• coucou rou ,


    encore un grand jour , un grand jour pour rien ,
    sans aucun doute , ni rengaine ,
    jour de mouille , sans la trouille ,
    encore un grand jour , ou l’on est mieux
    à allumer et éteindre le feu ..

    Le deux ,
    c’est à huit ,
    en décembre ,
    qu’on brave la pluie ,
    le brouillard et la raison ..
    juste fada on suit les loi
    simple et sage de notre foi
    Pour le guilhaumard , on quitte la maison ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    prévue sur 12 km ..on en fera que 11 ...en coupant part les flèches rouges


    un petit tour aventure ..que je pense pommatoire

    10 h on se retrouve dans la rue ..qui cette fois sourit sous la pluie

    -“ j’ai pas vu qu’il pleuvait ce matin , c’est une fois dehors voila que je me mouille , ho j’y suis alors j’y vais , “ nous raconte Monique
    -“ faut pas réfléchir , c’est prévu on sort ..on y va “ je renchéri

    les deux voitures traversent le brouillard et la pluie vaporisateur ..sur tout le Larzac
    On a tous les souvenirs de la dernière sortie aux abris du boffi

    et sait comment on se trempe avec se temps ..
    d’une bonne trempe bienveillante et vrai , qui nous anime tous ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la ligne ...en travers de route
    à la mode du moment médiatique ..
    la géométrie du début de notre route
    comme pour un film de héros d’outre atlantique
    on avance sans ralenti ,
    ou brouillard ou pluie ..


    -“ juste ou il fait presque beau ...on choisit superbement le lieu “ je lance fièrement

    -“ oui ..pour le moment , tu peux faire le beau , ..mais ..”se retient Pascal

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    le fait , fait que l’on chemine au sec en presque soleil ..

    ce causse , comme tous , est particulier . il est boisé de hêtres ..tapissé de feuille dorées
    les arbres entourent des petites parcelles d’herbes , et cachent de grand mystères..

    le plus grand et là devant ...

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    L’abîme ..la plus vaste entrée ..du Mas Raynal

    pour ceux qui veulent en voir la visite ...avec notre amis Mickael https://www.youtube.com/watch?v=gVTbfQZ4fzI

    la suite ici https://www.youtube.com/watch?v=LHiQnCco_sM


    je me contente aujourd’hui d’une photo de haut du puits

    souvenir avec Maixent de notre descente un hiver de jeunesse ..

    c’est un mythe , une légende se gouffre avec ces 110 m de verticale

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    après la ligne , on adopte les binômes ..

    chacun popote , avec l’autre , comme de vieux pote à l’écoute

    derrière le plateau semble faire une sieste de circonstance la couette d’arbre bien tirée ..

    on trace sur un chemin imprévu ...trouvé là comme fait expiré

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le soleil nous cercle , le temps de découcher ..
    les doudounes vont au sac , quelques rayon nous font croire au beau temps ..

    la zone libre de la rando ,s’avère plus facile qu’imaginée ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    même si ..il nous faut sortir le c.l des ronces

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on se trouve sur un petit sommet ..
    la suite plutôt sur la droite ...on cherche un canyon que l’on croit

    jusque là ...c’est tout beau à se perdre facile
    j’adore
    personne du groupe ne connait vraiment
    on découvre cette impression ..grand libre sur le pommatoire ..
    avancer certain de passer au travers sans se pommer ..
    le GPS rassure bien !
    “ce sont des lieux , à ne pas être avec le brouillard “..m’angoissait mon grand père
    les arbres habillent des rochers et des failles profondes..
    ce jour ou les branches trempent le randonneur , on ne tentera pas de bartasséjer ..

    “- on n’est pas des bartasséjayrres , qui bartassèjent sous les bartasses, on suit les zones dégagées “ rigole Maixent avec l’accent du causse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    entre les buis on choisit notre chemin

    une idée de liberté , un sens du facile , une envie d’aventure , un sentiment de bonheur ..
    rien , d’important , simplement tout de vital ..

    on se voit entier ..complet , sans rien qui manque ..même le sens de la vie prend la suite de nos pas ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on précède les question , interrogation , doute ou évaluation , ..
    on est devant ce monde tranquille , paisible pour toutes la journée ..

    “- oui mais y’a faim “ raisonne la même ..
    Là va commencer un étrange ballet ..la recherche du canyon ..
    on tourne un rocher ..puis 2 , retourne le premier..et s’en va
    bifurque , et refurque ..à gauche ou droite lolo ,

    pas de canyon , ni d’abris

    le groupe patiente , Les ventres s’impatientent , gargouillent des mots désarticulés

    j’aime cette bonne humeur qui s’exprime gentiment malgré les contrariété du moment ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    anémones nous stop vivement , dans nos plaisanteries ..
    que fait elles fleurit en novembre , pauvrette qu’elle se croit en fin d’hiver ..
    Peut être mènera t’elle ses graines à terme ..?

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le rocher des ripailles
    faute d’abri ..on choisit le tapi qui croustille ..
    mais les feuilles détrempé jouent plutôt les éponges

    qu’importe , on se pose , le temps qu’il passe à la pluie ..

    une pluie sans goutte au début , vaporeuse ..qui insidieuse semble flotter et pénétrer de partout

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 5 ..on rejoint une piste en immersion dans l’humide

    la rando change de look ..les couches sont ressorties des sacs
    marinou emballe son sac d’une bâche ..

    -“ quand je veux voir un ciel bleu , je te regarde , marinou “ implore doucement son compagnon ..
    On est tous sous le charme de la gentillesse ..
    et tous on fixe le sac bleu ciel de la belle

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la piste ..merveille
    sous bois et mousses sur des terres sombres de volcan .
    on en oubli la pluie

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    elle nous retrouve avec l’amis brouillard

    les proches disparaissent en fantômes ..
    c’est là que l’on raccourcit ..retrouve la route et tourne vers la source st martin

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les fantômes durcissent en roc
    le pays devient légendes , secret et discret ...
    une belle ambiance pour marcher

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une particularité ..une source en plein causse ..une mare sans canard ..
    on est très sensible à cette eau présente en terre aride , ou chaque goutte qui tombe s’infiltre irrémédiablement

    mais l’eau nous trempe ..on espère un abris ..et c’est encore le spéléo qui nous le trouve

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un feu fumant ...est vite allumé
    du bois sec sous l’abri comme il faut ..on le brule tout

    mais avant de partir , il faudra bien le garnir
    l’abri , avec du bois ,
    pour que les prochains y trouve de quoi
    se réchauffé le ventre


    un joli moment de sèche , ou chacun évapore
    il nous aura bien rebouster ..un peu de chaleur juste pour se rappeler que le jour est bon ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on suit le sentier de pays ...superbement aménagé

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    st martin ..la source

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    un bel endroit bien habité

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on fini la marche en liberté pour rejoindre les voitures

    au choix de chacun de suivre
    a la façon brebis ..entre les buis

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le ciel bleu sac nous conduit à la route et fin ..


    détrempé joyeux

    on se regarde , se quitte sans bizs ..
    c’est dit on se retrouve à Millau pour les aux revoir

    En fait en route s’improvise un goûter ..

    ou plutôt un vin chaud
    Marie Christine nous reçoit chez elle ,
    encore une rando qui se prolonge autour de la table amie
    On partage les câlin du chat
    la tisane et le vin

    des moment doux et chaud
    qui nous tire de notre coquille

    ce jour va durer la semaine au moins
    tellement on a pris du temps
    donner de nous même
    et gagné de l’envie

    à bientôt ..

    bizs
    lolo

     

     


    2 commentaires
  • coucou rou


    Mire à balle réel en plein bonheur ..

    la phrase de ce jour 25 novembre 2018..

    Ces mots jouent pour moi et certain , les autres s’interrogent ..
    Nous aussi ce dimanche l’interrogation prenait toute la place .
    Une certitude , la pluie froide
    Vient ensuite personne ! Comment sortir marcher par ce temps !
    Presque 11 h , le rendez vous se noie

    -“ un message de marinou qui reste sous la couette “ bip Brigitte
    -“ je pense que nul ne viendra , on va rester là !, dommage pour la grillade “ je projette ..

    c’est rapidement conclure !

    -“ je suis prés je vous attend “ me réveil Pascal
    Brigitte elle , bien au chaud devant le feu reste sage ..

    quand à lolo , l’aventure s’invite , impossible de retenir la folie ..
    Le sac , la viande , grille papier charbon , bonnet , chapeau , coupe pluie , pain et s’en va ..

    il n’est pas 11h , que nous voila riant dans la voiture qui grimpe le causse ..

    Un grand moment se départ en doublette avec Pascal ...
    la Rue n’a rien du comprendre . Pas de long bonjour sourires et bizs , ni de papotage ..on l’a laissé dans la pluie sans dire mot.
    Si vite parti ...que l’on a rater les suivants ...
    C’est cela de croire que l’on est seul , unique à vouloir faire des extravagances sous la pluie ..

    -“ lolo c’est Michel qui appel . il vient aussi , je lui dis de nous rejoindre , on va devant pour chauffer la grotte “ me sourit Pascal ..
    vola les surprises que j’aime ..savoir qu’il y a aussi fada que moi

    -“ ha c’est Fabienne et Luc ..! oui on est en route . Rendez vous au Boffi vous trouverez l’abri bien chaud ..” rajoute t’il

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le Boffi , sans doute le plus bel abri du coin ..bien connu des escaladeurs , et randonneur
    célèbre pour sa via ferrata   http://www.lesgorgesdutarn.fr/baume-et-falaises-du-boffi

    un bon coin pour regarder la mouille tomber au loin
    on se gare au bout de la première flèche rouge ..et continu à pied

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la grande piste lugubre dans la pluie nous réjouie ..

    un léger vent , de bonne goutes , de celles qui mouillent , un froid qui enrhume ..
    Tout est bien là ..prévu depuis 8 jours

    La nouveauté sont nos mots , joyeux , heureux , qui sortent de grand rires complices ..
    on plaisante invente des blagues , qui attendent les ami e s en route ..
    on se sent bien , le cœur au chaud , habillé de 4 couches ..

    - “ sa marche leur truc des 4 couches “ je lui dis en comptant mes vêtements ..

    la marche semble éternel , on sait qu’elle ne dureras pas ..et pourtant ces 2 km vont nous en faire dire ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     


    à l’approche des gorges de la Dourbie ...tout change

    les pins sont en sauvage dans les pentes ...les brumes en impression d’automne
    l’humide se respire , vole en voile disloqué

    on voit tout le bien d’être là ...ressentir cet air libre , frai et sans complaisance

    et pourtant en paix puissante ..le pays est calme tranquille tout à nous ..

    on se trempe , qu’importe l’abri nous sèchera
    Habité dans les causses , et ne pas sortir avec la pluie nous semble une hérésie..
    les abris sont de partout , le pays magnifique ..
    nos yeux le montrent , notre cœur le rit , notre esprit le fabule ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    l’anorak en soupe froide , le jean serpillère , je singin dans la douche ..
    la terre est belle ..les rochers au plus propre , les gorges se dégagent ..

    on se régale avec l’ami , prend la pose paysage ..nous attend la descente en sentier escarpé bien mouillé ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    On marche souvent avec les fesses , prend du temps pour ne rien lâcher trop vite ..
    l’abri est au pied des falaises ..une bonne descente crapahu

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    premier arrivé , on s’affaire ..construit le foyer , étale le campement de l’aprèm

    le lieu nous prend sous sa coupe , donne généreusement l’essentiel : Le Sec !

    à nous d’ inventer la chaleur , et d’aménager le confort ..

    on retrouve , les instincts , inscris dans nos gênes primitif .
    Naissent alors des plaisirs oubliés , de ceux qu’on peu lire dans les livres d’aventuriers..
    l’esprit s’'éclaire en profondeur , devient comme un soleil d’évidence .
    le simple prend tout l’espace ..
    un simple caillou devient assise , les autres , porte manteau à sécher
    un simple regard , voit un beau paysage
    une simple voute nous abrite
    le sol de sable devient moquette douce
    du simple bois s’allume de braises

    et les ami e s simplement arrivent ..
    Le Bonheur nous a trouvé , guidé par notre envie de sortir

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    s’organise le repas qui va durer le temps du feu ..

    les trouvailles sont enthousiastes , ..tous trop content d’être aussi fou que les autres
    -“ après la semaine de m...d....e que je viens de passé , ça fait du bien de sortir “ se retrouve Fabienne

    on discute , fait notre monde de paix , et sort l’apéro ..
    le groupe passe de bonhomme à bons humain ...


    on entend des histoires de philosophe , de grecque et démocratie ,
    le cinéma , s’invite avec quelques livres , mais le clou c’est l’écriture ...

    -“ comment tu dis ? l’écriture in .. trusive ? “ je m’inquiète de ne pas connaitre ..

    -“ ..holà non ! on n’en ait pas encore là ! INCLUSIVE ! l’écriture inclusive “ rigole t’il

    s’en suit des lignes qui vibrent jusqu’à l’égalité , les droits et devoirs de tou s t e s ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis photo ...le ventre bien plein , Mirabal nous appel
    la grotte de L’Alpina est toute proche
    c’est un appel d’outre temps ..celui de notre jeunesse
    Fabienne rigole de me voir dans la combinaison de sa fille
    Un petit renfort intérieur m’aura valu bien des gentillesses ..

    -“ ha tu vois ...te voila comme une fille , alors pour pisser !! tu vas comprendre pourquoi il nous faut du temps “ s’esclaff t’elle

    le groupe se divise pour un temps

    certain reste au feu ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    nous autres ..tentons la traversée ..
    c’est une grotte déjà vue en décembre 2016 http://rando-lolo.eklablog.com/les-gorges-blanches-de-la-dourbie-a127877472
    par notre petit groupe

    avec Maixent et Léna on n ‘avait pas trouvé les bon passages ..

    Mais avec Fabienne on y croit ..
    si bien que Michel nous accompagne ..lampe et bonnet en tête on se lance dans le réseau supérieur ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on grimpe , monte ..et redescend sans suite possible

    les souvenirs de la seule , s’embrument de doutes ..
    une ambiance prend vie ..vient notre jeunesse , l’envie de la découverte
    Intacte comme au premier jour ..la nécessité d’aller plus loin

    on tente alors le réseau inferieur ..en duo
    juste elle ..et lolo
    une cavité à notre mesure , sèche , belle , étroite large et profonde
    on démarre allonger sur le ventre ...en cour de digestion
    dur dur , de lever nos panses pleines ...on en rit à éclater la roche
    le ventre collé au sable ..les serpents sont groggys..
    La visite nous approche , comme une aventure amicale ,
    on s’avance en prudence , s’écoute et s’entraide . Découvre des merveilles ..
    plus appareil photo , on profite sans témoin , regarde pour les autres ..
    Il nous faudra revenir , cette grotte est surprenante ..

    on ne trouve toujours pas le passage ..

    c’est dis une autre éxplo mieux préparé nous rassemblera..un jour de pluie

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on revient au boffi ..raconte notre gymnastique et positions souterraines aux hommes avec de belle allusions
    histoire d’en rire encore ..

    et c’est dans la folie du moment que l’on décide de rentré au plus long ..
    rejoindre les voitures par le sentier du ravin du Mona ..

    il ne pleut plus , la marche nous manque

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    marche vertige ..en gorges de la Dourbie ..

    on retrouve notre bonheur de groupe ..là tout proche de Millau

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la photo est partout ..lumière d’hiver qui glisse sous les nuages


    on se sent privilégier de pouvoir être là se jour ..d’autant que les conditions s’améliorent ..
    les vautours se rapprochent , passent à notre hauteur , à porté des arbres ..
    leurs têtes blanches tournent et nous suivent du bec
    on les trouve si proche , si nombreux que l’on se croit important ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le sentier nous regarde presque endormit ..
    on passe sans déranger ...laisse tomber la nuit qui va nous rattraper ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    on se régale au pied des falaises ..connait bien ces passages ..et pourtant

    on trouve un nouveau chemin tracé en montée raide ..
    il suit et tourne des ravines , entre les falaises ..une trace de vélo de descente visiblement
    on progresse en nouveauté pour nous , souffle chaque marche
    et trouve la quiétude du moment ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    entre le chien de Fabienne , et le loup des Cévennes ..ces minutes se suspendent

    Tout prend une autre valeur , de ce qui n’est déjà plus , à celui qui va devenir ..
    on est posé sur un entre deux , sans dieu ni maitre ou simplement la tranquillité règne ..

    nos derniers instant de marche inspirent cette paix ..


    on se rassemble enfin sur Millau pour une tisane lolo
    agrémenté de poire liquide alambiquée ..
    un délice

    Pour un jour triste ,
    on aura bien réussi ,
    passé la pluie ,
    manger à l’abri
    mirabal dans les rires
    les vautours sur le pif ,
    la grimpe dans la nuit
    et la tisane alcoolique ..


    que des ho , sans hic ..
    il faut être fadas pour en vivre autant ..

    à bientôt
    bizs

    lolo

     


    1 commentaire
  • Cou; Courou

    Un jour facile , limpide .
    Serin et tranquille ,
    on découvre , avec une curiosité nourrissante ..

    Le 18 novembre ,
    l’échappée des 22 tente d’atteindre le bout du monde ..
    Un nombre ,
    se jour , venu de plusieurs chemins en petit groupe ,
    les gens s’assemblent en sourires et bizs ..
    8 de l'Aveyron se dissolvent avec les 14 Hérault ..

    une belle histoire cette rencontre
    qui à elle seul occupera nos contes et légendes de randonnées ..
    Sans dire grand mots , ou belle politesse
    chacun reconnait les têtes amies avec joie
    et apprend les petits noms nouveau dans la surprise ..

    On est ho bout des routes de tout le monde
    A Gourgas , rue du béal , chante l’eau nourricière ..
    Des notes simples qui roulent dans les aigus entrainant quelques ténors ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    en fait 15 km pour 600 mètres de dénivelé

    C’est une rando gouter ...ici Odile et J Marie nous reçoivent ..
    On y vient découvrir leur maison au cœur de ce cirque ou jouent fontaines et sources ..
    Un lieu de vie loin de rien , proche du calme , tourné vers la lumière ..
    La rando s’efface , pour le départ c’est la tendre folie ..
    Les 22 se rassemble sans savoir ..discutent , papote et anime le bourg
    Certain visite un jardin , échanges conseil de planteur avec l’ homme qui les invite ..
    d’autre écoute les infos d’une dame qui se propose de nous guider pour sortir du village ..

    “ oui ..passez par les petites ruelles , le Gr vient d’être très abimé au dernière pluie ..”nous sourit elle

    j’écoute , regarde cet élan de générosité et peine de le rompre ..
    alors traine ..à la façon de ces lignes ,le moment de commencer la marche ..
    J’ai le sourire en presque rire derrière les yeux ,
    la tête qui brille de l’intérieur ..que je délaisse les photos ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Un km ...pour prendre le fil de la rando , revenir à mon rôle de guide suprême ..
    la première image est difficile ..il me faut arrêter un dialogue entre ami e s ..
    Et je vois la file , qui file un fil brillant d’amitié ...comme un or pur du temps d’avant la haine ..
    Les mots sourient , les têtes écoutent , les histoires blaguent ou questionnent ..
    J’attends ...laisse marcher ces gens qui me suivent , pour être en dernier ..
    Je prend la charge d’être à l’origine d’une tel journée ..
    Réunir des personnes sans les connaitre toutes , et laisser la magie du jour les éclairer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Première pose ...sur la piste Mérovingienne ..GR 653
    L’échange se fait entre nouveau et marcheur du groupe ..
    le style des comptes rendu devient Le sujet .
    Brigitte défend ses arguments répétés vivement au petit matin ..
    Elle cherche appui chez ceux qui lisent le lolo ..démontre l’extravagance des phrases ,
    le pénible de l’exercice de compréhension du sens ..
    l’envolé désordonné des sentiments ..
    et bien d’autre détails .

    Mais ces preuves n’émoussent pas l’enthousiasme des lectrices – lecteurs .
    On continu d’en rire , et se sujet reviendra de temps en temps ..

    il ponctue les km de rigolades..
    si bien que j’ose croire que Brigitte lira mes mots avec plus de complaisance ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    La Calade se cache sous l’automne ..

    grimpe chaud ..je donne rendez vous au sommet chacun son rythme ..
    je profite , accompagne , un , une , ou plus
    le temps tranquille de soufflet ensemble un peu de notre vie ..
    Je force la mémoire pour retenir les prénoms ..et donne mon temps pour expliquer le sens de mes dimanches ..
    Personne n’est seul , ou oublier . Tous accompagnés échangent leurs pensées ..
    la grimpe permet cela , laisse le temps , partage les peines , et dévoile les capacité ..
    Avec la bienveillance et l’honnêteté , le discourt devient enrichissant .
    On peu s’offrir des moments puissants qui vous nourrissent l’âme ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 3 le plateau ..ouff

    sur la Larzac ..le regard plonge ..du coté de la vallée d’où l’on vient

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et coté du cirque ..ou l’on va ..

    beaucoup connaissent ..mais retrouve avec plaisir
    les autres découvrent , et montrent l’envie
    le vent s’invite ..les pulls sont remis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    “ pas trop vite ..la belle ..ou le parapente et de rigueur..” je pense rapide

    le panorama pour vous dire que la maison blanche du loin nous attend ..
    puis se sera la ligne de crête de la colline boisé , enfin pour redescendre dans la foret pentu à droite ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    sous le vent on longe la falaise ..
    Gourgas est là plus bas ...
    le cirque commence ..nous en somme au bout de ce monde qui est le notre ..
    on s’amuse , se rit , du facile de la marche maintenant ..
    et du grand pays que l’on tien sous les pieds ..

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Dans la falaise , un passage ..le sentier escarpé ..
    Odile nous montre sa maison , là tout près ..si petite entre les champs

    notre groupe se divise ...un , prend le vertige , l’autre le tranquille ..
    rendez vous au repas un coin sans vent au soleil..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    ils sont devant ..plus loin

    à mi hauteur de falaise un bon balcon donne le passage

    nous , trois derniers on prend l’espace à plein poumons

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Fabienne me fait l’échelle ,
    façon de dimensionner l’image à la bonne hauteur ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un parcourt facile et bien abrité ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on y trouve le coin sandwich ..

    les sacs se posent , on y tire des liquides de joies ,
    et fête le rassemblement et création de ce groupe d’aujourd’hui ..

    Des “je suis contents “, “on est bien “ , “c’est super” , “ merci “ ,”je suis ravis “ ....fleurissent en touffe ..
    les rochers entendent des minutes de bonheur qui vont marquer leur histoires ..
    ils nous abritent de l’air frai et reflètent la chaleur de la lumière . Pour sur ils nous veulent du bien ..

    un grand repas ..digne d’un banquet en terrasse étoilé ..
    ou les convives se régalent de met rare et raffiné , travaillé avec gout ,patience et méthode ..
    En entrée , la simplicité . pour mètre l’accent sur la philosophie du menu
    accompagné d’une honnêteté spontané
    ensuite les plats important , des regards qui chantent , les sourires qui écoutent , les rires qui approuvent ..
    vient les délices sucrés , les amitiés qui se voient , celles qui naissent , la paix qui danse au cœur ,
    je vous laisse deviner les pousses café ...pure essence de bonheur distillé par des dieux ..
    un gout de vrai , d’essentiel de ces moment là ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     


    la photo témoin ... de l’atelier sieste ha les marcheurs !!

    nous autre en méditation proche du vide on se dresse dans le souffle de la vallée
    un chant prenant , sans rupture , en des notes longues éternelles ..
    Un interminable houuuuuuuuuuuuuuuuuuuu nous guide vers la conscience

    Ces rando nous ouvrent des horizons insoupçonné

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    méditant et sieste se lèvent ensemble ..et l’on repart finir le bout du monde

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    ce balcon fut vivant , habité ..un magnifique bassin et témoigne


     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la maison blanche se rapproche ..le tour du cirque se termine ..

    mais on ne va pas rendre notre billet pour autant ..
    un deuxième tour est prévu ..à contre sens , une sorte de retour à mi pente de la vallée ..

    “ j’aime ces plat ..., le Larzac “ me confie ma compagne

    j’y devine une idée pour les prochaines rando ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la maison blanche passée ..on s’avance vers les bois ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le sentier en lacets , étire le groupe ..la pente bien raide s’adoucit avec les zig et zag ..

    on retrouve un temps partage et confidence ..
    je répète des mots bon , gentils , tranquille , écoute les mêmes qui me reviennent
    On approfondit nos échange avec certain déjà rencontré ..
    on discute douleur et massage , méditation , et Schtroumpfs ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    pourquoi , dans ces pentes évoqué les petits bleus ..

    on y trouve le sentier des balcons ....qui longe et serpente tous les vallons du cirque ..

    On cherche une grotte ..celle du banquier ! on plaisante assez sur son trésor ..mais ne la trouve pas .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    par contre ...le plaisir est la
    bonne marche sur un sentier parfait , qui charme à chaque virage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de GourgasDu monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les schtroumpfs , ne sont pas loin ...la salsepareille envahie tout ..
    grimpe au arbre ..

    on s’amuse de croire à notre imagination ..


    on devine une grotte ..y entre et puis rien ..pas de suite
    le temps de cette courte visite le groupe c’est disloqué ..

    c’est donc en petit nombre que l’on ferme la marche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les ombres s’allongent , les verts jaunissent ..la plaine se décore pour quelques instants ..

    on profite ..s’arrête , photo , et regarde ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    prendre le moment quant il est là ..
    suivre les ombres qui s’étirent , découvrir les nuances qui changent ..
    l’image devient subtile presque irréelle pour celui qui voit ..

    notre petit groupe s’étonne , partage ces émotions ..
    à plusieurs on prend notre temps ..

    les autres devant fond de même sans doute ..et nous attendrons plus loin

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le grand balcon commence .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    un prés nous retient

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une cascade donne des rêves

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on retrouve le groupe réunie sur la piste des rois
    et raconte notre retard
    la lumière les couleurs les balcons..

    de bonnes gorgées d’eau et on rentre ensemble au village

    on croise des chevaux .. et parle de ceux d’auvergne ..comme futur monture pour certaine ..
    Un projet qui vient suite à la lecture de notre dernière histoire ..

    Les 22 arrivent
    une séparation se fait obligatoire , ils doivent partir .
    séparation bien lente ,et souriante .

    les autres majoritaire retrouvent Jean Marie et son gâteau

    un gouter superbe ..qui pose après la marche ..et la tombé de la nuit
    une maison tranquille , chaude , simple et pourtant rempli de détail ..
    On s’y sent bien , y voit les visages calmes , les mots qui se suivent sans mélange ..
    je comprend tout , répond à chacun , comme si les mur savaient réguler les conversations ..
    Je tourne la tête régulièrement pour apprécier la lumière de tous ces visages amis ..

    nous voila là ...pour rien , juste boire une tisane et se régaler de gâteaux ..
    le temps ne doit plus passer , il ne sert a rien ..on est bien !

    ce sont des instant à vivre ..ou l’on dit des mots injustes , bien en deçà des émotions que l’on ressent
    Qu’importe s’ ils ne sont pas à la mesure , ils sont dit avec le cœur

    à la façon de ces lignes ,
    on revit au gouter les impression de chacun pour se jours passé ensemble.

    c’est bien de se voir
    au calme d’une verveine
    évoquer le soir ,
    une journée sans peine..

    à bientôt
    bizs
    lolo

     

     


    4 commentaires
  • cou , courou


    une première foi en douceur , bien au delà des peurs ...

    le 4 novembre 2018

    un grand jour ou vingt ont vu ..

    Joie , belle joie gentille de mon cœur
    quant sourient devant , le jeune visage d'Emilie ,
    et les grand yeux de marie Christine ..
    Bruno , Michel , Pascal discutent déjà avec les nouvelles de la saison ...
    Marinou , Maixent se greffe avec Luc et Fabienne ..

    la rue vie de sourires et de bizs ,
    le brouillard n’étouffe en rien l’optimisme
    et les compliments m’arrivent inattendu ..
    Histoire de presque larme en lisant le dernier compte rendu ..
    -“ ha oui , ça ma ému de lire tes mots gentils ..j’ai pas l’habitude qu’on parle de moi comme cela “ me regarde Monique

    -“ ......que dire ? j’ai juste transcrit le vrai “ gêné , je me tourne vers Fabienne ...
    Là ! son regard s’ouvre sur un cœur qui bat la reconnaissance ..les paupière fixent , l’iris droit sur moi , les sourcils tendresses ..
    -“ ha oui ta façon d’écrire ..je garde toutes tes histoires ..” rajoute t’elle
    je me sent lumineux , transparent , clair léger , épanoui de paix dans un monde vrai ..

    Superbe début , pour un dimanche quotidien ..je jubile ..

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    partis pour Cornus , faire une boucle PR ..de 15 km

    en rouge une petite amélioration du trajet avec grand respect pour les chevaux ..

    au village on attend ..discute fort , et en nombre sur la route principale ..
    nous retrouve ami e s de l’Hérault , et ceux de Monjeau ..

    Décidément le groupe s’étoffe , ..l’attente voit bien l’esprit tranquille nous tenir ..
    chacun profite sans hâte des mots des autres ..
    des mots justes , aimable , plaisantin souvent , sans aucun râle ou impatience ..

    je longe et reviens contre la file des randonneurs bavards ,la tête au présent que chacun me fait ..
    Etre là avec sa bonne humeur ..

    Le départ rigole , raisonne dans les ruelles , comme une calme marée recouvre les terres ..
    on grimpe le village et cherche les vielles marques jaunes ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les bonjours fleurissent au portes et fenêtres , dans les jardins ..on voit que l’on intrigue avec bonheur ..

    j’oublie la première image , celle qui témoigne de notre départ ...
    je sais pourquoi et laisse courir se plaisir qui m’envahit ..
    marcher à vingt ( avec les toutous ) comme si m’accompagner seul , Le plus précieux des ami e s ..

    Un sentiment particulier ou la complicité se voit multiplier et individuel ..

    premier km , chemin vert ..bocage sous le causse ..
    le Larzac nous attend ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les taches de vie urbaines ne vont pas manquer dans ce pays aujourd’hui ..
    je m’amuse de ces clicher , raconte des histoires de grottes , et d’aventures périlleuses

    Maixent complète de ses expériences dans le secteur ...
    -“ sur qu’il y a des découverte à faire “ on se dit en regardant ces falaises

    Des impressions douteuses nous arrivent de certaine ...les unes expriment peurs et angoisses ..

    Pour info ....la pointe de falaises la plus lointaine nos sentira passer à son sommet ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Grimpe à la cave ...des souffles qui attendent de pouvoir dire mots ..

    on découche en presque tenu d’été .., la pente fait glisser les pulls dans les sac ..

    la batarde se mérite sans se presser ..vielle cave à fromage abandonner bâti contre la falaise ..

    c’est l’objectif du moment ..
    les murs sont là ...façon rocher ..une porte dans le roc

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une belle histoire commence ...
    Curieux , les lampes au front la visite s’improvise pour certain ..
    un tunnel profond servait de cave ..

    -“ PAS POUR MOI ....Je suis claustrophobe “ refuse Monique ..
    on avance donc sans elle ....arrivé en fond , enthousiasmé ravis les téméraire discutent en pose ..

    -“ Emilie , vient avec moi , on va chercher Monique tu va la convaincre ..” j’élance ..
    une fois dehors au coté de l’angoisse ..Emilie s’exécute ..

    -“ vas y , ça vaut vraiment le coup , mois aussi je suis claustro ...mais c’est super “..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    même tout flou...on y est !

    -“ alors la ...cette photo personne voudra le croire ...” sourit la belle le ventre encore noué ..

    Pour en arrivé là ...tout au fond de la caverne ..il aura fallu des mots tranquilles
    Je la voyais avancer les mains sur le ventre ...et entendais ses murmures
    -“ ça coince là !! , ça coince là ! ..., ça coince là ...” comme une chanson bloquée sur le refrain ..

    Tu ne peux pas la laisser luter seul contre elle même .je me pensais ..
    alors j’ai pris sa main , serrais ferme , collé son épaule et accompagné son pas ..

    Les “ ça coince là “ , résonnaient toujours ...mais sa marche se détendait ..

    Maixent ...immortalisa son arrivée ..
    et avec toute la douceur que je lui connais commença de la rassurer ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    sa voix tendre , douce , tranquille nous guide ..
    pas question de sortir en vitesse ...

    -“on va faire quelques photo , si vous le voulez bien “ dirige t’il
    les rôles de lumière sont donnés au filles ..

    moi je vis le film de tout prés ..
    Un scénario tout en finesse , ou les angoisse se transforment en action principale
    Le metteur en scènes talentueux place lumière et personnages
    les actrices deviennent leur rôle bien loin d’elle même

    je ne fait rien ...simplement spectateur de l’évaporation des peurs ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Fabienne accompagne et je vois bien qu’ elle aime cette transformation
    on prend le temps , bien du temps à nous quatre pour ressortir de cette aventure ..

    le groupe attend à l’extérieur calmement conscient de se qui se passe ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    reste le gong ...qu’on n’ose pas toucher ..

    merci Maixent pour ta leçon photo ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis grimpe ...comme des mules , jusqu’au causse

    le jour nous grandit et nous rapproche ..
    on sait que l’on partage de grand moments , simple mais grand , puissant ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Une foi le GR 71C trouvé on bifurque vite à gauche ..passe une barrière à chevaux ..pour allée vers le bord du causse


    Brigitte lance son titre de faim ..
    et d’accord , tous on pose !

    la splendeur fige l’instant ...et devient le décors que l’on aime voir et revoir ...entre les mots que l’on se dit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la ligne du buffet trouve sa place

    devant le retour de la rando se montre au initier ..la Sorgues se cache entre les avants causses ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les maitres du lieu arrivent , doux , très sensible , et brillant d’une belle sonnaille

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    puissant , somptueux , ..un brave qui les soigne , nous en dira plus
    des chevaux d’Auvergne ...race Auvergne en voit de sauvegarde ..moins de 500 bêtes dans le monde
    de grandes qualité de selle ou de travail ..
    http://www.parcdesvolcans.fr/Des-patrimoines/Especes-emblematiques/Races-locales/A-cheval-d-Auvergne

    derrière ses lunette d’honnête homme , il nous félicite d’apprécier le coin
    nous souhaite l’appétit ..et repart après avoir câliné les têtes sombres

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une méditation dans l’air du bas ...pleine tête tous le corps en cheveux de vent , lumière chaude on ressent

    et puis ...les buis
    on choisit de suivre la bordure des falaises ..
    entre les buis on bartasse gentiment ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 4 ...sorti des buis , voila un joli coin ..

    juste avant de retrouver le GR ..on pose sur les rochers

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    le bout du cirque de Louradou

    à connaitre ..

    décidément je ne regrette pas de refaire cette balade ..j’y pense déjà 5 ans en 2013
    on n’avait pas fait la bordure ..l’hiver était bien plus présent et le groupe plus discret
    à l’image de mes commentaire de l’époque

    à relire ici http://rando-lolo.eklablog.com/de-cornus-au-bosc-a103362501

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    par le GR ..on descente vers le bosc ...

    la pente roulerait presque ..
    on dance au soleil...pour certain
    a mi pentes des 4x4 chasseurs nous arrêtent
    sourire et présentation ..on descend , ils montent chercher la bête repérée le matin ..

    on se met au courant de nos intention ..et conclut à la tranquillité de chacun ..
    un bon moment de partage ..ou l’on passe pour des courageux de marcher autant

    plus loin marchant sur la piste qui va a antigne ..les coups de feu sonnes la mort , et fin de la chasse
    On aura de loin suivit l'appelle des chiens , vue le placement des gilets oranges ..
    une battue en cinémascope ..

    les 2 km de cette piste passe au soleil sans vent ...avec les discutions de nos vies ..

    un moment tranquille , propice à l’écoute ,
    nos enfants occupent l’espace , entre autre sujet ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis on passe à Labadie

    là on profite de renseignement sur la cave ...et son fromage
    un chance de voir le maitre de la cave

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    ensuite on trouve l’automne ..ses chemins tendres en sous bois ..

    3 km de piste cardio charmante ..

    les chiennes jouent au troupeau ..de la tête à la queue ..
    je trouve Coco en forme ..vitesse 2 bâtons

    Daniel se réjouit de revenir marcher ..on parle yoga et souplesse

    et Didier commence de lancer des invitations ..

    ha oui ..ce jour est grand ..aussi long que notre file
    cornus se cache pour tous ..mais je sais qu’il est proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    un coin de paradis ..nous dit Bernard en voyant la Tuderie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    -“et c’est la dernière grimpette ...” je promet à Monique et Coco

    La plus jeune file en avant ..d’une énergie qui nous échappe

    les autres restent groupés , tranquille au pas du plus sur ..

    on se retrouve vite au village

    devant les voitures , à souffler les derniers mètres ..

    et puis il faut ramener Didier à sa douce Marie France ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cornus du Larzac à la Sorgues

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une voiture se sacrifie ..pour amener le beau retrouver sa table

    l’on est fier de faire vivre cela aux nouvelles ..un gouter à st Eulalie ..
    Partager l’accueil trop généreux de nos ami e s cousin ..

    un bon moment qui commence par la visite du village ,
    suit le baisé du retour de Didier à Marie France , tout en simplicité discrète ..

    et puis le chaud des boissons et l’amour des gâteaux fait maisons ...
    Que du tendre du doux , du lent , très lents moments sucrés , qui fondent dans les cœurs ..

    comment finir , de tel instant ..sinon les écrire avec souvenir dans d’espoir de les revivre ..

    le retour , voiture pleine sera inspirant ...
    de long souffle , et grande inspiration pour porter tous les sentiments qui viennent en paix ..

    se laisser submerger de sensations encore fraiches pas bien réfléchies
    difficile à nommer , qui sont bien agréables

    un bien ...grand bien , installé sur le fauteuil qui roule

    ce jour est bien ..
    nous l’avons bien vécu
    il est bien agréable de marcher en groupe de paix
    bien intéressant de vaincre ses peur
    bien charmant de méditer dans le vent
    bien surprenant de croiser les chasseurs
    et si bien de se trouver autour d’une table amie ...

    bien à vous

    bizs lolo

     


    2 commentaires
  • coucou rou ,

    L’inconscience rêveuse , une ténacité volontaire , la récompense panoramique , et pour finir le moral qui nous tient ...



    le 28 octobre 2018

    10 h ,nouvelle heure d’hiver je rejoins les 6
    4 unes et 2 uns , avec moi nous voila 3 uns ..

    sourires , surprises nouvelle une ..
    encore un dimanche découverte

    -“ Voici Monique , amie de longue date qui vient avec nous “ présente Fabienne ..

    je devine comme une lueur gentille qui berce le groupe d’habituels..
    les mots cherchent et raconte un début d’histoire ..
    les bizs chantent aux oreilles , les regards pétillent de promesses ..

    on oublie .., les hier proches ou ancien , on ne pense pas encore ,
    réfléchit très peu ..., si peu qu’on se sait plus ..
    Comment aller au Puech ..
    combien de voiture prendre , et lesquelles !
    qui va avec qui ?

    J’adore ces moments tranquille , en paix soudaine , ou le monde se voit comme il est ici ...et maintenant
    dimanche matin , rue déserte en presque pluie ou pousse le bonheur entre ami e s

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    19 km pour 530 m de dénivelé ..déjà bien

    Le Puech , entre Lodève et Salagou ...une boucle PR de 10 km semble facile et intéressante
    aussi je rajoute la monté à Olmet ...Petit hameau perché pas loin ..

    On retrouve Bernard ..seul de l’Hérault se jour ...on fait les fiers d’être en nombre du 12 ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on cherche le départ ...tourne en rond et finit par descendre du Puech ..

    l’esprit du jour ..insouciant ou trop content , ou alors simplement bien ..
    la différence de ces sentiment semble si proche et confondue ..
    Personne ne s’inquiète malgré notre départ tardif avec le changement d’heure ..
    Monique entant nombre de nos histoires surprenantes ,
    et doit se faire une idée assez juste sur le groupe ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    tout à droite ...sur la colline , notre cible . Olmet ..
    -“pour y aller j’ai tracé a travers la première colline ...un sentier doit y être ..en théorie “ j’espère devant tous

    “Ho les théorie de lolo ....elles sont parfois épineuses “ concluent les uns du jours .

    Mais pour le moment on rigole des chaussure à Bernard ..
    ha cet homme du 34 , optimiste du beau temps , qu’il en a oublier ses chaussures de marche ..

    nous revient une histoire de serviette .a revoir ici : http://rando-lolo.eklablog.com/diol-que-bello-a144786114
    anecdotes , souvenirs qui s’embellissent , nos âmes chantent la bonne humeur ..

    et bien vite ....les épines
    le sentier à disparu dans la garrigue
    alors lolo décide GPS en main de faire 150 m en bartasse ..
    en suivant les pistes de sanglier sous les branches ..

    et les nouvelles suivent ..sans rien dire
    Les autres , racontent et promettent le pire ..

    suivent avec envie ..
    Un petit moment rude et pentu
    ou l’on ne voit plus ..
    le gris du ciel
    ou son voisin .
    Confiance ,
    au groupe ,
    sans peur
    d’être seul ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Je tire et traine jusqu’à un chemin nouvellement ouvert ...charmant

    Brigitte à faim ...un peu tôt ! on arrive au village ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     



    Olmet ...jolie circulade ou se trouve la maison natal du sculpteur Paul Dardé

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et RabejacLe Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une coccinelle sensuelle ,

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et des rues sympathique ...l’art s’y présente

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et RabejacLe Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis on repart ...en passant devant le potager de santé ...un précurseur au look à la lolo ..
    visitez son site ...surprenant


    Brigitte à toujours faim ..on cherche un coin abrité du vent polaire et ..diane apparait



    le repère des chasseurs , on s’y invite pour le repas sandwich

    Un peu trop à l’ombre ..le rouge peine à nous réchauffer ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    retour au Puech ..par le Pr , grande piste qui nous éloigne bien vite du hameau perché ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on tente de se réchauffer en forçant l’allure de descente ..


    -“ à gauche ...le Puech , on y va ! puis on grimpe la colline , et traverse le long plateau de l’horizon ..” je sens un blanc en disant cela

    -“ ha , c’est sur ? “ fait la nouvelle

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    retour au Puech ...avec la pluie
    on passe au voitures , y laisse le surplus des sac , et repart ..faire la rando

    là un enjeu se crée ..accompagner pour 10 km de plus ..celle qui fatigue déjà ,

    -“ pas de problème ..on sera a tes coté ..à ton rythme , il n’y a pas d’autre impératif “ je promet

    -“la première boucle m’aurait suffit largement ..longtemps que je n’ai pas marché ...mais rester au voiture à vous attendre ...
    c’est pas terrible ...” souffle t’elle

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et la pluie ..nous réchauffe ...le groupe se rapproche , s’agglutine plaisante et grimpe tranquille

    on parle escargot et bave , jusqu’au limace ..

    Olmet devient fier sous les gouttes ..on y était tantôt ..


    me vient des mots de Sophie ..qui racontait ses balades tout temps de sa jeunesse ..
    oui il est bon de marcher dans la grisaille , sentir la pluie , voir l’humide des plantes
    et connaitre le sentiment de passer du bon temps dehors , sans se morfondre à l’intérieur ..

    La grimpe dure , et s’allonge pour certain , proche du désespoir ..

    on pose ...rigole ..inspire des bons mots , des promesses de plat ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    au dolmen ...méditation en sous sol

    on rentre serré dans la chambre ...et écoute au calme
    les autres parlent VTT , piste et chemin ..on surprend tout , si clairement que l’on se pense très proche ..

    et puis on double un chasseur au poste ..
    discutions qui s’attarde pour Bernard ..

    on le laisse ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    sur le plateau , le sentier vert , le Salagou amène .

    un délice de marche , couleur douce , sol moelleux
    du rouge on est passé au noir ..terre volcanique

    la pluie s’arrête ...le pays se voit propre et net
    je parle descente , et promet d’autre grimpe ..

    les esprits se mélange entre l’agréable et le redouté ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    l’inespéré se présente ...

    la vue aérienne nous rebooste ...gonfle notre confiance ..on fait bien d’être ici ..
    c’est une magie de voir un pays en cinémascope en passant un buisson ..
    on s’offre tout cela ....tranquille en attendant Bernard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    devant nous ..loin Rabejac le hameau sans intérêt ..sinon celui d’être notre point de retour ..

    on médite ..

    - “ ha non ...faudrait pas que se devienne une obligation ..” rigole Michel


    -“ surement pas , mais c’est une nécessité “ je constate ..

    un atelier sieste est vite improvisé ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le sentier PR est bien construit ..on traverse un Rougier impressionnant ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    après la route ...on quitte très vite le PR qui la suit

    Michel devine un sentier charmant ..il a se flair .

    alors on improvise et se lance dans la nature ..un air de Toscane nous vient

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    certain y voit l’Italie , le rouge en plus ..

    d’autre s’interroge sur les km à faire ...
    on marche , avance , se fatigue ...et s’éloigne des voitures ..
    de quoi réfléchir en douleur ..

    le train prend une allure d’économie ..même avec la chute du soleil , on ne cherche pas à gagner le temps ...
    on sait qu’on la perdu ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et RabejacLe Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 12 ...sur la carte ..on traverse un ru
    Rabejac est à moins de 2 km

    terrain plat , facile ..on y sera bientôt

    on trouve un joli chemin vert bordé de basalte noir .en murs ajustés...

    l’esprit grade le plaisir des découverte ..

    on s’accompagne avec douceur ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    enfin le retour ...rabejac passé ...on revient mais ...

    grimpe qui monte la fatigue pour celle qui lutte ..

    alors le train de l’amitié prend la piste ,
    voit le soleil passer sous les nuages
    et siffle plusieurs fois la bonne humeur
    Chaque station et desservit sans précipitation
    aucun voyageur n’est oublier ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    toujours en nombre à l’arrière ..personne ne reste au loin

    je regarde la Serannes encore au soleil rougissant ..
    la nuit s’approche est devient promise..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Puech , Olmet et Rabejac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    après les Hémie on trouve la chapelle ..

    dernière images en lumière

    on arrivera juste en nuit au Puech ..libéré de l’automatisme de marche
    19 km ..sa marque

    et là aussi on s’étire ..façon de ne pas se perdre maintenant ..
    les regard nous tiennent , les mains se serrent , allongent les bras
    les bizs tardent et les projets se multiplient ..
    rendez vous prochain , beaucoup est dit ..comme parole libre et facile
    un temps , de vraiment sincère , ou les cœurs sortent sans retenue
    et les sourires habillent les douleurs ..

    beau dimanche de gris ,
    belle rencontre de nouvelle
    jolie moment de pluie
    petite hésitation à mi parcourt
    large vue aérienne
    longue souffrances du retour
    nombre de choses
    qui construisent le groupe
    pour un grand jour ..

    à bientôt ..

    bizs lolo


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique