort ..de quoi reconnaître cette terre ..
    méditation venteuse , bien trop rapide pour les siesteux ..

    et on repart sur les sentiers ...on bifurque vers le mas d’agres, ( en orange ) ..et retrouve la trace pour un point de vue ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un poste de chasse ...magique ! la vallée de la Bueges devant les crêtes de la sérannes ,en lignes jusqu’au roc blanc !

    devant Brigitte dans le trou Paigairolles de bueges , le village qui marque le retour de notre marche ..
    et à droite massif le monthaut qui attend notre arrivée ..

    j’ai la belle partie de la rando devant le cœur ..
    je comprend l’enjeu , d’en tout haut aller au tout bas ..
    J’aime les vues qui me font boum boum à la tête ..
    Le plus jeune s’amuse , escalade un rocher pour voir au delà ..
    il sais qu’il y a , un au delà , d’ici , qui promet une éternité de marche ..

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et grimpe si tu veux aller en haut ...

    l’ascension du mont nous surprend ..un style identique on pic d’anjeau face ouest ..(http://rando-lolo.eklablog.com/au-pic-d-anjeau-a107994996)

    Escalade facile certes ..mais dans le vent en rafale .

    on se perd un peu a suivre des marques orange de chasseur ..
    les points bleu grimpent au sommet ..

    Maël nous parle de ses balades ..ses aventures dans la garrigue à perdre sa compagne ..
    je rigole de l’histoire , pour avoir vécu cette passion du sauvage , de l’incertain
    ou les épines cicatrisent les années banales ou trop fades ..
    Comme si notre vie , fleurissait enfin , à la première pluie après une longue sécheresse ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    la chicorée fleurit ...la bésègue comme on dit , est ici partout , dans chaque fissure ..
    que de salades appétissante ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    Brigitte refuse la dernière escalade ..face sud elle attend

    le roc de la vigne à droite ..et devant jusqu’à la mer ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le monthaut est gravit ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    Vue , coté Est ...

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et ouest ..

    impossible d’y rester plus ...on risque l’envol sans voile ..

    et puis il nous faut continuer ..commencer la descente vers le village ..

    je me doute de l’épreuve ..et pourtant ..!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    quand on peu faire sa !
    il faut pas hésiter ...même sur toutes les pattes ,
    la peur dans la gorge
    l’air qui pousse aux fesses
    on sent bien la vie à laquelle on s’accroche ..
    et je pense à tout ceux qui ne peuvent plus ,
    qui aimeraient être là ...
    je partage mes moments d’évasion ..
    Que ces mots résonne en vous , comme une vibration vivifiante ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    puis ..c’est trois km de lenteur ..

    une descente pour jambes de montagne ..une trace souvent verticale ..ou bien penchée a faire sur le c.l
    certain du groupe vont très lent ....
    le temps est suspendu dans les bois touffus ..il passe sans brui ,
    on avance sans le croire ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    jusqu’au barreaux et câble ...

    interminable , ..ce sentier ! charmant ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    la libération écrase le plus grand ..on y croyait plus ..

    on est en bas , tous en bas de la vallée au pied du petit village ..

    reste la remonté de la vallée ..

    on se pose goûter à tous les chocolats ..
    sans madeleine ou meringue ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     


    7 km de retour ..qui monte tranquille ..

    c’est la phase endurance , ou les cuisses deviennent des automates ..
    on part assez vite , du moins certain , ..
    les cœurs donnent la place dans la file ..
    je souffle et boit toutes l’eau ..

    alors à mi cote , je présente la poire ..
    cette eau de vie si bonne ..
    La flasque circule avec le chocolat qui reste

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on arrive à la route ..le plus long est fait ..

    le narcisse en éclate de fleur ..

    relâche , laisser aller , contentement jouissif ,
    bonheur qui s’étale en confiture sucré d’une brillance irréelle ..
    Un mouvement intensément lent , de joie , nous porte au voitures ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien long le Monthaut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    comme drogué , j’en admire les nuages

    net , chaud , précis , ils sont écrit dans le bleu , parle encore du soleil ..

    alors que les arbres murmurent la nuit en trais cassés ..

    on rit encore de nos râle matinaux , devant se soir de peintre ..

    un beau jour de lumière
    qui nous a fait gravir bien des joies
    J’aime cette journée passée entre nous
    reste les images , les quelques mots qui me viennent ..
    et je sais le bonheur que je trouverai à les relire
    C’est une chance , ou pas , qu’importe c’est la vie que je me donne

    Prenez en tout ce qu’il vous plaira d’y trouver

    c’est le partage qui veut cela ..

    bizs
    lolo

    « Bio , le rouge de cabrière fait grimper aux cimes ...La Blaquiere terre victorieuse »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :