• coucou rou ,


    L’histoires de doutes ,
    qu’on laisse planer seul ,
    d’espoirs qui s’envolent
    sans nous laisser la peur ..

    Ce dimanche 14 janvier reste fidèle .
    la pluie promise à Millau ,
    le gris partout en région ,
    10 h , tous prêt , trois beaux et la belle ..

    Marcher , randonner , avant tout se rassembler ..
    En petit nombre , cette foi , les autres sont ailleurs
    convalescents , en famille , ou entre amis ..mais dans nos cœurs
    On pense à beaucoup . La vie est multiple et se partage à volonté ..

    On sais les retrouvaille heureuse qui nous attendent ,
    sans prévenir les prochains dimanches ..

    Quatre , proche , en une voiture on s’expatrie vers le Lot ..

    -“ Estaing , me semble loin ! je vote pour Espalion , je vous y emmène “ propose Pascal
    -“ vu le temps ...., peu importe , en théorie on ne devrait pas avoir de pluie , ..la boucle est plus longue , mais sans plus ...” je répond

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    16 km , annoncé , pour 650 m de dénivelé

    toutes nos paroles cherche le ciel plus clément , en voiture ..
    De la pluie soutenu de 10 h , on arrive dans l’air calme au bord du Lot ..

    On est content , l’essentiel avec nous ; le bon temps .
    Celui des amis , du sourire et de l’envie ..
    et comme le superflus se présente ; le temps sans pluie.
    on laisse le plaisir nous faire espérer le beau temps ..

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    en quelque mètres , on sort de la ville ...
    une banalité que j’aime voir , que je vie avec une magie nouvelle à chaque foi ..

    Petite route , jolie route ,
    au bruit de l’eau , du ruisseau ,
    qui dévale , de l'Aubrac .
    en mouvement vers la combe ,
    on voit le temps s’ouvrir en avant ..

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De belles maisons habillent la combe fouillouse

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Un ancien moulin à huile ..nous arrête gentiment

    -“ vraiment agréable se préambule de marche , entre ville et campagne , passé et aujourd'hui ..”on se dit ensemble

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le sentier commence , ..au dessus des prés , tous proche du serpent d’eau riante ..

    Un délice pour l’esprit , musique envoûtante , image captivante ..
    aucune réflexions nécessaire juste se laisser aller à regarder , entendre et rêver ..

    un moment Zen , des meilleurs chaînes ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le sentier glougloute encore ..depuis les grosses pluies , l’eau se promène en mélodie claire ..

    Elle chante son histoire depuis l'Aubrac , à la terre qui vient de l’accueillir ..

    -“ les chemins sont gouleyants ce dimanche , on marche en harmonie ..” je fait

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les buissière , que dire ! la pirale ici encore à dévoré ..

    sans feuille, les branches meurtries , le regard passe au travers ..


    Pauvre buis ...sans doute , l’attaque est inégale , injuste , violente et si désastreuse ..pour nous ..
    Comme si une partie de notre âme de gens d’ici , était mangée par des étrangers ..


    Notre réaction est rapide , chargé d’émotion, de douleur ,

    loin d’être juste et surtout centré sur nous ...


    En pensant aux buis , je me dit que des attaques , ils en ont vu bien avant qu’on apparaisse ,

    la vie est ainsi .Dure et injuste

    Le pays trouvera l’équilibre , laissons le temps des plantes faire les choses ..

    ce n’est pas le notre , il avance au rythme des générations ...


    Et si pour un temps de nous on ne voit que des campagnes dévasté ,

    pensons que les futurs vivrons les renaissances ..

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 2 , on quitte le vallon ..la montée dans les bois commence ..
    elle nous réchauffe bien ,
    Surtout que la grippe vient de passer pour certain ..et le souffle traîne la patte ..

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    -“ comment les as tu vu ? Michel ces chanterelle , elle sont hors saison “ je souffle enfin

    -“ j’en ai trouvé dans la semaine , alors je garde les yeux au sol sur la mousse “ ..

    Ces chanterelle grises sont bienvenu pour l’omelette du soir ..et pour la pose qu’elles me donnent..

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    km 3 ..on prend de la hauteur , les cieux se dégagent à l’Est , ..on pense à nos amis parti sur l’Aubrac en raquettes ..
    Ils doivent voir le soleil sur la neige ..

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    devant Lasbinals , hameau de notre repas ..on cherche un coin sec ou poser nos sièges .
    à droite la suite du vallon nous attend ...il nous faut monter à la crête de l’horizon ..

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingtEspalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une grange bienvenus accueille nos séants ..le hameau semble riche ...

    on se repose enfin ..

    Pascal et moi on traine les jambes aujourd’hui ..Michel en forme nous accompagne sans forcer ..
    Heureusement c’est un complet que l’on se donne ..
    malgré l’absence de Fanny , on bois le café ,
    sans Luc on se réchauffe au rouge ,
    et en pensant à Bruno , Renaud et Emilie on déguste un apéro d’orange amer ..

    -“ à quatre on assure , ce jour , tout y est “ on se dit bien chaleureusement

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    panse pleine , enfin de façon raisonnable , on pense que l’on à raison d’être là ..
    le pays se dégage du gris , Espalion se devine derrière les arbres dans la vallée
    le chemin fait semble immense
    on croit continuer bientôt en descente ..
    on quitte la route pour une piste plaisir
    que des espoirs de bonheur ..

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la piste chante l’eau ..la foret monte

    Là , mes jambes s’épuisent ..celle de Pascal se ramollisse

    -“ tu as les pattes brisées !!, moi c’est de la patte sablé qui me porte “ me plaisante Pascal..

    cette histoire de Pattes , ou pâte , nous tiendra complice toute la marche ..

    Pendant ces temps Brigitte discute littérature avec Michel ..histoire de liseuse et lecteur ..

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la piste grand plaisir , nous guide ..le long de petit muret et de haut châtaigner ..

    un régal de cuisses molles . On découvre le coin comme il est , entre Aubrac et vallée du Lot
    Une campagne sans prétention , juste campagne ouverte , mi sauvage, mi privé , mais libre ..
    on se sens bien , attendu , presque espéré ,

     

     

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on retrouve le ruisseau ...sans le petit pont promis par lolo ..

    un coté sauvage que l’on apprécie ..

     

     

     

     

     

     

    Espalion 16 km qui en fond plus de vingt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on quitte se vallon , en gardant les images de ce serpent d’eau couché dans l’herbe ..


    au km 6 on traverse la route de Laguiole et ...se trompe de chemin

     

     

     

    histoire en cours ...merci de revenir ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • coucou rou ,

    On c’était dit , ..quand la pluie ,tombe par ici , là aussi ..

    Quand le doute désarme :
    rester tout seul , à l’abri
    ou de prendre le parti
    de réunir , nos âmes ...

    partir ce jour , au grand pleur , dehors des murs , tous en cœur ..

    dimanche 7 , c'est à la pluie , que janvier 2018 se présente
    Belles gouttes , droites et dodus qui roulent en flaques épaisses .
    la France est en complet rideaux sonore incessant ..

    je ne cherche pas la zone soleil , j’annonce l’idée d’avant .

    - ce dimanche on le passe aux abris , du coté de Liaucous
    une petite marche , d’une heure dans l’eau , pour se réchauffer autour du feu caussenard

    10 heures , dans les gouttes le groupe se forme
    Certain après réflexion , tous bien raisonnable ,
    on fait le point des éléments à prendre ..

    -“ ho Pascal , tu m’avais dit ton absence ...heureux de te voir “ j’écarquille les paupières ..
    -“oui j’ai réfléchi, et me voila , c’est pas un peu d’eau qui nous arrête “

    - “ de toutes façon quand on reviendra , on sera content de l’avoir fait , c’est toujours ainsi .” complète Katy

    L’idée nous est venu dans celui de Louradou : http://rando-lolo.eklablog.com/les-aiguillons-par-la-face-nord-a134665802
    on c’est trouvé , juste à coté de la neige qui tombe ,
    tout contre le feu , à discuter du temps ,
    qui passe froid , qui vient doucement nous surprendre d’être bien ..

    alors nous voila volontaire pour construire le cercle des cœurs ,
    au temps du feu , pour des heures et des heures d’amitié ..

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    toutes petites prétentions , une marche de 6 km ...qui monte quand même !


    le jour est voulu , lent , calme , sans grande réflexion rapide , mais des idées courtes que l’on laisse lentement arrivée en silence ..

    à l’image de notre rencontre avec Gislain et sa famille ..
    -“ on n’est toujours pas prêt ...dans 10 minutes on peu partir ..” nous dit il dans son garage ..
    On assiste doucement à des va , puis vient Lilian sourire tout jeune
    suit Loïs qui tire sa maman ...

    Je me plaît de joie , voyant leur visage nouveau , radieux comme quatre soleil sous la pluie ..
    Plus de doute , questions ou crainte ...aujourd’hui la famille sort pique niquer ..
    Ces jeunes expriment la fierté , la chance , l’envie de marcher avec les grands , l’espoir que l’on soit content d’eux ..

    Un instant me vient le poids d’être responsable de leur bonheur se jour ,
    notre marche sera elle à la mesure de leur imagination ...
    Et puis , je reprend la musique du groupe , j’entends chacun se présenter ,
    tous parler gentiment du cœur , en rythme naturel
    je vois les yeux en étoiles scintillante
    on se crée les pensée , en chanson douce , pour construire l’amitié tendrement ..

    le jour est bon .....confiance , le jour est bon

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ptichou en tête , la grimpette humide mais sans plus , avec plutôt moins de pluie ..

    serait il probable que l’on se mouille , pas autant que cru !
    et tous cas nous sommes soleil , chaud , énergique , et débordant de joie en tous sens ..

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on tourne en direction du ravin du Salzet ..
    Sans eau , le ciel se dégage , la vallée se dessine ...partout des pins , et des chenilles .
    encore des chenilles jusqu’au sol ,
    Luc surveille Lascko , il ne faut pas laisser ces insectes blesser l’un des nôtres ..

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le causse nous avale ..sans mâcher , d’un mouvement gouleyant ..

    on glisse sur se sentier brillant dans la verdure du ravin ..le chemin facile , se suit jusqu’à ..?
    j’entame une discussion avec Luc pour être en phase , sûr , certain de la destination ..

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    -“ oui , c’est ça , un abris double . ,....deux entrées , une sur l’autre ...” me dit il en réflexion

    - “ ha , je vois plutôt une entrée bâtie à gauche , l’autre au coté droit “ j’affirme ..

    -“ tu penses ....? , ah bon ! pourquoi pas .., mais il me semble les voir , en dessus ,l’une de l’autre “ réfléchi encore ..

    Parlons nous du même abris ..., visiblement non ..je le laisse guider et nous avançons tout droit sur celui que je connait ..
    il est peu probable que deux grands abris se trouve à proximité .....

    alors quand je lui annonce que l’on passe à 300 m “ du mien “...décision d’y aller est prise naturellement ..

    On coupe à travers pente , suit des traces certes visible , mais discrète ..Peu nombreux sont ceux qui les empruntent

    Véro s’interroge comment ces pistes son entretenu ...par les randonneurs expert , ou les bêtes libres ..?
    J’avoue mon ignorance ..

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    au passage entre les troncs , un autre abris nous fait face ..

    je le photo pour le situer , en vue d’une autre balade ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on cherche , tourne , les 300 m de lolo s’ensauvage délicieusement ..la trace discrète semble faite pour ne rien déranger dans ce monde ..

    Des minutes qui nous imprègnent l’esprit de sensations anciennes , d’un sentiment de découverte ou chacun donne sa place ..

    les pisteur s’écartent facile , tout content de plonger dans se vert inconnu

    les téméraires amies les suivent curieuses , d’apprendre à se repérer
    les tranquilles sages , attendent , surveillent sacs et enfants ..

    j’aime ces temps de groupe , ou l’ardeur et la patience s’entremêle avec plaisir ..

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    l’abri à lolo est trouvé ...une découverte pour beaucoup ...
    - “ c’est quand même formidable , de montrer à des gens d’ici comme vous , des super coin qu’ils ignorent.
    on est dans une région si riche , c’est rassurant de se dire , que des assidus de recherche depuis des année ne connaissent pas tout “ je m’émerveille

    la possession des lieux , se fait en douceur ...un grand choix : le feu
    -“ Papa , c’est vrai on va faire du feu ? “ –“ oui tu peux ramasser du petit bois sec “ j’entends d’un coté de l’abris ..

    on calcul mal sa place , la fumée envahit le volume ..on le déplace ..
    puis on regarde , discute , se pose , parle de la marche , du temps sans eau ..de surprise , de bien , de tranquille ..

    et l’on construit ..le feu , les bancs , les petites tables , ...le futur proche ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et l’on cueille , le bois en suivant les jeunes ...
    le repas est promis , les ventres appellent , mais personne ne semble pressé .
    l’apéro sort enfin des sacs ..
    il durera , le temps des bon mots , je bois un peu , et libère mes pensés ..
    des idées spirituels , m’échappe . Je laisse s’exprimer mes conceptions d’âmes et d’image de l’homme ..
    Je voit que je surprend , on m’interroge , me comprend
    Mais je reste seul dans l’idée d’une âme multiple à l’image d’une voûte étoilé ..
    on s’amuse de se surprendre en de tel discutions entre les rocher du causse et les douceurs des alcools

    pendant la cuisson , je propose une méditation ..je suis ravi de retrouver mes adeptes , katy , Véro et Fabienne ..
    on se laisse aller sur le sable froid , ...un moment bien ..
    le repas nous rassemble tous , les patates sont cuites , il en restera ..trois

    après l’ananas grillé on décide d’aller voir l’autre abri
    ..sans doute pas loin , mais ou ?
    pour se repérer Luc et Fabienne décident de rejoindre la piste du Vors sur le plat du causse

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une foi retrouvé des lieux connus , on avance au sûr ..

    Katy revoit le sentier de l’abri des chasseurs , Luc discute institution avec Véro ..

    chacun ses intérêts , son plaisir ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la pluie qui mouille , tombe en bruit plastique sur les capes

    on se trouve en tête de notre ravin ..il nous faut redescendre

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    l’abri semble perdu , encore plus inaccessible que le premier ..

    tous respire l’eau , l’air qui tombe , les feuilles qui coulent , les branches qui douchent ..

    on se sent imbibé , imprégné du pays ..

    -“ on aura pris une grande leçon d’humiL ,...dité ..” fait le grand sage pascal , de sa voie humble et vrai ..

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    entre les gouttes les voûtes sèches nous attendent ..

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on devient locataire pour un feu ...

    l’heure avance , et nous rattrape ...on sèche un peu , regarde avec souvenir les lieux pour y revenir ..
    ce duplex naturel en impose pour nous tous ..
    Ce coin du Sauveterre réserve bien des trésors ..deux abris , tous près , j’y crois enfin ..
    le goûter s’attarde au mieux , puis on reprend la pluie ..

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    nous voila dans le vert mouillé du ravin ..
    un cheminement en discutions tranquille , comme sait faire la marche sur les esprits ..
    on se pense seule , se jour , privilégier , heureux de savourer se moment sans reprocher à la pluie d’être là ..
    Comme nous elle fait parti du pays , ce jour , ici , nous l’acceptons , le savons , ..elle douche sans remord ..

     

     

     

     

     

     

     

    Dimanche aux abris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    la fin s’approche ...je retient se temps ...ou chacun silence de plus en plus , avance en cherchant ses souvenirs tout neuf du jour ..
    je pense le temps ainsi jusqu’au voiture ..

    -“ les trois patates ? ..c’est vous ? “ demande un homme rapide qui nous rattrape ..

    -“ oui on les à laisser pour les suivant “ rigole Brigitte ..

    une discutions surprise nous réveille de nos songes ..

    Il guide un petit groupe , qui presque comme nous viennent de visiter les deux abris ...mais en sens inverse ..
    on plaisante , de nos patates , s’étonne de se rencontrer sous la pluie ,
    et se reconnaît ...chaque année on se croise sur une rando ..
    la fin de la rando , s’éclaire de chance , et de convivialité ..
    On partage nos connaissance du coin , discute piste discrète , jonction sympathique ,

    -“ je suis venu repéré les passage en semaine , c’est pas évident .. sinon , ils gueulent quand je cherche trop .” me dit il en souriant devant les gens de son groupe

    -“ nous on a repéré aujourd’hui ..tous ensemble “ fait Brigitte en rigolant ..


    les voitures nous séparent ...sans goutter au chaud ..on est bien humide ..

    un dimanche nouveau ,
    ou tout sourire on aime la pluie , ...elle tombe à flot..
    Dans le chaud des voitures , on se régale de se spectacle froid ..

    on ressent tout le bon du chaud
    on a besoin de se bien qui nous unit dans les même sensations simple et puissantes ..

    reconnaître ces moment pleinement ,
    sans les qualifier de banal ,
    mais les vivre comme ils sont ; réconfortant , revitalisant et délicieusement confortable ..
    voila la récompense ..
    on se laisse glisser dans le doux jusqu’à Millau

    je garde tous les faciles du jour ,
    regarde encore le simple de chacun ,
    je me dit que le peu d’audace , fait naître bien des émotions

    Mon sentiment de vivre ,
    grandi avec les pas du dimanche

    laissez vous partir ...
    vous respirerez une autre vie
    sincère et vrai

    bizs
    lolo

     

     

     

     


    votre commentaire
  • coucou rou ,

     

    bonne année 2018

     

     

     

     

     

     

     




    le temps avance , en 18
    nous voici janvier , le moi des promesses , résolutions et autres idées rassurantes ..
    l’hiver commence , avec en but premier ,le printemps nouveau , que l’on sait fleurit et généreux .
    Prendre l’instant du froid , qui s’offre maintenant , pour se donner tout le temps d’attendre ..
    Prendre soin de soi , pour offrir notre joie à qui veut la prendre ,
    je ne peu illustrer mes pensées au fil d’une marche ,
    pour cette année point de sortie radieuse ..
    Ces quelques mots en ligne simplement
    pour vous donner mes espoirs de bonheur ,
    mes envies de rencontre , mes besoins d’échanger de bon moment ,
    J’aime à croire que la vie continuera si douce et belle
    à chaque jour de cette nouvelle année .

    à nous de le savoir ,pour le voir dans l’instant ..

    bonne année à tous

    à très bientôt
    pour une marche , ou un moment particulier de nos vie ..
    bizs
    lolo


    6 commentaires
  • coucou rou ,


    dimanche blanc ,
    le 17 décembre 2017, un jour merveille ,
    arrivent spontanément les rêves,
    10 heures je les entend ..

    Les rires dans la rue , des ami e s revenu e s ..
    sans pluie , avec envie ,
    les sourires chantent , et nos cœurs s’ouvrent ,
    les yeux heureux , on parle joyeux ..

    Ils arrivent , elles viennent ,
    sans réponses , ou promesse ,
    naturellement pour avancer , au pas du dernier ..

    Les retrouvailles me touche d’autant , ..

    -“ Holà , que c’est bon de vous revoir , ..en contraste complet de dimanche dernier ..” j’ avoue
    -“ Faut dire , que tu devais en avoir vraiment besoin pour sortir seul sous la pluie “ me dit Pascal ..

    -“ aujourd’hui c’est à peine mieux , neige et vent de glace ..on va se régaler ‘'

    nous voila 9 au départ de Millau ,
    Didier le dixième nous rejoint au départ de la marche ..

    -“ je vous annonce que l’on fait une rando goutter , Marie France nous attend à st Eulalie en fin de marche “ promet Brigitte

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Une idée de liberté , une envie d’espace , le choix du long , le but du bout ou presque ..

    Se croire partir au loin , perdre le début , trouver toute la place , aller devant bien après le regard ..

    Une marche en finesse , ou tout se ressemble ,dans un espace qui s’étire sans prévenir ..

    presque 20 km à faire en orientation , en pseudo plat , un exercice excitant ..

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Les voitures en bord de route , on avance sur le blanc , poussé par le froid ..

    -“ pour la marche à vue ...c’est plutôt flou “ me dit Maixent à travers l’écharpe ..

    -“ je sort le GPS ..., dans le groupe il y en a trois ..., ne vous éloignez pas de ceux qui en ont un ..” je rigole

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     


    -“ hou , j’aime pas , se style de marche , sans chemin , on ne sait pas ou aller , même lolo semble tourné en rond “ bougonne Brigitte

    Elle est vite rassuré et plaisanté par le groupe ..

    il est vrai que les buis de neige gelé , n’invitent pas à les frôler de prés ..
    ils sont encore brûlé par la sécheresse , et dorment maintenant pour l’hiver ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les premiers pas , sont rudes ...puis vient un sentier ..sans vent , les visages se détendent ..
    le pays nous acceptent enfin , la vue ne permet pas de s’orienter , le GPS compense ,

    le rythme se confirme soutenu ..on se plaît ici , parmi ces vallons endormis de froid ,
    chacun retient ses douleurs glacées , et laisse libre d’expression sa joie d’être ensemble

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les groupes se forment et déforment aux fil des mots ,au pose photo , au arrêt pissous , oui le froid fait ses grand effets ..

    on avance sans trop voir , entre nuage et terre , une fine bande de flou , dessinée en pastel gris ..
    Deviner la bonne bute , le bon champ , maquiller de blanc , voilé de brume ...c’est tout un espoir ..

    Je guide avec beaucoup de “ en théorie” , ou de “ peut être “, en finissant par “ on verra bien !!”

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on cherche , La tour des Aiguillons ...une tour ho loin ..vers Cornus ..

    Là je me régale , partir au choix que l’on fait , libre de marche , sans grand risque , ni limite , à part celui de se perdre ,

    et de rater la Tour ..II suffit de se donner la bonne direction et l’on avance ...en respectant les cultures ( assez rares ) et les clôtures ..

    Tous comprennent l’enjeu , accepte le risque de marcher bien plus ,
    tous sont libres , déjà perdu , et attendent de voir la tour , comme par magie ...

    Avec Michel , on s’émeut de se sentiment d’étrangeté ..Il connaît le coin , mais ne reconnaît rien sous le blanc ..

    -‘' je reviendrai par beau temps , c’est incroyable de ne pas savoir ou l’on passe .., “ me confit il

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord


    Lasko nous accompagne ,

    pas plus haute que les herbes elle frôle la neige du ventre ..

    son petit la suit aussi ...à nous de veiller à les réchauffer ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 5 un autre vallon se présente ,
    on voit bien l’esprit qui nous tient , le plaisir qui nous pousse , la chance qu’on vient chercher ,
    l’exception que l’on vit ..la terre libre qui attend nos pas ..
    on vise le petit col tout droit ou semble serpenter un chemin ..à chacun de marcher ou il veut ..
    J’aime ce Larzac libre , cette terre de lutte qui s’offre entière à celui qui vient en paix ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les vallons se suivent , la tour se cache ..

    Brigitte à faim ! Pour une fois on tente de manger à l’abri ...mais dans quel abri ?

    Je croix en la tour ..sur des rochers , des abris peuvent y avoir ..

    Dans l’espoir d’être au sec elle avance sans dire ...

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on devine enfin la tour ...

    les rochers sont droits sans cavité ..les espoirs d'un abri gèlent avec le vent ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    reste la tour ..là devant , sans toit , sur son rocher ..le repas se pense debout ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    jolie tour de XII siècle ..impossible d’y manger !!

    la décision de chercher un peu un abri ne fait pas l’unanimité ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     


    Contre une haie ,on se dit abrité des flocons ..
    debout en sautille , on sandwiche ..alcool d’orange , rouge et café pour la chaleur ..

    -“ dans le chao de Louradou , je connais un abri ...enfin , je pense le retrouver ...depuis le temps “ propose Maixent

    -“ qui sait , si on le trouve on y prendra le 4 heure ...chocolat “ je rêve un peu

    -“ et je vous propose d’y faire un feu , prendre le temps de se poser au sec d’un abri du causse , comme les anciens ..” ajoute Luc


    la marche reprend dans les rêves ...
    après celui de la tour , découverte parmi les terre libres du Larzac ..
    nous voici dans la fumé d’un feu de chêne hypothétique , cacher dans les rocher d’un chao ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on avance sans trop savoir ..un sentier trace bien

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les branchent s’approchent , les arbres décoré en film magique , on se croit sorti du temps ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On devient acteur de rôle fantastique , à la quête glorieuse d’un château légendaire ...

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la neige nous charme les idées , comme si l’on devenait les premiers hommes de ces bois ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 10 ..le chaos de Louradou

    les rochers ont bien du mal à s’imposer , ils semblent assoupis sous les centimètres de neige

    trouver un abri par ici , ...seul Maixent y croit ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    -“cette piste me parle ...oui , je pense bien , plus loin à gauche ...” on l’écoute avec doute ..

    Le connaissant , il est bien capable de se souvenir du coin même après plus de 20 ans ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    là ..le voila , le trou dans le rocher ...l’abri de Louradou ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un abri qui a vu bien des hommes , depuis la préhistoire

    alors faisons comme eux .. un feu et la discute ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    difficile d’allumer ..sans papier sec ..heureusement les caussenard savent l’important ..

    Du bois sec dans un coin de l’abri est a notre disposition ..

    le petit feu réchauffe l’ambiance , avant l’atmosphère ..et le chocolat frai fond aux palais ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     


    les toutous sont sécher au bonnet et chauffer sur les genoux ..
    on oubli la neige , rentre la magie du feu , les tètes se délassent de conforts utile ..

    on découvre ces instants importants , ou le cercle prend tout sont sens ,
    donne ses vertus , et construit de simple , l’amitié , qui naturellement devient sincère ..

    un grand moment ce temps du feu ...tellement marquant que l’on s’invite à le revivre ..

    -“ on pourrait se faire une sortie spéciale abri , un jour de temps pourri ..on marche un peu et on grillade tout le jour bien à l’abri ..” on se dit tous ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on repart tout chaud , presque sec ..les nuages se lèvent un peu ..le ciel semble s’éclaircir
    un renouveau , qui donne le retour ..retrouver les voitures perdu sur le causse..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on quitte le chaos en zig et zag ..pour trouver la trace du retour ..
    l’espoir n’est plus nécessaire , la certitude est avec nous ..

    on a déjà trouvé la tour puis l’abri , les voitures seront bientôt rejoint ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on vient d’immensité blanc ,
    on assiste au levé de l’Est ..les brumes dégagent , les Cévennes s’éclairent ..le spectacle nous occupe tout le retour ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on va dans l’immensité libre ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le Larzac , apparaît enfin , comme un cadeau de fin ..

    quelque part , à l’horizon on est passé ..aujourd’hui ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Aiguillons par la face nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le ciel en beauté , on laisse notre pays se reposer sous la couchette blanche de noël ..

    Unanime , on reste heureux de cette marche
    Car elle a su perdre nos repère juste assez pour nous croire en contrée nouvelle ,
    et nous a rapprocher en cercle pour l’essencier de nos sentiment ..

    une grande expérience ,
    ou certaine on perdu leur mal de dos
    d’autre leur bougonnerie
    et ou tous on a trouvé de belles âmes à réchauffer..

    Que le temps est bon dans le froid ,
    quand il atteint le moment du feu
    et qu’il cercle les cœurs
    avec un simple fil d’amitié ..

    un fil si persistant , qu’il nous a tenu encore pour le goutter ..
    A st Eulalie , Marie France et Didier nous on reçut encore une foi ..
    Du plaisir , des sourires et des sucreries au coin de la cheminée ..

    encore un feu , une chaleur nous réunit
    avec les instants qui se sucre de joie ,
    et le sentiment profond que l’on se reverra ..
    que tout cela reviendra
    ....

    une histoire se vit heureuse
    au fil des marches

    à bientôt

    bis
    lolo

     

     


    2 commentaires
  • coucou rou ,

    Vous voila tous lecteurs , ce jour
    A cause de pluie soutenu ..
    le dimanche 10 décembre .
    10 heures , personne ..
    la rue chante l’eau de neige
    seul j’attends les sourires amis ..
    les plus assidus se sont excusés gentil ,

    Brigitte prévoit noël ,
    reste moi , le besoin de sortir ,
    pour dérouiller mes articulations mise à mal samedi ..
     

    l’histoire d’une récupération active , comme dirait Maixent ,
    Rien de mieux qu’une bonne marche dans les pentes ..

    Je part donc en solo ,
    à bord de mon vaisseau doblo ..
    mon esprit sous la pluie , se croit triste .
    le Larzac en givre blanc le ravi ..
    mes pensées, dans la tête , rameutent les ami s ,
    le beau tout alentour leur donnerait l’envie ..
    Toute la route me raconte l’histoire que je fait en pensant à eux ..
    Il me faudra leur dire ...
    Que la pluie ,avec les km , se fine
    il me faudra leur dire
    les brumes de voile intime sur les cimes
    il me faudra leur dire
    le givre de verre sur les buis ..
    il me faut écrire
    ce jour de marche ou ils ont été en moi derrière mes yeux ....

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    10 k pour 500 mètre de pente


    Le tracé, tranquille , bien fait pour un jour sans ..
    Que des pistes larges , avec tunnel et crête ..
    Équipé poncho , j’attaque sans pluie , l’ancienne voie ferré ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    au sortir du tunnel , long noir , un viaduc dans la lumière ....

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    lumière en nuances de gris ..du blanc neige gelé ,
    à la brume ,voile de givre ..
    une ambiance intimiste , figé dans l’espace ,
    ou le temps se compte avec mon souffle ..

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les épicéas , et pins sont en boule de givre ..
    noël arrive , je part dans les nuages ..
    le Vallon que je doit grimper par la gauche , se cache sans bruit ..
    J’aime ces airs frais humide , discret , immobile , ou l’on pense avoir tout le temps ...

    j’entends les ami s , se plaire de se réchauffer en montant ..
    de voir les brumes effacer les crêtes ,
    d’écouter les pas dans la neige gelé ...croustir à la façon des chips ..

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    je quitte la voie , pour un sentier dans le talus ..

    le givre fond , mais regèle ..les boules manquent juste d’un soleil pour s’allumer ..

    Je rentre en foret noël , les pieds trempés , la tête levée ..

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    je rejoins une piste ..presque une route , les chasseurs y sont passés le matin ..
    elle me monte facile , le vallon se dégage ..
    L’espace doit comprendre ma marche , et se montre complaisant ..
    je sais que je suis où il me faut , pour ce jour ..

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

    un lièvre , est passé en rando aussi ..
    j’en suit la piste , qui longe les roues des chasseurs ..

    Je m’amuse de ces empreintes de vie ..
    et pense au photo qui n’ont plus les taches coloré de vos cœurs

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Km 4 , je devine le viaduc de la voie ..je monte tranquille , au souffle chaud en buées rythmées .
    Marche afghane , comme me parle les ami s , respire du nez , ..
    Ils devraient bien rire de ma moustache qui coule et givre d’eau

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    plus de 900 m d’altitudes ..je grimpe vers le col de la combe ..

    du gris , lumière qui efface , seul les proches s’affiche en grand ..
    j’adore , comme un film magique , de grande saga , l’aventure se dévoile avec les pas ..
    j’avance , j’y voit , je découvre ..
    je m’amuse pour une photo , mettre mes traces de vie ..

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le col ..juste dessiné , plus haut c’est en surprise ..

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    je retrouve une piste chasseur qui tourne le flanc de la crête ..le gr 71

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    mais je passe en crête ...lolo et les crêtes ..me voila sur le Truc du Jaoul
    les collines des Cévennes sont là ..les genet purgatif plein les pentes
    manque juste un soleil du sud ..
    les chaussettes qui baignent ..il me faut marcher ..
    aussi je mange sans m’arrêter ..le sandwichs dans la main qui gèle ,
    l’autre à la poche se réchauffe ..

    Un jeu de main très subtile , ou l’histoire de celui qui refroidi n’est pas toujours rattraper par celui qui chauffe ..

    passé 1000 m je redescend ..

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le retour je le fait par le GR 74 A ..tout droit en crête ...c’est moi qui choisi ..

    un sous bois magique ..les branches pointent vers le sol , lourde de glace ..

    Je courbe le dos plusieurs foi , petit je pense à pascal ..

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les Cévennes se dévoile à peine , juste assez pour l’envie , et déjà trop pour le le plaisir ..

    le village respire sous les brumes , dans la vallée , droit devant ..
    j’avance en conquête , la terre brillante d’eau , l’air fumant d’eau , les arbre givrés d’eau ,
    et moi dégoulinant du pays ...

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le village se réchauffe , les maisons éclairées fument de vie ,
    il attendra que j’arrive

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    je prend les couleurs du chemin , de roche ou de feuilles ,

    la suite reste dans le flou , je profite de mes pas , avec les yeux et les oreilles ,
    mon âme est bien , bercé au chaud de mon cœur qui bat doucement ..

    la rando s’achève ..je rentre libre d’un jour de mouille

    fatigué de la veille , reposé du pays ..

    je vous livre maintenant les perles de la rando ..

    en un lieu secret ..que je veut mystérieux ..des perles se forment

    Une réaction entre la terre et l’eau , et les forces physiques ..
    une histoire de notre monde des merveilles ..

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    j’avance dans le noir , et il devient blanc ...l’indice d’une eau calcaire

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une perle se fait là ...entre les pierres pétrifier ..

    plus loin , grâce à la pente idéale , au ruissellement parfait ...

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    elles se multiplient , s’agglutinent ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    elles grossissent en ligne , immobile , dans l’indifférence du noir ..

    La lumière du visiteur surprend cette chimie , à son âme de laisser la magie émerveiller les suivants ..

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    je laisse le temps s’arrondir en beauté ..

     

     

     

     

     

     

    Alzon , de l'eau dans tous ses états ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    l’image de fin ...l’eau bleuté d’une touche de cuivre ...

    tout tremble dans ma tête
    frémi de tendre

    je sais le beau d’ici
    et voit le bon des jours
    même loin d’eux , le bien des ami s je le ressent

    c’est pour vous que je termine cet écrit
    tout ceux qui me lisent , me suivent , et me pensent..

    bizs

    lolo


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires