• Les buttes de Fontaneilles

    coucou rou

     

    25 avril 2021, belle journée qui s'annonce.

    notre rando va aux limites des 10 km de Millau.

    J'ai besoin de voir loin, de grimper en bout de terre,

    de retrouver les sensations d'avant, comme le jeune enthousiaste que je fus.

    L'ambiance se colore d'imprévus, 9 h le portable bip,
     

    certain nous retrouve sur place, d'autre nous rejoignent pour midi,

    et enfin dans l'aprem des ami e s feront la deuxième boucle avec nous.

     

    C'est l'avantage des traces en huit .

    Deux boucle, trois groupe.

    un fait la petit, le deuxième la grande, et les autre l'ensemble.

    la rando se réinvente au fil de la journée, j'adore.

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    12 km pour 600 m de dénivelé au total.

    On arrive à Fontaneilles, petit village percher au soleil de la vallée du Tarn.

    -"coucou, Raphaël, te voila bien en forme pour grimper la butte de Suège" on sourit au plus jeune.

    Qu'il est bon de revoir les ami e s de la vallée.

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je me souviens, de cette vue, mais en hiver, 2015 on est venu faire un tour de butte .

    Celle du piédestal, sans grimper Suège. à lire ici:

    http://rando-lolo.eklablog.com/allant-au-tour-de-fontaneilles-a119371100

    La grimpe se chauffe, la verte campagne sent le printemps,

    le groupe déconfine en papotes légères.

    C'est l'esprit qui flâne, il se laisse porter par les jambes fières et alertes.

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on évite la nouvelle route raide du col,

    en suivant Michel, on sort du ravin bien plus raide, dans les terre noires.

    C'est notre façon de voir, qu'importe le dur, on prend le temps de le faire doucement.

    Les chevilles s'étirent ainsi parfaitement pour la suite de la marche.

    On est bien vite au Col D'Entre Deux Monts, un nom qui cache la fête.

    un peu au dessus,

    il y a un village de cave à vin, oui un village fait de caves, sans maison,

    juste des remises à tonneaux.

    Un conte commence ainsi, celui de gens qui font le vin ensemble .

    -"Je prévois de manger aux caves, Mireille nous y rejoindra, avec la tarte à Michel" j'annonce.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de FontaneillesLes butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On effleure les caves, et commence la vrai grimpe. L'autre Puech  dans le dos la crête se monte .

    Je regarde les terres grises, que je connais bien pour les fossiles que j'y ai trouvé.

    http://rando-lolo.eklablog.com/confine-je-menage-un-peu-mes-vielles-passions-a184038848

    Mais surtout j'aimerai deviner le sentier qui nous attend pour monter en face.

    Un traçou qui doit passer au raz de la falaise.

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La file ne file pas vite, les pas courbent le dos, le souffle m'a échappé.

    Le plus jeune devant infatigable, il montre son impatience.

    Des vautours planent bas, ils nous occupent un peu, j'arrive à reprendre le souffle perdu.

    en pauses je regarde les grandes ailes aux doigts écartés.

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    km 2, le sentier passe en bordure, c'est grandiose.

    Longue vue, vaste campagne ou les villages jouent les étoiles dans les près.

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est un coin de Bézègues, la salade est mise en sac.

    Le paysage en panorama, le cœur qui boume la pente, les amis au loin nous regardent.

    C'est un lieu bonheur, que je respire.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Presque en haut, je photo le sud, on voit bien notre départ de Fontaneille,

    et notre prochain Puech, avec le piédestal.

    Notre marche s'affiche en relief, qui nous dit que l'on peu franchir monts et vallées.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de FontaneillesLes butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Puis c'est la descente sur le coté nord.

    un sentier passe par un ancien verger, et, en ce moment pommes et poires fond la fleur.

    C'est charmant dans la broussaille ces arbres colorés.

    Les anémones ici jouent les retardataires, 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Coté nord, le groupe pose les questions du pays, Qui sont ces maisons, cette ferme, ce viaduc...

    On a là devant une photo 3 D de nos souvenirs.

    Vézouillac, viaduc de Verrière, Cabrière,

    Rouassas, Aldiguiès, les fermes qui nous fond chercher sur la carte.

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de FontaneillesLes butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La descente s’accélère,  la pente s'incline comme une échelle,

    les buis bas laissent les têtes dans le panorama, c'est superbe.

    Tous surpris de cette vue généreuse, facile, on se raisonne pour baisser les yeux au sol .

     

     

     

     

     

     

     

    Les butes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On parle spéléo, grotte, sanctuaire, cette butte de Suège garde bien des mystères.

    Une foi, on ira voir les entrées de grottes se projette t'on.

     mais pour le moment on cherche à rejoindre la petite route.

    Un sentier longe le bord, vers un grand champs nouvellement défriché.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une piste rouge sans neige, on dévale sans rouler.

    Les genoux travaillent à fond, les bâtons se plantent pas à pas .

    la route atteinte la rando roule pépère, notre rendez vous ne sera pas manqué.

    Direction les caves.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de FontaneillesLes buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les caves en maison de campagne, un banc de pierre permet de siroter assit contre le mur.

    on va sur la terrasse attendre la tarte à Michel.

    Le repas fait l'apéro, Brigitte sort les cacahouètes.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de FontaneillesLes buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un petit vent nous pousse à la porte d'une cave protégée.

    Dedans il y fait encore plus froid .

    Michel et Mimi arrivent, Joano pop le rouge, et la grignote s'organise.

    un bon repas frais, bien arrosé, avec chocolat café.

    Pas très motivé de méditer par ici on se relance vers le col.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos ami e s de Rivière sur Tarn nous laisse partir , ils rentrent chez eux.

    On repart pour un tour avec les nouveaux membres, un regard au Peuch de Suège, qui nous a bien plu.

    Avec sur son flan le village des caves.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de FontaneillesLes buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La deuxième grimpe commence, digestion en cours.

    Les ventres trainent l'allure, façon escargot qui en bave un max.

    C'est comme ça, Lolo ne pense pas au mieux , les montées tombent sans prévenir.

    Et parfois une fois plein.

    le sang me manque, plus de jambe, ni tête, le souffle évaporé.

    Je grimpe par réflex, un pas un effort, un arrêt un pas, et je reprend.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de FontaneillesLes buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ha, pause violette, elle est blanche. un bijou, avant les cailloux.

    Le sentier promet de l'escalade, comme un meunier on grimpe l'échelle.

    C'est charmant un peu directe pour monter le Puech, mais charmant.

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les falaises sont juste là sous les herbes des pieds.

    j'aime se genre de trace chevreuil, on se sent sauvage.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Km 7, Mi pente j’attends mon souffle avec Mireille.

    Certains évaluent le dénivelé grimpé.

    Et la surprise vient des cartes. depuis le col seulement 60 m fait verticalement.

    pourtant à la vue il semble bien plus bas.

    Seul le spéléo fera une bonne estimation à 10 m prés.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je pose encore pour les primevères hautes,

    toujours sans le sang dans les veines, je laisse le temps digérer en paix.

    Fabienne sonne, elle essai de nous rejoindre pour l’après-midi.

    Ha je vois la longue pause prendre méditation.

     

     

     

     

     

    Les buttes de FontaneillesLes buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une crête des rochets, je nous vois bien ouvrir les yeux sur ce pays.

    Pause sieste digestive. Unanime, tous assis couchés aussi vite que des poules.

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    avec Marinou, on ferme les yeux au dessus du Bourg.

    Un temps de détente et d'attention, tout un paradoxe qu'il est bon de vivre.

    Ma voix murmure au vent, les amies cancane la covid,

    Le doux vient facile, comme une évidence, tout ce qui est là mérite attention,

    l'air frais, les mots rieurs, le soleil sur la peau,

    les oiseaux siffleurs, l'avion trop haut,

    le cœur qui boume, les muscles qui lâchent, le dos qui dresse,

    le visage qui efface son expression crispé.

    La paix se dessine en couleur calme .

    Le corps prend la pause pour l'inaction, la tête pense pour rien.

    nos armes sont au sol, les bras croisés comment combattre.

    J'aime ce temps qui ouvre le monde jusqu'au fond de moi.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les derniers arrivent , Maya nous fête de câlins, on reprend la grimpe .

    Le piédestal est là enfin.

    La digestion en fin aussi , on retrouve l'énergie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il est le moment pour Mireille de rentrer.

    elle cherche un passage pour descendre direct.... il y en a un plus loin.

    On est fier de notre rando, la butte de Suège témoigne de notre passage .

    Le retour se profile en descente.

     

     

     

     

     

     

     

     Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le passage de Mimi, belle vue sur la vallée

    L'ambiance et au futile, on est bousculé, plus rien n'a sont importance.

    Les gens nouveaux qui nous ont rejoint offrent la surprise.

    nous autre on donne un peu de fatigue, mais surtout on affiche de la curiosité.

    Comme en début de balade.

    Les histoires se racontent , et se renouvelles.

    C'est un retour qui se prend pour un départ.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    avant de plonger sur Peyrelades, je photo la porte des gorges du Tarn.

    Une vue particulière, les causses se fond la bise.

    à droite le Noir, le Sauveterre à gauche, et au fond en milieu le Méjan.

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mi pente, les papotes nous ont descendu sans rien penser.

    C'est bon de parler de rien en marchant en paix.

    Je me souviens d’histoires de chevaux, d'alpagas, de ruminants qui ne ruminent pas.

    enfin des trucs qui vous mènent au loin sans fatigue.

     

     

     

     

     

     

     

    Les buttes de Fontaneilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et voila Peyrelades , reste 2 km facile.

    On rentre en bon rythme,

    la rando se termine sur la place de l'église, on y attend le bon moment de partir.

    Comme à la terrasse d'un bistro sympa, 

    on fait muret,

    les fesses sur les pierres taillée les paroles tournent entre les regards.

    La montre ne montre pas encore le couvre feu,

    alors on attend que le soleil tombe.

    C'est bien d'avoir le temps, après.

    après une bonne journée ensemble,

    après des échanges de personnes, 

    après un bon repas lourd à digérer,

    après un partage de sieste ou méditation,

    après des mots qui refont le monde à notre image,

    après tout ce temps passer pour rien,

    il est bon d'en prendre encore  pour savourez se rien.

     

    à bientôt ,

    bizs

     

    Lolo

    « Un cercle sur le LarzacDe Moulibez à Castelnau Pégayrols »

  • Commentaires

    1
    Velorandoz
    Lundi 3 Mai à 15:06

    Hello Lolo

    bravo pour cette rando

    J'avais pu faire plus ou moins la même mais en inversant le sens

    Par contre sur ta carte au km7 je n'avais pas pu trouver le sentier en descente pour moi

    https://youtu.be/Czm4FFOvtXc

    Laurent

     

    2
    Lundi 3 Mai à 17:59

    Magique cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :