• coucourou ,

    Le conte, du dimanche 5 février 2017..

    Une histoire de schtroumpfs qui aurait du finir en clôture de contes ..

    Fini les photos , le compte rendu , les textes poétiques et bienheureux ...

    Un drame à failli éclore ...en rentrant dimanche soir ...plus d’appareil photo !

    Un truc de vieux , je le pose là ....et puis , disparut comme par magie , ou diablerie pour certain .

    Avec Brigitte on cherche , tourne , et ne trouve rien !

    Alors l’évidence m’abat , c’est cuit , rôti , pour l’écriture ..

    Sans colère , ni agitation le deuil commence ...Je fais mien d’envisager un temps sans compte rendu ..

    Difficile de l’admettre , surprenante est la peine véritable qui nous entoure , moi et Brigitte ..

    C’est que l’on apprécie de plus en plus cet échange de bon mot , avec vous qui nous lisez..

    Un dernier espoir , lancé en désespoir ...

    -“ lolo , j’appelle Mireille , pour lui demander de chercher dans sa voiture ...

        peut être ne l’as tu pas posé ici , et plutôt tombé entre deux sièges ? “ fait semblant de croire Brigitte ..

    -“ bonne idée , qui laisse un doute , je pense bien l’avoir sorti de ma poche ici , là tu vois avec les lunettes “ .....et j’arrête de tourner dans l’apart .

    -“ elle ne répond pas , je lui laisse un message “ ....dit Brigitte toute compatissante .

    la nuit passe , et le travail m’occupe ...Tout prêt à vous faire se message ...je me dit que vous comprendrez mon manque ..

    drinnnnnnnnnnnnn drinnnnnnnnn drinng ..

    -“coucou lolo , c’est Mireille , alors tu laisses traîner tes petites affaire dans les recoins ..”
     

    L’appareil est sauf , parfaitement sain ...merci Mimi ...quel soulagement


    vous savez le pourquoi de la clôture des contes , voici le Comment des schtroumpfs ...


    Millau en grande pluie , le Larzac en tempête ,
    il nous faut osé rouler, le temps de s'absoudre de tous ses ennuis ,pour trouver la lumière

    un cite de lourd passé , de grand souvenir ..s'impose aux vues des prévisions météo

    le Pic st Loup et L’Hortus

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     


    impossible pour nous de faire les 2 sommets en une rando ...

    par contre passer d’un à l’autre c’est surprenant

    14 km pour 600m de dénivelé ..cela nous suffira

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Venu de la pluie , on découvre un monde qui se vente , fier d’être au proche de la mer .

    Un air de bise froide nous en-capuche , le sentier nous ligne entre les chêne verts ..

    Contant , on se réchauffe ...presque midi , le repas est encore loin ....là bas au château de Vivioures

     http://www.loupic.com/Essai-sur-le-chateau-de-la.html

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le décor du jour ....pour l’instant un peu couvert ,

    On commence par l’Hortus à gauche ...puis on descend du château dans la combe et on l’arpente jusqu’au fond de l’image ...

    on passe derrière la petite (parce que elle est loin ) crête rocheuse de droite , saute le col du Pas de la Pousterle et revient par le plateau de droite

    Facile !

    -“ on aura le temps de finir , “ demande Carole , nouvelle dans le groupe ..
    -“ toujours on fini la marche , savoir à quel heure ?....” répond Vero

     

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st LoupDe l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

    et les schtroumpfs me direz vous ? ....nous y voila !

    Mireille nous guide , scrute les herbes et plantes de la garrigues ..
     

    -“ lolo de la salsepareille , la plante des schtroumpfs ,
    une liane qui résiste à tout , envahissante , impossible de s’en débarrasser ,
    qui se faufile partout , et qui porte de jolis cœur en permanence ...regarde ses feuilles ..”

    -“ je devine la comparaison au petit arlequin bleu “..

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Salsepareille

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le château nous vient .

    Ce pays , si proche de la grande ville de Montpellier ...semble facile ,

    Pourtant les km s’étirent de peines , le sol de roches dressées , éprouve les vielles jambes .

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les plus jeunes , s’amusent du jeux d’ obstacles ..

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    On cherche la porte ? tout en haut du rocher ..

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un passage serré , pas de route ou de voie , un sentier abrupte ..
    Tout devait se porter à dos de bête ou d’homme ..

    La vue par contre est royale , au nord la Séranne avec le Roc blanc ...mythique pour nous
    Il invoque des souvenir contradictoires de peine et de grande joies , ils me fait penser à Marinou et Maixent ..
    et touche de rouge pivoine nos cœur ..

    à coté le pic d’ Anjeau ...en silhouette de rhinocéros ....printemps 2014 dernière visite

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    La salle de bal ! on y tourne pour définir le meilleur recoin ..
    Ouvert de partout , l’air y circule brillamment ..on se pose le temps de manger ..rapide

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les fenêtres offrent de jolis postes d’observations ..

    On voit bien d’où l’on vient ..le bout de la route à droite!

    Moins de 2 km de fait

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Reste le sommet , on y grimpe ,

    Souvent croyant l’atteindre on s’arrête ..

    La pente semble douce et pourtant fatigue ..
    Comme un escalier sans fin , le moral nous épuise et la montre nous stresse ..
    Bas ,tant pis pour ce jour ! On y reviendra , l’important est de voir l’image du Pic st Loup d’ici ..

    Alors tranquille , on continu le temps qu’on se donne pour s’estimer assez haut ..

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos pensés , commencent de planer ..les interrogations se précisent , le doute colore le pays !


    Il nous faut faire le tour de la crête d’en face ! et ,il est 15 h .....!


    Demis tour rapide ....enfin pas trop , la roche mouillé glisse assez ..

    Prochaine étape le bord du village de St Mathieu

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On quitte le château par la face sud ...en raccourcit plutôt raide ...!
    trouve la piste , la route ...et l’on chemine dans la combe .

    Les couleurs se présentent de plus en plus vers le bleu ..

    On y croit , la marche s’accélère
    les km s’enchaînent enfin ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    -“ Vouhha , tournez vous ...,
       voila pourquoi on vient ici ...
       de tout au fond l’on vient ...et on y retournera" je demande en cadrant la photo .

     

    Le Pic st Loup à gauche , l’Hortus à droite ...

     

     

     

    Toute une histoire de géologie , et bien plus ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

    St Mathieu , tout près on demis tour enfin ..
    Tard se fait , un raccourcit est improvisé , salutaire ,même si beaucoup ne furent pas convaincu du bien ..

     La fatigue ne lâche plus les anciens du groupe ..

     La monté au château de Montferrand est laissé pour une autre journées spéciale St Loup

     

     

     

     

     

     

     De l'hortus au coté du Pic st Loup

     

     

     

     

     

     

     

     

    On récupère le Gr 60 ...retour tranquillement au pas des derniers ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De l'hortus au coté du Pic st Loup
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le pas de Pousterle ...au poche du Pic , humblement on rentre en longeant ses flancs ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De l'hortus au coté du Pic st Loup
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

     
     
     
     
     
    L’hortus , se montre pleines dents ,encore 2 km d’admiration pour ces géants de roches

    Le temps du bilan nous amène aux voitures à presque nuit ..

    Un tour lointain de Millau, mais qui justifie le déplacement ..

    Des rencontres sympathiques, celle  d’un couple de grande randonnée , un aveyronnais du nord ,
    et des jeunes héraultais endimanché pour marcher dans la boue ..

    Un climat à part ...c’est le sud , même en hiver

    Les amandier fleurissent et les mimosas ne vont pas tarder ...déjà presque jaunes

    Le printemps frappe ici les derniers coup de l’hiver..

    Un contraste qu’il nous plaît de vivre chaque année , avec une nouvelle ferveur..
    ..
    Notre retour automobile , fut surprenant , tempête de neige sur le Larzac ..

    Plus d’une heure pour faire 50 km ...

    Là aussi on s’en souviendra , pour marcher le dimanche contant
    et revenir heureux ..

    une belle expérience

    bien des bizs
    lolo
     
     
     
     

    3 commentaires

  • coucourou ,


    Une aventure , non pas sans , mais pleine d’histoires..

    le vingt neuf , janvier 2017 , dimanche bien remplit ..

    En déséquilibre du nombre ..

    une voiture d’hommes , qui sourient ,

    la berline des dames qui s’éclatent en rigolade ..

    à deux pour quatre , on en impose que dalle ..

    10 h devant la maison ...

    -“ je monte avec toi , Bruno , je laisse les mignonnes ensemble “
    -“ ce jour , on reste cool , discret ..”analyse Bruno ..

    le trajet , tranquille , à la vitesse d’antan ,
    on remonte la Dourbie jusqu’à la Roque st Marguerite ..
    puis on attaque la route du Rio Sec ..encore plus lentement ..

    Pressé de randonner ?, non ,pas depuis nos retrouvaille du matin ..
    Lambiner , discuter ensemble de poules d’eau , et de chauve sourie ,
    se transcrire notre semaines passée , prendre le temps du cheminement
    en profitant du pays qui défile bien assez vite ...

    arrivée à la croix , Mireille et Léna nous attendent ...deux filles de plus !

    Nous voila tous , pour un tour surprise ...

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    13 km indiqué , en fait on en marchera plus de 15

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     


    Fraiche ambiance , plus de 800 m d’altitude , l’hiver au soleil ..
    à froid , les paroles nous portent dans la joie ..
    un Bon chemin à suivre , les filles têtes baissées dans leur pensées rigolotes avancent grand pas ..

    -“ En Théorie , bien vite ça se gâte ... en bordure de la combe de Malbouches ...plus de sentier !” je lance en l’air
    -“ on verra bien .. de toute façon c’est partit pour une marche à la lolo “ répond Françoise

    -“ pascal risque de nous manquer ,
    on n’entendra pas ses ‘ stop on n’est plus sur la trace !‘ ,
    sans GPS on risque de retourner souvent ! “ je rajoute

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

    La chance ,me sourit grandement d’une oreille à l’autre ...le bois s’éclaircit de par le feu ..

    la première zone rouge du tracé se fait en partie à découvert ...facile de suivre la bordure du ravin

    le but et de rattraper une piste qui va au champignon préhistorique ... Un bon km dans la broussaille ,..
    Je sais que dans certaine situation assez touffues , cela peut durée plusieurs heures ...
    Les 300 premiers mètres fait au clair , me rassure , c’est autant de temps de gagné ..

    les Femmes loin de mes réflexions affichent une confiance certaine !

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravinesDe la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les arbres se rapprochent , les buis se touffes entre eux , l’espace se déguise en aventure ..
    Les repères sont effacés , noyer dans la mousse ...
    En deux virages nous voila au fond d’une mer verte et profonde ..
    sans piste ni trace de bête , je cherche le moins dense ...
    -“ ça va , vous ne craigniez pas ? pour un début de marche “ interroge Véro
    -“ avec Laurent , j’ai une confiance totale , même pas peur “ acclame Françoise
    -“ je sais pas comment c’est possible , mais chaque foi il va pile ou il veut..” précise Brigitte

    le groupe se déploie , en stratégie de chercheur , les pisteurs en ligne avance à mes coté ..

    Bruno à gauche , Léna en pointe éloigné , Mireille à droite ..
    à la voix on se communique la situation ...et chance encore ...un sentier nous croise ..
    Bien dans la direction de notre marche ..on le suit même si il ne figure pas sur ma carte ..
    Le voila qui entame une descente vers Malbouche , sans savoir ou il va , on stop , et bifurque à droite ..

    Difficile d’abandonner un bon sentier , pour une zone de taillis ...
    -“ je vise le sommet 880 m de la bute que l’on devine , la piste doit être en dessous “
    -“ ok , on te suit , c’est sympa de se croire loin , perdu , et tranquille , on oubli tout ..” me dit coco

    effectivement on devine du sommet une piste ...
    S’en suit une descente de mousse , sous les branches en franche rigolade ..

    Je sais maintenant , qu’elles me suivront ,contente sans noircir les situations ..
    La crainte et les peurs sont effacées ,
    leurs esprits sont colorés d’attentions , de curiosités, d’échanges et de partages avec le pays ..

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     


    la piste est suivit , de carrefour en virage , sans encombre ,
    le temps d ‘ exprimer encore et encore , nos impressions du fond des bois ..

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au sortir des pins , il est là ...le Sublime !
    La brume du matin chapote le causse Méjean ..La vallée est découverte , lumineuse , naturelle ..
    On ne pense plus , vide , léger , si petit , minuscule et pourtant si présent ..

    la pose nous prend , faim d’espace , dévoreur de détails , croqueur de vertige , assoiffer par la surprise ..
    on se délecte un long temps de l’harmonie des falaises et des pentes...

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

    coté Est ..les gorges de la Jonte ...baume Rousse , le Truel ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

    coté ouest , la rencontre avec le tarn , ...

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La totale , face à nous ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

    Repas super balcon , ..un petit air coule du causse vers la pente ..

    légèrement tendu , pour se réchauffer on profite d’un moment de  paix ....
    et de petit délice confit ...merci à coco pour sa pâte de coin délicieusement moelleuse ..


     

     

    sans café je m’isole ,tout près du vide et commence une méditation ..
    Dos au soleil , dans l’air coulant plein vide vers la rivière ..


    un moment spéciale , difficile ...assis en pointe de rocher , les genoux croisé différemment ,
    Je peine à maintenir un équilibre confortable ..


    alors je laisse ..., lâche la lute , refuse le mieux impossible ...

    et me concentre au  ressentit de mon corps


    Vient très vite mon souffle qui tente encore l’équilibre entre calme et angoisse ..
    puis les boumms de ma poitrine , rapides qui veulent réchauffer le corps immobile ...
    Les muscles de l”assise se tendent et détendent dans un ballet discret persuader d’éviter la chute ..
    mes mains picotent des doigts , pour demander chaleur ..
    Mes pensées résonnent de plusieurs voix , de l’absurde de prendre tant de risques ..
    et bientôt en concert d’une voix elles énumèrent un à un les risques mortels ..
    Si proche du vide ...quelques cm du grand plongeon de centaines de mètres ..
    les yeux fermés , impossible de voir les mouvements inconscient du corps ...

    Ce vide je le sens devant, comme un appel , un souffle aspirant des profondeurs du néant..
    Le souvenir de mon saut à l’élastique redirige mes pensés vers des sensations extrêmes ..
    je laisse passer l’idée de suicide , la chute libre , et la peur incommensurable ...

    Et mon souffle se pose après l’inspiration , plusieurs secondes ..sans aucun manque ..
    mon cœur résonne régulier tranquille de la poitrine au jambe, jusqu’au bout des doigts ...
    les fessiers semblent calés, le visage détendu ...le corps se balance minuscule à chaque boum.boumm
    les pensées rigolent , du mal qu’elle croyaient ..
    et je ressent enfin le vide comme une légèreté , un maintien doux et confortable ..
    L' aspiration n'est plus , l'espace c'est densifiée, et me retient désormais au dessus de la vallée , me donnant une sécurité absolu ..

    la chaleur se diffuse , je sens venir un flux rassurant , apaisant , ravigotant ..

    encore quelques minutes , dans cet état , et je suis prêt pour reprendre la marche ...

    J’ouvre les yeux et ...voit sans nuages ni brume, au soleil tout l’espace devant ...

    -“ Wouhaa, que c’est ....., ....,.....,....!” un silence me prend .

                                      '

                                      '

                                      '

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

    -”alors tu photo , j’ai entendu les bips de ton téléphone “ je dis enfin à Véro

    -“ oui je règle le panorama..

     

    ceux qui savent trouveront les vases de chine et sèvre , l’enclume , capluc, le révérant , etc...

    la suite de la rando ..se corse..
    on projette de rejoindre le sentier des corniches ..il passe plus bas sous les falaises ....

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

    à la flèche rouge , l’ermitage st Michel , notre but
    une zone boisée , dense , vallonnée , nous attend ..

    km 4 nous voila en zone rouge , sans chemin ...
    je lance à l’assemblé..
    -“je plis la carte , et la range au fond de la poche ..., suivez moi , plus en avant on doit trouver une piste “

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    sans dire , en papotant de si de rien , les filles me suivent ...la piste est trouvée assez vite
    en bout de celle ci on refait un point ... l’ermitage se rapproche mais ils nous faut descendre ..
    En limite de zones protégé, on s’aventure après concertation .

    j’appréhende un peu , alors que le groupe semble confiant

    -“ par la droite on longe les falaises ...jusqu’au ravin et on descend par le rec ...sa semble possible ..” montre Mireille
    -“du moment qu’on descend , ça nous va “ confirme les autres ...
    -“ le risque , c’est de se trouver au dessus d’une falaise qu’on ne voit pas ! “ je précise ..

    et bien vite on se retrouve dans le ravin , en file de filles disciplinées elles suivent lolo..
    pas trop fourrée on piste tranquille jusqu’à un surplomb rocheux ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    passé doucement en suivant la piste des chevreuils..
    s’en suit une tromperie ...le sentier des corniches nous berne ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

    un sentier se présente ...lolo l’appelle corniche , et trace en direction de l’ermitage ..
    -“lolo , je ne reconnait pas se sentier , “ me dit plusieurs fois Léna ..
    -“ tu sais , s’est différant en hiver, il ressemble bien au tracé de la carte “ rajoute Mireille

    et raison donnée à Léna , après 1 km nous voici bien loin de l’ermitage ...demis tour ..
    et en le suivant en contre sens on fini par retrouver plus bas le sentier des corniches ..

    conclusion , il nous faut écouter Léna quand elle sait .!...Ha pascal nous aura manqué se jour avec sont Gps

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

    l’ermitage est tout proche , les copines rigolent de nos aventures ...
    le pays nous décore au mieux ...que de plaisirs ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    des vautours sont là , posés en Hermite ...curieusement les ailes ouvertes..
    encore une surprise ..que font ‘ils ? parade d’amour, ou ...?

     

     

     

     

     

     


     De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    nous voici chez st Michel ...une vue magique , avec en ligne les vases , l’enclume ...

    on découvre le pourquoi du site , le choix de l’endroit par les anciens ..

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une porte dans la vallée .. un balcon au dessus du beau

    on y reste ...un temps pour faire le tour des échelles

    et jouer ...à rêver , imaginer , à vivre avec le vide quelque minutes ...alors que les bâtisseurs y ont passé leur vie ?

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    -“ maintenant , qu’on est là ,imaginez que vous êtes de plumes , ...”je lance l’idée..
    -“ Ok , toutes les trois ...”
    la Parade des jolies , elles étalent leurs joies , humblement , avec des chants de rires , qui planent au loin entre les falaises ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et l’on redescend retrouver les autres qui papotent plus bas ..



    le cirque de Madasse nous attend ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un site protégé , interdiction de sortir de la trace ...de marcher dans les mousses ..
    certaine sont plus âgées que nous ..
    un ravin dans l’ombre , plein d’oiseau qui s’échappe à nos pas ..
    discret on passe , ....

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    nous voici à Espalies ...de là, le retour se balise de jaune ..en belle piste jusqu’a st jean de balmes

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravinesDe la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    km 11 la chapelle de st jean ..
    on connais bien , mais l’arrêt s’impose , une sensation forte nous retient ..
    le besoin de savoir , deviner l’histoire , imaginer par un détail observé , une scène du passé ,

     

     

     

     

     

     

    De la croix de Montfraysse au Madasse , sublime et ravines

     

     

     

     

     

     

     

     

    soleil tombant on retrouve les voitures ...


    un long jour , grand périple ,
    une évasion ...!, ou plutôt des rencontres intenses ,
    entre nous , dans la confiance, et la gaité ,
    l’accompagnement avec douleur ,
    sans oublier le partage de l’adrénaline , et des satisfactions ...

    la découverte du pays sous ces facette grandioses , vertigineuses , ou profondément verdoyante

    la rencontre avec l’histoire , ces témoins de vie passées , qui transmette encore des émotions fortes ...

    oui on s’est retrouvé encore une fois un dimanche
    marcher dans notre pays que l’on ne connaissait pas ..
    sans peur , assuré d’y trouver le bonheur
    avec nos regard attentif ..

    La rando nous change ,
    nous ouvre , nous éloigne du sombre et du râle
    tel des virtuoses des airs ,
    nous pouvons planer bien au dessus du triste
    pour savoir que la terre est belle ...

    bien des bizs
    lolo


     


    1 commentaire
  • coucourou



    Vingt deux , voila le troisième dimanche de janvier ...

    La veille le soleil , pour ceux qui ne sont pas resté couché dans les combles .

    Dix heures au matin d’hiver , nous voila prêt pour une balade ..

    Le temps de froid , blanc couvert on s’organise ...

    -“ Wouha , Laurent , me revoilà , depuis le temps ....Bonne année ..Bizs bizs , alors se repas ? Bien passé ? exclame Véro

    “ je voulais passé vous voir en coup de vent , mais je n’ai pas eu le temps “

    -“ Ha oui , super tout le monde est reparti content du lieu et du groupe “ , “ aujourd’hui on prévoit court “ je précise ...


    -“ on a rendez vous au théâtre pour un spectacle , bizarre , étrange .. Court-Miracle par la compagnie des Boustrophedon ?”
    rajoute Brigitte

    la balade sera très proche de Millau , ...le Puech d’Andan

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     Normalement , le départ se fait de la route de Solanés , mais lolo en rajoute un peu .

     
    Partis  du Quartier de Bellugues , je me dis que la marche sera plus haute ,    en couleur .
     
    E n fait , le temps se blanchit progressivement ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Deux partis s’accompagnent , les unes et les uns , chacun papote des autres ...
     
    les hommes content les dames  , les filles rient de nous ..
     
     
    l’on grimpe tous , au sortir de la Ville , avec entrain et envi , on sait que bientôt on sera les plus haut ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous voici , à la presque hauteur du viaduc ..
     
    Le temps de la chauffe , cote 460 m ...des ruines de bâtis de vignes sont de ci de la , témoin de la vie d’avant ..
     
    Pas de si d’avant , de presque hier , à une génération ou deux ,de nous ...
     
    -“ et dire de c’était des vignes , les gens venez passer le dimanche en famille dans ces maisons  “  raconte Bruno ..
     
    -“ encore , des anciens vous racontent leur histoire de vigne  dans la famille “ je rajoute en passant à Georges ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

     

    Devant , Le D’Andan ...,
     
    -“ tu vois , en haut , sous les plus haute falaise , on allait chercher des grottes , avec Guytou..” se rappelle Bruno
     
    -“et tu y allais à pied de Millau , bien sur “ lui dit pour raviver ses souvenirs
     
    - “ On était jeune .....! Guytou habité plus bas , c’était son coin, la montagne “
     
    Direction le grand prés vert ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    La route de Solanes est proche , on attaquera enfin la rando balisé
     
    Le temps pour que les Causses s’écartent sur l’horizon ...
     
    Pascal : “ la pluie est prévu pour aujourd’hui .. , avec de la chance on y coupera “
     
    -“ Non des éclaircies , j’ai vu , on passera à coté “ sûr de moi
     
    la suite me prouva que se n’est pas mon jour ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    La pente s’incline , on se dresse au mieux , et dans le dos le plafond éclate ...
     
    un court passage d’efforts , pour mériter la vue de Millau ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    S’en suit les lacets dans le bois , une boucle , deux boucles , et .....tout change sans prévenir
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans bruit , rapide , léger , de plus en plus , sous les paillettes blanches la marche devient parade ..
     
    Les esprits s’enflamment , l’on jubile de surprise , de minutes en secondes le pays se change ...
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le blanc descend du ciel , comme un père noël...,
    Les sons s’alourdissent , se feutrent , nos pas ronronnent sur le sentier
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Altitude: 830  m ...la foret fait rêver ... 
    -“ regardes , certain se souviendront du seigneur des anneaux , d’autre de film d’aliens dévoreurs de falaise “ 
     
    -“ Oui lolo en quelques instant , tout devient irréel , et l’on est ici , maintenant , quand il faut “ confirme Françoise 
     
    -“ on est bien , qu’en même , de sortir , j’en connais qui nous prendrait pour des fada “ rajoute Véro 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Les images semblent d’un autre pays , les buis en sapins de noël , les couleurs étouffées du blanc ..
     
    Famine parle tout haut , nous interroge pour trouver un abri ...
    Bien trop loin celui indiqué par Hélène ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Alors pique nique de neige , le séant sur un caillou ..on se presse jusqu’au café  

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le martini au frai , encore chaud de la marche on papote statique ...

    mais bien vite l’humide nous donne l’onglé

    -“ Wouhaa, comme il est bon ton café , autour des doigts , “ je fait ,en regardant fumé mon verre tout noir entre les mains

    -“ en rentrant on appréciera d’être au chaud sous la couette, humm” chante presque Françoise ..

    -“ le froid , c’est dans la tête , quand tu as compris ça , tu as tout compris , et la vie va mieux pour tout “ .. Pascal le tranquille ...


    et l’on repart pour les balcons du Puech
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    un passage en bordure de falaises

     

     

     

     

     


                 un petit tour du puech d'andan

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Là , la neige remonte des versant au lieu de tomber ...toujours irréel
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    On devine en bout de crête , la pointe du Puech qui nous attend ...
    à droite les champs blancs du versant qui tombent dans le ravin de la Barbade ..

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Direction le grand champ blanc ..


    L’épisode de neige , se calme , des brumes apparaissent en îlots ,
    tous devient changeant , mouvant incertain .
    Du haut de notre tour naturel , on assiste tranquille , émerveillé , à cette longue transformation ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    La ville se couvre d’un voile bleuté , alors que les brumes attaquent les versants ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    km 7 le champ blanc .. on en fait le tour et c’est le retour
     
     
     
     
     
     
     
    un petit tour du puech d'andan
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Vue directe sur st Germain .. on admire la maison de Hélène ....

    "des trois petit cochon " , comme il lui plaît de préciser :
    une en bois à elle , en brique pour ses parents , et en paille celle du frère

     

     

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

    DRIIIIIINNNNNN

    -“ c’est le papa d’Hélène , il nous voit d’en bas , attendez ....” trop tard , on n’écoute plus Pascal ,

    on hurle déjà de tout nos poumons pour le saluer ..
    et les femmes partent rapide en avant

    -“ attend Laurent , il me guide pour trouver la grotte , on est pile au dessus , un sentier par là ,à trouver ..

    Avec Bruno on s’aventure dans la pente neigeuse , pas un jour à glisser dans ces travers ..

    Et effectivement on trouve une baume fortifiée

     

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une entrée bâti de gros bloc taillés ..

    Un mur de 1 m d’épaisseur avec une meurtrière ,
    et un système de fermeture de la porte

    avec un madrier coulissants dans le mur !
    Quel trésor pouvez garder ces lieu ?

     

     



    On promet aux filles d’y revenir , pour apaiser leurs reproches de ne pas les avoir appelées nous rejoindre ..
    Le cite mérite une visite plus soigné ..

     

     

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le retour est entamé

    Là vient le temps de revivre notre histoire, en descente , sans forcé , on discute du jour ,
    des plaisirs vue et senti, et cherche toujours à s’étonner ..

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le long versant nous attend ... la limite champs - bois nous amènera tout au bout du versant sous la brume ..

     

    Pour l'instant , la piste banche nous amuse ...

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

    Une bonne pente , en photo elle ne rend pas ,

    et l’on se prend pour des Killys

     

     

     

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Plus loin ... Les Killys , étaient au col , dans le reste de brume ...

    Ce versant nous gâte pour la fin
    Du moins je le croit ..

    La vue y est grandiose de tout son long

     

     

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Bien au dessus des brumes on admire se jeu d’embruns


    -“ les teintes bleutées , se sont les brumes de pollution “ ..
    -“ c’est quand même dure , d’être là , et voir ces fumées de la ville “ rajoute Françoise à Pascal ..

    -“ mais non , il a neigé , les flocons en tombant entraînent les particules , c’est simplement de la brume “ ..je dit en expert ..


    Évidemment l’odeur des brumes me donna fortement tord ....

    Force de constater , avec l’âpreté d’un feu de paille , les conséquences de tous les chauffage de la ville ..

    Ces brumes bleu bloqués par l’air froid s’étalent contre les pentes ..à l’abri du peu de vent du nord

     

     

     

     

     

     

    un petit tour du puech d'andan

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Encore quelques mètres de dénivelé et l’on retrouve la route de Solanes et Millau ..

    Un jour changeant , du banal gris , au magnifique blanc .

    un pays qui nous a fait rêver , des vue sans souffle,

    un sommet varier de champs et parties sauvagee ..

    Une vue du viaduc renouveler ,

    ainsi que la découverte de l’étalement de la ville de Millau ...

    Avec un gros cœur , une émotion oppressante ,
    de sentir vraiment la chaleur nauséabonde de l’homme moderne ..

    Tout n’est pas parfait ,
    on en prend conscience , parfois ,
    ne l’oublions pas ..


    Rentré , pour 16 h le théâtre nous prend à 17 h
    Et le spectacle nous émeus .
    Sourires , rires et tendresse avec aussi tristesse ..
    La fin nous donne l’espoir ...
    Du chaos , les hommes se relèvent et s’entraident enfin ..

    Bizarre hasard , que notre rando du jour nous rapproche à notre soirée ..
    émotions semblables ,
    sentiments très proches...

    Une journée bien remplit ..
    Merci à Cécile et Pierre pour le choix du théâtre ...
    bizs
    lolo

     

     

     

     


    1 commentaire
  • coucourou,
     
    Dimanche 15 janvier ,
     
    Grand soleil gelé ,
     
    d’un air polaire qui cour régulièrement ..
     
    on choisi ,nous sept naturellement ,
     
    de marcher en explorateur , sous le bleu du ciel , ce jour, dans ses conditions ..
     
    Qu’importe les degrés , vent et ombre , découvrons , de chaque hauteur ses horizons ..
     
    Facile d’écrire les faits, au chaud devant l’écran ..
     
    la sortie de la couette est plus délicate ,
     
    à heure trop bonne pour rêver encore .
     
    -“ houuu, ce matin , pas très motivé ...on se prépare ok , si il n’y a personne on reste au chaud “ impose Brigitte ..
     
    -“ bon vite prêt , un sandwich  de l’eau et ..la carte , de toute façon Pascal vient , il me l’a dit hier on sera trois “ je comptabilise ..
     
    Sans trop y croire calmement on intègre de passer la journée dans le froid ..
     
    -“ j’ai prévu un parcours à l’abri du vent et le retour au soleil du soir “
     
     
    Coco appelle , –“ je suis en bas dans la rue , je vous attend “
     
    Il lui faut du cran pour venir de montjau avec la route gelé ..
     
    Françoise et Bruno la rejoignent , nous voila à cinq en sautille sur le bitume ..
    on plaisante , blague dans l’attende frigo de pascal ..
    Mireille nous rejoindra à Aguessac , fin pré au départ ...tel des mécanos de formule un on scrute la rue ..
    Le bolide de notre ami se présente , stop en milieu de voie ..et sans un instant écoulé les quatre  portes claquent...
     
    -“ haaa, tu peux pas savoir combien on apprécie d’être à tes coté , au chaud ...on t’adore “ ...je lui déclare ..
    -“ a bon il fait si froid ,  alors on prend ma voiture , on va ou?..”demande pascal..
     
    Direction Aguessac , pas loin ...pour le ravin de la Barbade ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Plus de 17 km pour 400 m de dénivelé ...
     
    Bien réchauffer le temps de la route , on retrouve Mireille joyeuse ..
     
    Transformé par nos retrouvaille , les pensées fleurissent de bleu , de bon , les idées blanchissent lumineuses ...
     
    Tout nous apparait enfin comme il est , un jour beau d’hiver , un projet plein de temps occupé ,
     
    un besoin mutuel de partager une amitié chaleureuse ..
     
    On se parle , se regarde se bises, et taquine aimablement le temps de reprendre nos place parmi nous ..
     
    le groupe renait pour ce dimanche ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Début qui pourrait glacer un pied ...en hiver le ruisseau coule ! et coule bien ...
    le passage sous la route , nous inquiète pour la suite ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

    En fait le chemin prend le versant rive gauche , et grimpe un peu ..
     
    la vue nous propose en face notre chemin du soir , en retour ...avec à droite Compeyre , petit village perché ...
     
    Presque 11 h ,  gants bonnets , nous voila bien à la mode ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    -“ on n’imagine pas , si près de Millau, un ravin aussi beau , tu verras , il est surprenant , “ nous présente Pascal .  

    Derrière,  le Puech Dandan ..sommet qu’il nous faudra faire ..un jour !

     

     

     

     

     

                De la barbade à Compeyre via Cabriere

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    pour l’instant , on longe en hauteur  le ravin ,
     
    agréable se sentier qui nous offre une approche choisi de la balade ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Un délice  de montagne , passage sur un Banc ..se ravin veut nous plaire ..
    Conquis , dans l’espace plaisir on ose tout ..
    -“ qu’on est bien dehors entre nous , le nez si givré que la goutte ne tombe pas .
        le corps aussi chaud que le cœur , les yeux aveuglent aux noirceurs “....me pense bien fort ..
     
    -“ un jour ou l’on prend la paix de l’esprit , on en a besoin de temps en temps “   réfléchi tout haut Françoise ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via CabriereDe la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    on ose tout ! La descente , une corde , voici un rappel !
    Mireille en guide spéléo , se lance ..
     
    Des exclamation résonnent sur les falaises ...entre ceux qui osent , et les raisonneurs ..
     
    Exercice facile , ludique , l’occasion de se faire ridicule ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Puis vient la glisse....!
    des marches , en presque glace ...lentement , le planté de bâton prend tout son intérêt ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Voici La Baume , une brocante agricole ..
     
     
    de la on redescend au ruisseau ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Décor d’hiver , le squelette aérien d’un beau chêne.
     
    Une structure en cône , pointe en bas , pour colonisé le volume maximal de ciel.
     
    D’où lui est venu l’idée ? Du hasard ?  :un chevreuil qui lui broute la cime dans son enfance ..
    ou d’une stratégie adapté à la situation géographique..?
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via CabriereDe la barbade à Compeyre via CabriereDe la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    On trace ..Dans les ombres mystères, aux glouguys,  goulouguy des eaux ..

     

    Chaque virage , nous promet la magie , nous donne le charme ..
     
    Impossible de sortir indemne de se ravin .
    On se ravigote de ses ombres chantantes,
    s’émerveille de tout , sautille presque , comme des enfants ..
    Au sûr nos âmes rajeunisse au fil de notre remonté du cour ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Km 2 , que 2 km de fait avec toute ces émotions ...un condensé aujourd’hui ..
     
    dans les restes de neige ...on se dirige au soleil ..en face la lumière aveugle le versant
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    stratégie de lolo , ...
     
    les femmes fier du soleil trace en tête ..juste midi ...
     
    -“ hooo, vous ne voulez pas manger ? , arrêtez que je vous parle ! “ en fait je cris fringale ..
     
    -“ On a le temps , plus haut se serra sans doute plus joli “ propose Brigitte !
     
    -“ que je vous explique , bientôt on tourne , direction Nord , pour sortir du ravin .On serra en plein vent , je propose de manger la , à l’abri
      et aussi parce que j’ai faim . ce matin j’ai pas bien déjeuné ...”
     
    -“ Ha et bien lolo , si tu ne manges rien avant de partir  , c’est pas digne d’un guide parfait , bon on s’arrête “ réprimande Mireille ..
     
    Le repas rapide , sur le talus , on profite qu’en même de bon desserts ..merci Mireille et Françoise ..
    Pascal philosophe une phrase en sortant le chocolat : –“ quand on s’arrête , on avance moins ... ! “
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Passé le km 4 nous voici prés de la ferme des Horts ..
     
    le chemin sur la carte existe bien , mais les ronces l’ont gagnées ..on saute au champ ..
     
    une vue longulaire ..qui s’étale tout en long .., avec la bute de Sueges en lumière vers le nord ...
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    le sud , propose les Causses Noir et le Larzac , avec le Dandan dans le dos ..
     
    Notre pays autour de nous , en proche parent ...Quel sollicitude !
     
    La bise vers le nez , on ne se plaint pas , la marche nous ravi depuis le départ ....
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Comment ne pas être fier , comblé , de se voir si petit parmi cet espace de conte magique ..
     
    On attaque la descente du plot de Malbosc ...un passage privé ..un sentier qui nous amène à Malbosc ..une ferme de gardiennage de chien ..
     
    On y passe tranquillement ..Une belle descente avec des vue du château de Cabriere  .
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Puis on route ...jusqu’au château ..une grimpette qu’on pense la dernière du jour ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    le retour s’amorce ...de grandes pistes nous attendent , celles de la course des trois châteaux ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De grandes courbes qui tournent et contournent les ravins , des km de pistes qui valent quelques mètres de vol ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     De la barbade à Compeyre via Cabriere

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    le château nous quitte lentement , un plaisir de le sentir si proche posé au centre de nos regard ..
     
     
     
     
     

     

     
     
     

     

     De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

    Le soleil se pose en ouest , la marche est en faut plat descente ...que du facile
     
    pourtant les jambes se trainent un peu ..sans doute le trop , de bon pays qu’elles ne veulent pas laisser ...
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    comme se pigeonnier , restauré à la perfection ....
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    De la barbade à Compeyre via Cabriere
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    km 14 , le cimetière de Compeyre trace des verticales au ciel , la fin est proche
     
    On suit les Clapassous , qui nous guident aux voitures ..
     
    Sur la carte on aurait fait 15 km , le GPS nous indique 17 ...
    on comprend pourquoi les jambes nous pèsent ..
     
    Joyeux , content d’être sortie ensemble ...
    se jour nous aura bien tranquillisé l’âme ..
     
    Encore ce soir en tapant ces lignes ,
    en semaine  , je ressent toute la chaleur de cette journée glaciale d’hiver ..
    Je sait que cette douceur me gardera gentil et à l’écoute de ceux qui sont resté au chaud de leur maison ..
     
    chacun ses choix , chacun sa vie ,
     
    l’important est , de se croiser avec attention ..
     
    bien des bizs
    lolo
     
     
     
     
     

      

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    4 commentaires
  •  

    coucourou
     
    dimanche 8 janvier 2017
     
    une nouvelle date à oublier .
     
    un jour dont on  se souviendra l’espace , les paillasses ..
     
    on se redira le temps , soleil de falaises..
     
    on rigolera de tous , sûr de l’ambiance qui y est né ..
     
    Oui un dimanche sans rando ,
     
    pas de carte , ni trace , simplement une idée née d’un besoin ..
     
    Se retrouver entre nous , début d’an pour se la dire bonne ..
     
    Réunir le groupe au large , marcheurs , assidu, d’une foi , ou en devenir avec les lecteurs des messages d’après rando ..
     
    Le besoin de se voir , s’embrasser , et partager du temps , un moment de rien , pour tout comprendre ...
     
    certain , on répondu présent , d’autre se sont excusé avec tellement de regret qu’un autre rendez vous sera envisagé ..
     
    L’esprits lolo , comme dit marinou .., juste libre d’être ensemble ici ou en pensé ..
     
    Alors pour une première , une grande organisation , s’impose ...à la lolo
     
    Le maximum de liberté , avec un minimum de calcul ..
     
    Tout d’abords le bon choix du lieu ...un bel abris sous roche , spacieux bien exposé plein sud ..sur une bordure de causse
     
    Puis le menu ...grillade de magret , pour tous
     
    et voila ..le reste est à l’imagination de chacun ...
     
    C’est l’idée comme en rando , chacun est autonome et pense au groupe ..
     
    A chacun de voir se qu’il veut boire , manger avec ses magret , partager et faire découvrir au groupe ...et ça marche ....super
     
    Rendez vous donné en ville , pour organisé le convoi de voiture ..
     
    10h 30 ,un et une fidèle ..coco et Daniel , nous attendent
     
    -“ pas chaud se matin , mais le soleil est là , c’était pas gagné “ je lance avec un bonjours-bonne-année ,
     
    -“ de toute façon on serait venu , soleil ou pas , sa nous fera du bien de s’évader en hiver” répond coco
     
    -“ j’ai pris une scie pour le bois , des apéro maison , on sera combien “ demande Daniel
    -“ on pensait 10 ou 15 , en fait 22 , a cause de la grippe sinon se serai presque 30 “ précise Brigitte
     
    On attend Michel , pascal, Hélène, et bien sur Françoise & Bruno avec les magrets ..
     
    Ensuite c’est compliqué , certain nous attendent à Aguessac Marinou et Maixent , que l’on ratera ,d’autre à rivière sur tarn ..
     
    Faut dire que le train de voiture avance au rythme d’un marchandise...
    des arrêt à chaque patelin , des wagons qui changent de place ..et des arrêt imprévu pour rien ..
     
    Personne ne s’étonne ou angoisse , une étrange ambiance de sérénité  nous enveloppe ...
    tous certain de passer déjà un moment magique ..
     
    Tellement magique ..que l’on retrouve le guide des pistes , Maixent , pile au départ du chemin ,
    alors qu’on le croyait loin derrière nous ..
     
    Les pistes , des km de chemins certes bien carrossables , mais qui croisent souvent ,
     
    et l’on arrive ..
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Tous se retrouve enfin , certain connaisse personne , personne connait tous ..
    Petit mot de rencontre chaleureuse ..
     
    -“ Benjamin , que je suis content de te voir , ça fait longtemps ,
       tu me fait tout chose  de te revoir , vraiment fier de passer ce jour avec toi ..tu repart bientôt ?”je ne peu me retenir en le voyant
    -“ et bien moi pareille , Laurent , c’est super de se revoir , oui mercredi je commence mon tour du monde par la Bolivie “..
     
    -“ Joan , j’espère que je le dit bien , tu connais se coin du causse ?
     
    -“ et non , je découvre , on a oublier la grille , mais on a la galette “ nous dit il avec un magnifique  accent portugais
     
    un premier point est fait , très vite on sait que l’on ne manquera de rien ...
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Chaque fourmi que nous sommes , suit la route de la tanière...
     
    On porte comme on peut , les affaires des uns , les histoires des autres..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Du plus jeune Raphael , pas 4 ans , à nous ...la colonie s’enfonce dans le pays ..
    plein vue sur le causse Méjean ...
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    15 mn de papote , et nous voila rendu l’abri des paillasses ....
    La foule découvre le lieu , connu ou pas ,
     
    On prend possession ...et encore la magie des gens ..chacun s’affaire décide et participe.
    Pas de grande discutions , naturellement sans imposer  on apprend de vivre ensemble .
     
    Le lieu accepte nos vie ..
     
    à croire qu’on y habite depuis des jours ...
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le feu allumé avec le bois de l’abri ...les magret sortis des sac , on profite.
     
    Certain sont au bois , d’autre commence à penser apéro ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Et les fourmis s’activent avec une efficacité déconcertante ..sans chef de file , ni grand maitre .
    Chacun pense au mieux de ses capacités , à l’envie de satisfaire les autres .
     
    Pas besoin d’ordre , ou de contre , laisser faire et tout va bien , pas de jugement , que des sourires ..
    L’ambiance facile , simple , intimiste et constructive ...
     
    Je m’efface et tourne entre eux , parle à chacun , prend le plaisir de jouer avec Raphael ,
    je part chercher du bois , à la source ..visite les lieu , revient , coupe le bois ..
     
    Je demande quoi sortir , quelle bouteille ouvrir , et partage , partage , donne du temps avec tous ....
     
    Une vie s’organise en activité diverse et simple ...pour bien manger
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Voici la fontaine , en abreuvoir pour la faune ..un peu gelé ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Première vague d’apéro , la soupe de serge mijote , des quiches et cakes sont coupés ,...
     
    Et tous on discute sa vie , car pour certain l’occasion est rare de les voir.
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillassesSans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
    Puis les magret sont grillé ...tout une préparation
     
    Grille penchée ..arrosage calculé ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillassesSans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    -“ pour la galette , il faudrait deux couronne  j’y ai mis deux fèves “ précipite marie ..
     
    -“ Anto , fait nous les couronnes , je te coupe les buis “
     
    Les desserts varier ...des pommes , au chocolat ..
     
    Antonin sera notre roi tout sourires..      
     
    Le repas se traine jusqu’au café the , avec pousse de prune ..on se dit remplit ,
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le roi improvise un jonglage
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Des promeneurs cavaliers nous envie de rester là tranquille au soleil ..
     
    Maixent propose une petite marche digestive
    histoire de retrouver des spéléos qui opèrent ce jour pas loin ..
     
    le groupe se scinde le temps d’une heure à rallonge ,bien apprécier
     
    Des visiteurs arrivent et partagent les restes de dessert....Le temps s'enrichit d'autant ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le feu est relancer , avec Luc on s’occupe du bois , refaire la provision pour les prochains qui voudrons occuper cet abris ..
     
    -“ on a tomber un chêne mort , la bas , des bras serait bien venu “
    -“ et de suite les fourmis repartent , en ligne discontinue ..
     
    Chacun sa branche ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le soleil est tombé , le feu ressert les têtes ..
     
    Tout se plie se range , et l’on comprend qu’il faut quitter les lieux .
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un glaçon attend pour éteindre les flamme qui nous ont réunis
     
     et l'on s'en va ....!
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sans rando , le nombre aux paillasses
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Content , joyeux , d’un pas rapide dans le froid , qui veut nous prendre ..
     
    Encore un temps ensemble ou l’on se dit , tous les plaisir que l’on garde ..
     
    Les instants naturels , si simples , qui coulent du jour entre nous ...
     
    à l’image de la source qui sans fracas ,
    chante glouglou interminablement ,
    dans l’ignorance de beaucoup , mais  pour le plaisir de celui qui a soif ..
     
    Nous avons laissé notre cœur exprimé sa soif d’amitié .
     
    Et chacun  a sut rafraichir la bonté des autres ..
     
    Une communion d’unions rares , que j’aime vivre et revivre le dimanche ..
     
    Merci à tous d’être venu ,
    de lire , et transmettre ce bonheur ..
     
    bizs
    lolo
               

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique