• coucou rou


    dimanche 5 mai ,
    réveille à l’âtre, de Ginestous

    la nuit givré voile un matin venteux
    bourrasque du nord à pas mettre un loustyque dehors ..

    Pas de pluie prévu , on y va au saut !

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    10 km pour 500 m de dénivelé .
    longue descente pour une grande monté

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    10 heure , au revoir les filles ,

    on laisse les sœurs à la maison , et part en voitures au Saut .
    c’est la séparation , celle ci dit les souvenirs qui restent ..
    la banane d’une oreille à l’autre , le cœur entre les mains

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    C’est plus la même ..., vent glacial
    qui emporte les sacs ,

    -“ hé oui j’suis tombé dans les genets voulant rattraper le sac qui vole , et personne ne bouge “ souffle Didier
    -“ les cartes qui volent l’appareil photos qui chute , sa surprend se temps “ je rigole

    une course de trial passe là ..
    des jeunes en short déboulent de la vallée et partent faire le tour du lac avant de redescendre .

    on les regarde sans envie , respectueusement .il y a toujours plus fou que soi

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    puis c’est magique ...une fois dans la descente , coté sud ,
    Protégé du vent on comprend d’ou l’on vient .
    Le Somail est un plateau d’altitude ,
    limite du massif central avec les méditerranéens.

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    pentes brut de gneiss à gros œil blancs .
    la roche à souffert , c’est transformé complètement pour finir en montagne noire .
    le soleil réveille les Hêtres , parmi les sapins

    on est conquis,

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    km 7,5 , on mange sur l’équilibre
    le Ravin du saut , est là tout en verdure

    et entre les rochers on trouve des Bézègues .

    -“ tu n’as pas osé mètre les bézégueurs , dans ton histoire “ me provoque jean Yves .

    -“ hé non ! j’ai oublier les gai bés..., les bégué .. , les bézégueurs voila ! , comment tous ces rires ont ils pus sortir de ma mémoire “., je repense

    Ha les bézégeurs se retrouvent maintenant pour un partage de souvenir :
    interprété comment ? : ramasseur de bézègues , ou mal dit comme des gens bien gai b..

    Sans dire jean Luc , lui ramasse la salade pour le soir ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les nombrils fleurissent , la méditation s’écoute en groupe
    par manque de place on reste avec ceux qui siestent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la montagne nous gagne ... comme disent certain
    les voitures sont tout là haut au vent du nord .
    bien au sud , sur les pentes chaudes , on va vers les marches
    ce sentier en compte 1000 dans la légende


    Mireille nous croise , venu en indépendante du groupe
    elle fait la boucle en contre sens .
    -“ c’est magnifique , vous allez commencé par un long balcon vertigineux , puis un style canyon , et des marche à n’en plus souffler “

    nous fleurit elle le parcours .

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    tulipes , asphodèles , Maixent en tourne la tête ..

    le sentier bien construit invite à la marche

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    quel changement avec le veille ! la roche sort des forets , les hêtres habillent les pentes .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les marches grimpent les falaises ..
    que d’efforts anciens pour nous aider ce jour .
    on comprend que le souffle va se vider .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le canyon se présente jusqu’au saut de la cascade

    le respect nous enveloppe
    tranquille comme on peu chacun se motive
    le temps nous est laissé , le plaisir est a prendre lentement .
    alors ceux qui ont les jambes montagnardes , le cœur endurant donne leur sourire
    cherche la pose paysage pour les soufflants .
    le groupe se disloque et se ressoude comme un bon aligot que l’on étire au dessus du chaudron .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    je suis en dernier ou pas ,
    je photo en l’air , en eau , la pierre , tout la haut

    je m’enivre des cascades et des marches
    impossible de croire que l’on passe et pourtant facile avec le sentier ..

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la grimpe calme les papotes ... ouvre les yeux

    le somail cache des trésors chantant la montagne
    il est bien d’aller doucement , de regarder la tête en arrière
    haut très haut , au fil de l’eau ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    pour des heures , nous voila évadé , libre de gravir la source ,
    marche après pierre , on respire des pensées folles ,
    souffle la force que l’on croit dernière à chaque cascade ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    c’est vertical ,
    sous les feuilles , se présente de long escaliers
    c’est tout juste irréel se sentier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    le gneiss dressé en forteresse , on arrive sur le chemin de ronde
    le pays de méditerranée devant au sud

    comment pas se voir bien ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Didier , photo la grande soudure du groupe

    pose goûté . Souffle et rigolade dévalent les pentes .

    on oublie la peine , regarde le soleil

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    encore un bel effort ,
    des moment de marche ,

    le sommet arrive trop vite

    je sait que la haut le vent balaiera les adieux
    la séparation sera trop rapide ..

     

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    malgré le soleil , l’air pousse avec force

    les voiture nous abritent vite

    juste le temps de se serrer plus fort que le temps

    pour se promettre des retrouvailles heureuses ..

     

     

     

     

     

     

     Le saut de Vezoles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la buffe dans les yeux ,
    on se quitte

    je ne peu plus dire merci ,
    c’est trop peu ,
    inventer un mot une expression qui traduirait la déchirure de partir ,
    l’espoir de revivre ensemble , le bonheur reçu ,
    la paix entretenu ,
    la tranquillité facile ,
    la simplicité gagné ,
    et la générosité offerte ..

    je ne trouve pas ces mot ,
    mais je les vis dans vos yeux

    grand We au Somail ,

    Christine et Jean Luc vous marquez nos cœur

    Ginestous restera un coin de souvenirs tout doux


    bizs
    lolo


    votre commentaire
  • coucou rou ,

    WE à Ginestous l’ histoire de 15 gentils-gens

    C’est pas facile , d’ordonner les souvenirs ,
    quand dans l’émotion, je suis encore submergé ..
    comme un poisson de mer , je respire la douceur de vivre ..
    et laisse les images du we , en désordre passer ..

    et pourtant , il me faut secouer tout cela ,
    en trouver quelques lignes
    que je puise relire avec délice ..
    revenir , début mai , au vendredi trois ..

    Départ , 19 heure ..fin prêt une partie du groupe se trouve ..
    Sans retard , mais dans l’attente ..
    la certitude d’être bien
    tout c’est organisé sans personne ..
    quelques consignes des plus simples ..
    chacun doit porter de quoi manger un repas pour 4 , à son choix
    Un filet garnis offert à nos hôte sera la seul participation demander ..
    On prévoir d’assembler les quiche cake et salade , pour se préparer de bon repas ..

    voiture chargée , covoiturage improvisé , on se regarde ..

    -“ ginestou ? on y va par ou ? je pense Belmont , Lacaune , la salveta ..et le plan de jean Luc “ je calcul avec Maixent ..

    -“ Brigitte , désolé , mais je préfère prendre Michel avec moi “ réfléchi Marie Christine pour ne pas se perdre ..

    -“ oui , allo , on est a st Rome on vous attend pour vous suivre , “ sonne Cécile avec jean Yves

    Le trajet du soir se teinte d’aventure , la pluie arrête la précipitation des chauffeurs
    le brouillard cache les montagnes que l’on roule
    Alors on papote des villages , trouve le temps bien dense entre nous ..
    Comme une farandole les yeux sourient ,
    les têtes rigolent d’imaginer la salvetat village de Provence ..
    Perdu dans les montagnes brumeuse , encore en hiver se jour ..

    Long préambule ...juste pour ne pas oublier la chaleur de ce voyage
    Ou chacun part conscient d’être là ,ou il lui faut être heureux .
    Qu’importe la pluie , le froid , la route longue et noire ..
    On part connaitre Christine et jean Luc , là haut dans la montagne ..

    je ne peu écrire , les mots dits , répétés , témoignant de notre joie ..
    j’en oublierais tellement ..
    simplement , je vois , entend et ressent le bonheur qui s’invente entre nous ..
    et le plus fort , je sais que ceux qui nous attendent sans nous connaître , ressentent les mêmes émotions ..

    je comprend , le pouvoir de nos sorties du dimanche
    La rando n’a de sens que pour être ensemble ..
    elle prend sa juste place , ..celui du prétexte..
    cette impulsion qu’il faut avant de lire une grande histoire ..

    21 heure qui passe , c’est des grands humm qui complimente la soupe de bienvenue ..

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Jolie table à hauteur variable ,
    on se rencontre amicalement , contre le feu de Hêtres
    une soirée chaleureuse ou s’étale chacun tout contre les autres ..

    -“j’aime des gens formidable “ je me dit doucement ..

    -“ une image de tous , avant de vous servir “ immortalisent les sœurs complices ..

     

     

     

     

     

     

     

     


    samedi , 10 heure ..c’est la rando ..rendez vous devant la maison ..
    le petit déjeuné pris lentement , tranquille au crépitement de la cheminée ,
    -“ Didier ! ta fouace ratée , est délicieuse ...heureusement que ne l’a pas jeté “ on fait tous à notre tour ..
    le Déjeuné proposer en buffet froid et déjà dans les sacs ..
    pas de cuisine à faire , les plat déjà prêt sont en libre service sur la table ..
    Tout le temps est pour nous ensemble à ne pas réfléchir ..

    On laisse Christine et marie France , au chaud ..
    Jean Luc se propose de nous faire découvrir les planques ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    plus de 18 km , presque plat , 260 m de dénivelé ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    -“ Partir sans les voitures , c’est assez magique . café , sac , et on marche ..j’adore “ je souris à Jean Luc

    les arbres caressent les nuages , le soleil loin du monde ,
    On s’éloigne du chaud , part en foret profonde .
    Tout le jour est à nous , gris et froid on le prend entier ..

    On sait le temps qui plaît à la marche ,
    celui qui se respire ensemble ,
    qui laisse les mots partager les frissons
    et qui espère passer sans les précipitations ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Pas de grande vue en long panorama .
    juste une trouée , qui propose le village de , Le Soulié , notre étape de presque fin .

    on suit le chemin des Menhirs .
    A chaque virage plusieurs pierres se dressent , fier comme un élu .
    On pourrait s’y tromper ,croire à l’alignement inexpliqué des primitifs .

    Mais notre hôte , connaît le mot pas si fin de se quiproquos .

    Mr le Maire a proposer de dresser les trops grosses pierres trouvées en refaisant le chemin .

    voila tout .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    cette piste , est couleur douceur ..
    on est sous le charme , même s’il s'agit de Hêtres ..
    les foret nous attendent gentilles , en habit léger ,
    juste de petites feuilles tendres suspendues entre les branches ..

    -“ Magnifique ces Hêtres , sans lumière ils éclairent seul la foret “ je regarde

     

    un rayon nous stop ..le soleil se présente un instant

    Les feuilles s’allument d’un feu vert d'espérance ..
    les éclaircie promise par météo , devraient venir cette aprèm

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la piste au pierre dressées se déguste tendrement ...
    j’imagine l’automne ici , jaune et rouge comme un coucher de soleil d’été ..

    -“ ha c’est un super coin , Ginestous , “ j’acclame à jean Luc

    il nous contera sa vie familiale qui l’a accrocher à se pays ,
    les mots du cœur qui sortent par les tripes ,
    un attachement viscéral à cette terre depuis des générations ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    km 2 , fini les menhirs factices , voici la foret et ses chemins creux .
    Les parcelles sont limités par des pierres plates alignées comme un dentier .
    avec le temps , les pluies , elles se déchaussent curieusement .

    tout nous dépayse , nous montre la nature bien différente des causses .
    alors comme des enfants qui changent d’école , on sourit à l’inconnu qui vient vers nous ..

    Timide on reste , ouvert on devient devant tant de générosité ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     



    photo d’hêtres verts ..je me plaît si bonnement dans ces tableau de maître .

    les feuilles flottent en terrasse clairsemées , les tronc découpés délicatement s’effacent .

    et quand on sort de la foret , c’est pour voir les prés aux tourbières .
    le coin des jonquilles ,

    En montagne , plus de 1000 mètres , nous voila sur le Somail .

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    sans difficultés particulière , la marche se fait tranquille sans se briser les pattes ..

    Bien propice au complice .le groupe échange , papote ,
    Les pas en paix , les mots s’accordent .
    La Planque n’est plus très loin .

    mais , une Planque , c’est quoi au juste ?
    un coin joli ou passer les vacances sur le somail .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le voici , le pontil de dalles plates ,
    construit sur les eaux paisibles d’aujourd’hui ..

    -“ plus de 12 siècles , qu’il résiste aux crues violentes de la montagne “ nous conte Jean Luc

    la Planque de la Fajole

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    De simples dalles de Gneiss agrafées par des forgerons
    posées sur des piles bâties finement dans le courant ..

    on admire la simplicité efficace de la conception des anciens .
    à la fajole , on prend une piste
    Brigitte ne sent pas la faim .
    faut dire qu’elle grignote depuis un moment

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la piste passe entre les prairies aux pensées bleus ..

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    après Camin Ferrat , .

    la faim de tous sonne la pose , aux pieds des hêtres .

    le soleil restera pour le repas , la méditation ..et un peu plus
    le temps de commenter la traversé du hameau garder par 4 beaux gros toutou ..

    pique-nique foret lumière , une douceur bien apprécié en souvenir du matin humide .
    C’est des moments uniques qui nous proche sans amertume , regret ou réflexion mal placé .
    Simplement le fait d’être bien , de raconté ses émotions belle ou pénible , avec l’écoute réconfortante .
    le sourire répond au doute , le rire au bon mot ,
    et le rouge au verre vide ..
    c’est le temps aussi des humm et autre signe de bon , pour commenter les délices partagés

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    et puis on continue la foret ..

    je ne me lasse pas de ces bois tendres .
    les km s’étirent en vert clair , avec nos voix qui passent émerveillé

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    presque 5 km d’hêtres , droit ou flexible , nous guide au village

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     


    le Soulié , village que l’on à vue en tout début de rando dans les collines .

    -“ je vous propose , d’aller voir une autre planque , et de rajouter un peu de marche ..” sourit notre hôte de ces bois

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    -“ des jonquilles , pour Christine et marie France , un bouquet serait bien “ on se dit entre nous

    la cueillette faite on reprend le sentier ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la planque près de ginestous ..
    là je sens un cœur qui bas ,
    celui de jean Luc ,

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    elle semble plus typique , ancienne , et bien entretenu

    quand il parle de ses pierres , on écoute la passion
    vois ses yeux crispé par le doute
    combien de temps encore résisteront elles sans entretien sérieux .?

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    moment plus sauvage ,
    il nous guide le long de L’Arn , pour voir la piscine
    le coin de baignade des gens de Ginestous
    ouverture en été ..
    de suite les belles prennent place sur les transat d’herbe
    plus en aval , un barrage alimente un vieux moulin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     


    plus en service , le barrage fuit ,

    et dans le sol un bloc de granite garde les traces des hommes qui lui trouvait une forme de meule

    Les moules sont là aussi ,
    peu être perlière , au sur témoin de la bonne qualité des eaux

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on arrive à Ginestous , par une haie d’honneur des Hêtres

    on perd Bruno un moment ,
    un jeu tourne ente nous et Françoise
    Sa disparition nous transforme en fabulateur de mauvaise augure
    elle se défend d’un sourire à peine sincère .

    la marche se fini par une holà joyeuse à la surprise de Bruno ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ginestous nous acceuil presque trois jours bienheureux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    arrivée , on teste nos fluides magnétique

    baguettes de cuivre , croisent certain , amusent les autres ..
    l’eau est dans le prés ..

    c’est un peu de soi que l’on affiche ente les points serrés
    la sensibilité de chacun varie

    la journée semble longue , la maison chaude
    la soirée amicale .

    le repas s’improvise , le groupe est toujours là

    un après rando rare entre nous
    qui va durer jusqu’à la fouace et café du matin
    C’est bien d’étirer les yeux engourdi
    entre les votre qui sentent le café fraîchement passé
    dimanche , matin
    un autre jour rando se lève ..
    tranquille sans bousculer les couettes qui sommeillent encore ..
    J’adore cette douceur que nous donne nos hôtes
    respectant notre façon de s’imposer ,
    laissant toute leur place,
    On bouge chaise et meuble ( faute au rouge qui s’étale )
    occupe l’évier et torchons ,
    et fait danser bol et assiettes ..

    10 h on est fin prêt  pour marcher

    lire la suite du séjour , au saut de Vezoles


    bis
    lolo


    votre commentaire

  • coucou ! coucou ! ..rou

    Ce dimanches de Pâques 2019
    A sept joyeux
    on parle Cocut ..
    ( à lire Cocute )

    Ici dans le midi on fait les t..
    tranquillement
    pour ne pas perdre inutilement
    le temps à le gagner ..

    -“ le serre du Cocut(e) sur la carte m’a intrigué “ j’explique

    -“ on part de notre jardin ..alors en fin je propose le goûter “ lance Brigitte

    10 h , nous voici 4 uns

    avec 3 belles ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    je pense le tour faire 17 km ...on en fera 20 km pour 640 m de dénivelé ...
    se qui explique que les jambes traînées dans la descente finale ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    petit groupe , sous la grisaille ,
    on part pour un jour long

    tous connaissent en partie la balade
    mais tant mieux , on va redécouvrir les gorges de la Dourbie ..

    grimper le Larzac , serpenter sur ses collines ,
    pour se glisser par un autre ravin jusqu’ à la rivière ..

    tout un programme de millier de pas ,d’autant de parole
    et bien plus de secondes partagées ..

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on va suivre , contre courant la Dourbie ..

    et d’emblée sa grimpe un peu ...

     

     

     




     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    sentier d’hiver , au arbres nus , qui laisse l’image du versant opposé ..
    le hameau du Monna , semble frileux , personne s’agite
    mais sa beauté reste immobile ..

    le sentier , ouvert pour les trials ....ou tirailleurs ..et large , sans branches qui frottent ..
    un confort agréable ..

    -“ Comment tu dis ...lolo , traille..” me sourit Fabienne ..

    sans suit des pas de franche rigolade , qui traînent la danse entre nos accents ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    sentier de printemps, ou les couleurs bleus sont au sol ..

    les primevères , sont partout , en touffe ,
    les dernières pluie ont multiplier les corolles ...

    par contre quel est cette fleur qui change de ton ?

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    en face , l’éperon du Boffi ...le voir d’ici , me surprend ..
    on y est passé , et passé , et repassera encore ..sans se lasser de se site ..

    il pose là haut comme un défi d’aventure ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on reviendra ,faire se sentier et bien d’autre ..
    il est charmant , chante l’eau , et régale les yeux ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on trouve une bâtisse ..a demis enterrer ..sans doute une ancienne cave ..

    et puis un regard brisé ..qui laisse voir
    c’est la vielle conduite d’eau de Millau ..
    abandonné , son béton creux attend le curieux ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    4 km de presque fait ...voici l’aqueduc de la conduite ..

    on l’évite et tourne dans le ravin de Clapade ..

    le Larzac est au bout ..
    la grimpe pour de vrai commence ..régulière , au pas d’une mule ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on sait plus s’habiller ..la grisaille ne rafraîchit pas la pente ..

    chaud , soif , on cherche les bésegues ..histoire de souffler


    les Amélanchiers éclatent de partout ..

    je me plaît de les voir sur mes photo ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les belles sont en avant ...

    les papotes leur cache la salade sauvage ..
    le sentier les guide gentiment sans carrefour ..
    et nous , à quatre on marche une partie tranquille ..
    Parle du Cocut(e) , l’oiseau qui dit salut ..

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 5,5 ...ou quitte le ravin principal pour tourner à droite ...
    un autre monde ...silence , calme , pas un souffle ..
    y a t’il du vent ? ici ? sa parait improbable ..

    en vue des longs cheveux verts , qui coiffent les branches ..
    on passe en caresse ..

    Brigitte en laisse la faim ...midi passé on continu la visite ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    tel des lutins ...ces fleurs nous arrête ..qu’es acco ?
    nos pas réfléchissent de ne rien briser , et nous on rêve de tout emporter en souvenirs ..

    des sentiments , de paix , calme éternel , douceur de la vie
    couleur d'espérance , qui marque le temps en longue mousse ..
    c’est étrange on passe comme invisible , sans l’envie de tout briser ...
    Sans doute la fragilité du lieu nous retient d’être humain ..

    j’aime trouver en moi la force bête , qui passe simplement pour aller ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    pose ...Brigitte ..
    tous d’accort on s’étale sur la pente du ravin ...

    repas tranquille , assez rapide , entre les gouttes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut De Massebiau au serre de Cocut De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on reprend la marche ...et je voit un trou ...alors je les fait bratasegé avant le km 7..
    facile on arrive au trou ...rien a voir
    a par un rocher sympa pour une méditation ..dos à dos

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un moment ou la détente s’appuie sur les autres

    c'est chaud , rassurant , complice .. à refaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    au bout du sentier ...le Truel une ferme Bio ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    de la ferme ..on va au Cocut ..par ce super chemin couvert ...

    enfin presque ....il faut le quitter et bifurqué sur la gauche ...
    évidemment , on tourne un peu tard ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    nous voici sur le Larzac .

    dans l’humide

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Belle en avant ..on écoute le coucou sur le serre du Cocut ..

    devant les plaines à traverser pour retrouver les bordures du Causse

    st martin du Larzac est devant nous ..on trouvera l’aven au passage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     



    de st martin , on endure tranquille le plat ...4 km qui nous pose au mas de bru ..

    rien a dire , simplement de la rando brebis ,
    ou l’on broute le bon air ,
    le pas libre , l’esprit éveillé dans la paix ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le chemin arrive au ravin de potensac..reste la descente ..

    et on commence les question km ...
    la carte parle de 17 km ..mais les muscles chantent bien plus ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    voila le ravin a descendre ..massebiau , nous regarde d’en bas ..

    on rêve du Nutella et des fouaces caché dans les voitures ..

    l’aventure prend la fin ..mais lolo dérive un peu

    je voudrait trouver une grotte vue il y a bien longtemps ..
    je propose un tout choot ..très direct dans le travers ..

    on se perd de vue en moins d’un mètre ..et ne trouve rien ..

    20 minutes d’accroche branche a jouer les singes , un pied dans le vide
    sa fait oublier le chant larmoyant des jambes ..

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    un fois bien plus bas , sur le sentier on trouve cette inconnue blanche ..et

    -“ la haut dans le rocher ...la grotte vous la voyez ? “ je m’enthousiasme ...
    une autre rando sera nécessaire ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De Massebiau au serre de Cocut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    et enfin le soleil ...il se pose sur le goûter comme par évidence

    on se pense un autre jour ..
    s’assoit , écoute , regarde les couleurs vives ..
    on s’éveille le soir heureux d’être ensemble pour partager une tranche de chocolat ..

    j’aime le contraste , qui arrive sans regret..
    car tous le jour nous a vue content
    il nous a laisser passer heureux sous les goutte et les mousses
    Comme des fèdes tranquille on s’est inspiré de l’air paisible du Larzac
    et là , cette lumière réchauffe les corps humides ..
    Le temps de la fouace se fait chaleureux
    un simple bien , fait avec toute la lenteur de l’amitié ..

    bien des histoire arrivent en surprise ,
    partent en rigole ..Certaine reste doucement

    C’est l’émotion qui règne
    les cœur qui parlent
    et j’écoute ..


    à bientôt
    bizs
    lolo


    4 commentaires
  • coucou rou


    -“ Maya , attention ! assit ...au pied on y va ..” tranquille je parle doucement ..
    1 km à suivre la route pour retrouver le point de rendez vous ..
    c’est particulièrement bon , le sac aux épaules
    houlette à l’horizontale en main gauche
    la chienne gentille coté droit
    j’avance sans trop savoir l’heure je me pense en avance ..
    Le pont de st Rome nous attend ..

    le nous est incertain ,
    Qui vient ..? Patricia au sur , et j’en suis impatient
    Alain sera au départ de Pinet ..et puis ?

    Brigitte qui doit prendre mon repas ..
    Depuis la veille je suis là , au Costes à passer mon samedi de repos
    alors au rendez vous de 10 h à Millau je n’y suis pas..

    j’avance à celui de 10 h 30 au pont ..


    -“ Ho lolo , presse un peu il est 10 h 40 et personne n’est là “ me dit la vitre ouverte d’une voiture qui s’arrête ..

    je sourit , de voir les gens de montjaux me plaisanter
    Patricia est là aussi , venu du bord de mer ,
    on tourne , bizs , et papillonne autour des véhicules ..

    on sera 14 ce 14 avril
    pour randonner en fil
    un jour calme
    un temps de même
    ou je voit bien s’épanouir toute une histoire de sentiments ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    Une belle idée ..( presque 16 km pour 460 m de dénivelé ) ..faire une ligne pas très droite certes ,
    Mais une marche sans retour ..grimper des collines , traverser des vallons ,
    aller d’un village à l’autre , passant par les fermes ,
    pour finir à la table goûter de notre maisonnette ..

    c’est un chemin , fait comme une étape de pèlerinage ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on quitte Pinet ..petit village de barrage
    le groupe glutine la route ..
    on s’étale dans le pays , des voitures nous sourit gentille ou bien jaune ..
    Dimanche jour du lent , les tête dans les yeux
    on montre nos cœur valeureux ..
    et espère que les jambes portent le reste ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la grimpe en premier , sa calme

    le pays surprend certaines , d’autre le connaissent de trop .
    j’aime se mélange ou tous se retrouvent complices ..
    ceux d’ici découvrent qu’il en ignore encore
    et les visiteurs de loin apportent des infos inconnus ..
    C’est l’échange qui commence avec les pas qui soufflent ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les 3 premiers km , un sentier charme le monde
    je parle vallée et gorges du Tarn avec Patricia ,

    elle tache mes photos d’une légère note d’humanisme ..
    Tranquille , agréable , je me vois dans l’image respirer la bruyère

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le soleil ne chauffe pas encore , et les senteurs sont discrètes ..
    le plus jeune , Benjamin , secoue les branches ,
    mais mon nez embrumé ne laisse rien passer ..

    La terre est de schistes , acide ,
    qui laisse l’eau en surface
    l’humide mousse les rochers , les arbres ,

    et la Bésègues prolifère ..

    -“ la laitue bleu , je crois qu’on dit ..” précise Bruno ..

    internet ..donne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laitue_de_Plumier

    et puis vient le Tamier ..les jeunes pousses nous donne l’amer

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dioscorea_communis

    ces sous bois sont une vrai jardin de printemps ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Voila , 3 km de pente dans la tète ..
    le point blanc au bout du lac , c’est Pinet , le départ ..
    Raspes du Tarn que j’aime ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    maintenant c’est la piste ..bucolique
    3 km pour rejoindre la ferme d’Ambias ; https://ferme-ambias.fr/ , là sur la colline !

    -“ aujourd’hui , Brigitte ne donne pas l’heure du repas “ j’affirme d’un sourire
    -“ on a rendez vous à l’étang d’Ambias , avec Jean Claude “ je rajoute
    -“ alors qu’importe que j’ai faim , on mange là bas “ nous dit elle ..

    La piste repose , une allée d’herbe , longue vue alentours
    on se croit le dimanche en balade famille ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     


    si vous êtes allé sur le site de la ferme ..vous comprenez ces cochons là !

    nous ne sommes pas sur le site virtuel , mais bien au près des bêtes ..
    en grand parc forestier ils grossissent en liberté

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    voici la rencontre ..Jean Claude bizs les belles , et affiche sa surprise ..
    -“ vous n’aller pas manger là , y’a pas de table , de chaises ..venez à la ferme “ ..

    -“ on va s’asseoir sur la digue , c’est parfait ..” choisit le groupe

    le repas commence , comment dire ..
    pas facile d’écrire simplement la rencontre .
    Jean Claude connaît la moitié du groupe ..est curieux de l’autre moitié ..
    Il nous offre l’apéro comme il dit ..charcuterie fromage ..
    La saucisse part en morceau bien vite ,
    le saucisson presque aussi vite que les compliments qu’on peu lui faire ..
    et vient le fromage ..

    -“ c’est pire que les cacahuètes , tu commences t’en fini jamais d’en vouloir “ je regarde Fabienne

    La tome des Raspes ...lait crue et toute une histoire ..
    On écoute le sage nous amener ces connaissance fromagère sur un plateau plaisant ..
    il fronce le sourcil , quant il parle mamelle , sourit avec l’enfant qui rototo ..
    Une légende nous apparaît merveilleuse , par les mots brillant de passion qu’il nous berce ..
    On écoute , rigole , percute parfois . on apprend la vie du lait
    et devine un monde qui nous est inconnu ..celui du fromage ..

    -“ j’ai vue l’évolution ..avec le temps ...tien le chemin que vous avez fait , le facteur le marchait tous les jours ..
    - puis il a eu un vélo , et ensuite la mobylette , maintenant c’est la voiture jaune “
    - vous êtes passer devant les cochons , ..qui font le saucisson , et là les brebis qui nous donnent le lait ..”

    On se quitte en embrassant se coin de pays attaché à cette famille passionnée ..
    Merci Jean Claude , à bientôt pour une leçon plus approfondie

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    encore 3 km pour la prochaine étape ..la grande vierge au dessus du Viala du Tarn ..
    en haut de la plus haute colline ..

    certaine appréhende les pentes ..
    on y va tranquille , avec les ventres gorgés d’histoires de caillé
    les merisiers discret jouent les boules de noël de la foret
    j’adore ..

    -“ en venant , sur l’autoroute , j’ai bien regardé tous ces arbres en fleurs , magnifiques , blanc ou rose , avec mille verts “ me décrit Patricia
    La campagne est belle ..au réveille de l’été

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la vierge ..houff pour certain
    c’est le point le plus haut du jour ..

    je découvre l’endroit..

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le Viala du Tarn nous attend , il semble bas , mais il est perché bien au dessus de la vallée ..
    il nous faut y passer , traverser le vallon pour contourner la colline par la droite ..

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    certaine s’inquiète de devoir sauter la colline boisée ..

    Jacky en rajoute et invente des chemins pentus ..que l’on voit sur l’image ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    puis on descend au village ..par un sentier foret ..

    qui passe au Cabanières

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     


    de petites caves , taillées au pic dans un banc de grès ..
    c’est à connaître

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le village arrive paisible ..

    le soleil chauffe vraiment , l’après midi coule entre nous
    comme un beau temps d’été ..

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    le village est propre ..et dans les travaux
    on ne trouve pas toutes les rues ouvertes , et tourne un peu en rond ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    on attaque la descente par le sentier du Mas de la Nauc .., la cambuse des cochons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Colette , nous sert de guide ...

    -“ Des alcôves sont bâtis de si de là dans le mur du sentier ..” nous montre elle
    pour quelles raisons ..?
    pour facilité le croisement des ânes chargés ..

    -“ ou alors le pissou discret “ disent certains ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on passe la route à la maisonnette aux lavandes ,
    je la connaît bien cette masure ..et regrette de ne pas y trouver les charmants habitants ..

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on traverse le rio grandet ..en juste équilibre

    de là ..reste 4 km

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    toujours une piste , bien fleurie de bruyère ..

    maintenant , je le sent ce parfum fin et délicat , légèrement réglisse ..
    La chaleur le promène dans l’air plus sec ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 km 500 à faire ..St Rome attend en face sur son balcon

    vient le temps des réactions , des sensations de marcheurs

    -“ je fait le résumé des passages dans ma tête , pour refaire se parcourt ..” réfléchit Alain
    oui , marcher comme un facteur , aller d’un village au suivant ,
    se croire un pèlerin pour le jour
    savoir qu’il n’y a pas de retour ..c’est étrangement délicieux

    On vient d’un horizon , arrive au suivant pour s’y posé enfin ..
    J’aime les lignes courbes , qui nous racontent les vallées ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on marche sur le chemin qui nous sert de balade du soir , ou du matin ..

    tout proche de notre masure , je montre la cascade ou je me baigne ,

    les falaises ou je médite , les collines que l’on aime ..

    l’arrivée est là ..
    l’occasion de faire partager notre coin de paradis à tous

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    marche sans retour de Pinet au Costes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la table s’habite de visages heureux ..

    -“ votre terrain , vous ressemble , il est comme vous ...” me dit l’amie qui le découvre enfin

    cette phrase habille de chaud l’intérieur sensible de mon être ..

    le goûter commence ..
    je lance la tisane fleurit ..donne les consigne à marie Christine ..
    et d’une volée de 4 L , je transporte les chauffeurs à pinet récupérer les voitures ..
    une aventure commenté par Jacky..

    le temps s’allonge bonnement , entre les cookies et gâteaux
    mousse chocolat ,
    des légendes sont dites , souvenirs fabuleux de jour similaire ..

    vous êtes là réunis en rectangle , le verre fumant ,
    le ventre plein , les jambes oubliées ,
    avec autour de vous comme une lumière qui ne veut pas s’éteindre ..

    j’aime ce soleil que vous créez ensemble ,
    il me guide toute la semaine jusqu’au prochain dimanche ..


    à bientôt

    bis
    lolo


    votre commentaire
  • coucou rou ,

    Dans les bois se perdent les grands,
    de là haut on voit les châteaux,
    vallée du Tarn , belle sous les larmes ,
    de l’air des fleurs , que du bonheur ..


    dimanche 7 avril 2019,
    pas en nombre , deux gentilles
    cinq mignons accompagnent Maya .

    l’idée vient de Brigitte ,
    aller s’aux fleurs du Tarn ..
    on était bien jeune ..,
    quand , une fois l’an on s’émerveillait de la vallée des cerisiers blancs ..


    Le tracé je l’imagine un soir fourbu ..alors indulgence pour lolo..
    La veille je poursuis mes travaux de Murailleur avec Maya ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    avant ..et après 3 week-ends ..ça avance ..le jour

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    bien moins le soir ..

    aussi ce dimanche je traîne les pattes ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    15 km pour 600 m de dénivelé ..presque 2 tours Effel ..lol

    Le Luzergue , inconnu à chacun se pose comme une envie ..
    Là si proche de Millau que l’on y est pas encore monté...
    on va longer la vallée , espérant des chants joyeux d’oiseau dans les arbres fleuris ..
    Mais en venant , la route n’est plus à notre jeunesse ,
    les cerisiers laissent la place au près en tout genre ..
    La cerises ne fait plus vivre la vallée ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    On se gare au boulodrome d’Aguessac , et la grimpe nous prend ..
    la brume épuisé reflète la lumière , coté ombre elle attend de disparaître immobile
    Les souriantes devant ,l’allure est aux nouvelles ..
    les histoires de semaines montent en palabres tranquilles .

    Conte rendu des dinos , explo spéléo , miel , livre et spectacle ..
    la joie se réchauffe vigoureusement ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis c’est Compeyre qui nous parle ..

    de palabre on calade , écoute nos pas chanter le galet
    sentir les caves vinicoles de ces maisons ..
    On passe entre les pierres en mur vertical dans la pente
    escalier , ruelles , jardinières , terrasse , tout est vivant ,
    utile , facile , calmement beau ..

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue de Compeyre au Luzergue  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la pente de partout , retient le fougueux ..ou alors c’est qu’il sort du village ..

    la visite souffle un regard lent , qui prend tout le temps

    le village est bien haut percher en face du Puech Dandan ..
    le soleil tarde , l’humide reste , moment sans ombre ..
    le pays propre de la pluie nocturne ,
    rien ne brille , tout se voit , j’aime cette douceur ..

    encore un jour , ou sortir nous fait entrer dans un beau pays ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    à la terrasse de l’église ..le Tarn , Aguessac , son viaduc courbe ,
    on regarde les étripe cat ..

    je suis content , la rando nous donne bien des intérêts ..
    ce village est à voir ..en venant du Tarn , on y monte dans la surprise ..
    Pour trouver lentement la beauté de sa hauteur ..
    ça change tout ..souffler le beau ,
    à l’image du mur qui s’embellit à chaque pierre posée ..
    La peine mûrit en bonheur ,
    d’un fruit si sucré qu’il vous enivre sans peine ..
    allez comprendre lequel de l’effort ou du résultat, est le principal ..?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    chose certaine ...la vallée ne sera plus jamais blanche d’arbre en fleur ..

    mais on se plaît ici , entre les cerisiers qui restent accrochés aux pentes ..

    on croise M Poireaux des vignes ..

    un brave pas si vieux , une botte à la main ..
    la pluie le fait joyeux , la terre se réveille souple est riche
    Qu’il est bon de croiser un amoureux de l’eau
    -“ hé oui , ils sortent bien les poireaux sauvages , avec cette pluie c’est facile de les cueillir “ chante il avec accent ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    il suffit de courber le dos pour glaner les simples ..

    Compeyre reste perché , on s’éloigne de moins en moins vite

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le chemin de Clapassou nous charme ..vue tendre sur notre début de rando ..

    nos esprits sont tranquilles , laissent s’éloigner les voitures , et regardent le pays ..
    on glane le poireau , écoute l’abeille dans les arbres ,
    et attend le souffle du dernier ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 2
    on rejoint la petite route de soulacroupe ..

    j’aime bien se nom ..la croupe doit être la bute à gauche ; Le Luzergue ..

    il nous reste encore une bonne grimpette
    M. Poireau nous a dit de prendre le chemin à gauche ..
    et à la maison seule , perchée , reprendre à gauche une piste ..

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les brumes sont dissoutes ...la vallée dégagé , il ne nous manque qu’un soleil ..
    on attaque la piste ..une bien bonne piste ..

    -“ voila un chemin que je pourrait faire en balade , quand je ne sais pas ou aller “ enregistre Brigitte

    -“ ha oui tranquille , dégagé , et qui semble aller loin ..” note marinou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue de Compeyre au Luzergue de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    -“ ah , qu’il est bon de marcher debout “ ! prie Pascal , dans une incantation de plaisir


    -“ oui après la pluie , j’allais pas vous proposer du bartas .” je lui sourit

    C’est que mon grand ami , doit se plier bien avant moi au moindre fourré ..

    on rigole de nos aventures passées dans les buissons ..

    -“ hou , moi je me rappelle du chant des branches qui frottent le chapeau de lolo “ mime avec passion Maixent ..

    le soleil nous touche enfin ..la lumière allume le pays et nos cœur

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Brigitte .....a Faim ..et sa grimpe

    un sentier se présente sur la main gauche ..presque au km 4
    un joli sentier droit dans la pente

    c’est un temps cardio ,
    pas trop chaud
    juste un peu humide ,
    l’air léger , s’avale facile ..
    on tente la petite trace raide ..

    et à la deuxième boucle ..on perd les grands ..
    pourquoi ont t’ils fait un tout droit ?
    la tête dans les genoux ..ils n’ont rien vue du chemin ..

    de bon pas , sans se douter du possible on continue de monter
    Je me pense , c’est pas le moment de décourager Brigitte affamer ..
    elle devant , avance avec tempo , et assez vite ..nous voila en haut ..
    Sans Bruno ni pascal ..

    -“ je sais pas ? ..., sur la piste de nouveau , on a traversé des buissons et voila “ téléphone pascal

    Maixent part à leur recherche , Brigitte et marinou attendent Maixent

    Michel et moi , on boit l’apéro 1 km plus loin sur le coin repas que l’on a choisi ..
    La vie est belle ..
    très belle quand Patricia appelle Michel pour nous transmettre de ses nouvelles ..
    Tranquille mon ami lui raconte le moment superbe que l’on passe dehors ,
    sans lui dire que 2 sont dans les bois au loin ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    en face sud une trouée est faite dans les arbres ..un déco parapente ..

    On y verra la neige du mont Lozère..

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 5 ils siestent après le repas ..

    on a bien rigolé du tout droit , de certain et des aller venu de Maixent ..
    un moment assez classique , sans café ni douceur particulière ..
    mais un bon partage ..

    et surtout une méditation profonde ..ha oui dans la détente tranquille et fluide

    Les raideurs s’effacent , ou plutôt coulent en longueur
    le corps s’allonge dans la paix , trouve un moment d’échange en douceur .
    l’esprit attentif , tranquille , sans crier ou chuchoter , laisse vivre le temps .

    -“ waouh ... “ comme on se dis avec marinou

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    on passe le point géodésique ..860 mètres règle les altimètres ...861 mètres ( sur les montres )

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    -“ cour cour marinou , tu décolles “ rigole tous ..

    la vue nous arrête ..une autre air de déco parapente en face nord ouest ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le château de Cabriere , et là en bas , posé sur un près

    le petit lac , le viaduc de verrière , verrière , la maison des amis ,
    les terres noires de mon enfance ..
    le Lévezou , le mont seigne , le pic du pal ,

    montjeau et son relais ..

    on y reste , voudrait en décoller ..survoler ho loin
    quoi écrire de cette vue qui vient sans prévenir ..

    Montez au luzergue , traversez sa foret ..et voyez ..

    -“ on ne connaît pas toutes les vues près de chez nous ..c’est bien de les découvrir “ se pense pascal

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue de Compeyre au Luzergue de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    km 7 ...la foret

    la descente est tranquille sans aucune marche ..une pente régulière


    un moment de presque recueillement ..on se laisse aller
    fini les grimpes , souffle et faim ..
    on est plein , alcoolisé , les mots facile , les arbres sourd ,
    les primevères toutes jaunes , les hépatiques bleu ou blanche ...
    toute est fait pour nous charmer de marcher ..
    C’est des moment qui arrivent souvent en rando ,
    ou le temps semble nous séduire pour rester ensemble ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    km 8 on sort des bois ..

    face au château de lugagnac
    mais c’est la butte de sueges que l’on admire ..
    un soleil , une falaise , des terres grises ,
    une grotte de légende ..et des histoires de fossiles ..
    là se lit nombre de chapitre de la vie de chacun de nous ..
    on est vieux , ..et revoit bien des bonheurs ..
    que c’est bon de regarder le paysage ..

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    j’évite un nuage , pour la lumière sur le château ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on regarde fontanielle , et son école ..en pensant à Mireille ..

    la bute du piédestal ..des souvenir encore ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 10
    piste de retour ..marche balade dans les hauteur de la vallée ..j’aime ce coin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 11,5

    maya rencontre une copine entre les cerisiers ..
    trois gouttes sonnent pour un instant ,

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de Compeyre au Luzergue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et par un sentier Clapassous bien joli on rentre

    reste à passer sous le viaduc ..

    et puis on prend les voiture pour verriere ...le village vue de l’air d’envol

    Marinou et Maixent nous invitent pour le goûter ..

    Gâteau et gâteau maison ..

    un temps ou la table cercle nos cœur tout chaud ,
    les esprit encore euphorique laissent sortir les mots ,
    Des phrases que l’on retient habituellement , tellement elles ferait du bien ..

    et bien , ici , chez vous ami e s de verriere
    j’entends ces phrases , ces mercis ces bon mots gentils..
    Que la vie m’en donne encore
    des temps si bon ..

    je vous embrasses

    bizs
    lolo


    votre commentaire