• St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

    coucou rou,

     

    Dimanche 24 janvier, un jour qui ne réfléchit pas,

    Le temps est promis minable, incertain, gris mouille, à ne pas mettre un drôle dehors. 

    De ces jours longs et tristes qui déferlent en vagues de dépressions.

    Matin de bonne heure le doute ouvre les yeux de Brigitte.

    -" Pas envie, je reste au chaud si il n'y a personne", baille ma belle.

    Les lèvres étirées dans les joues, je sais qu'elle n'y croit pas, les ami e s seront là.

    Et, Didier doit nous rejoindre au départ, son texte tôt nous à prévenu.

    L'apparte s'agite, de salle en couloirs on se croise et double  sans permis.

    La tête en l'air, le corps en courant d'air j'ai la sensation de ne pas être entier dans la même pièce.

    Je ne suis pas bien branché au réveil, je cherche mes idées qui traînent je ne sais où.

    La marche réglera cela, les pas en métronome de la musique du corps.

    L'orchestre symphonique de la nature est toujours bien accordé .

    suffit d'aller en paix, jouer du regard comme d'une baguette de maestro.

    Et le paysage devient l’opéra de la vie.

    9 h 30 les chouquettes se croque dans la rue. On grelote bonjours et retrouvailles.

    Certains endoloris ne viendront pas, on pense à eux rester au chaud.

    Et voilà, deux unes, trois fous, partent pour la vallée de la Dourbie.


     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    14 km pour 550 m de dénivelé..

    Les Moulinets, presque 10 h, la R5 du barbu attend.

    Des chiens hurlent à la chasse, les 4X4 pick up chauffent d'impatience.

    Devant nous au bourg se discute la battue un café à la main.

    -" en montant à st Sauveur!, ho là vous ne risquez rien. on chasse ailleurs", me sourit le chef de battue.

    Un autre rigole en me prévenant de faire attention au loup .

    Malgré le temps, les guerriers sont de sortie comme nous. on n'est pas les seuls fadas du coin.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Didier est arrivé fin prêt pour la douche froide. Sa Belle, attentionnée lui a fait les recommandations.

    -" tu connais Marie France, j'ai un change complet dans la voiture pour rentrer ce soir " sourit il peunot.

    Il vient de Lodève, une porte du Sud , on espère qu'il la laissé ouverte.

    Les chasseurs sirotent encore, que l'on grimpe déjà.

    Un beau sentier, muletier facile, de ceux que j'aime.

    -"En théorie, ..., pas de bartas aujourd'hui, on fait que des sentiers choisis" je souhaite tout haut.

    -"En théorie, en théorie qu'il dit, ceux qui marchent avec toi, on sait bien à quoi s'attendre"

    rigole à belles dents celle qui me suit.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On passe en sous bois humides, des mousses, et buis . j'adore.

    La montée souffle certain, d'autres filent comme la brise.

    Papote et plaisir de bien marcher les portent comme les alizés sur l’océan paisible.

    Et nous, vielles locomotives, on cherche à calmer la pression à froid.

    C'est agréable, de monter tranquille à son rythme de chauffe,

    sachant que les vigoureux seront ravis de nous attendre.

    Les pauses ponctues la pente de bon moments d'évasion.

    On n'est plus en rando quand on s’arrête. On s'égare entre les paroles futiles et les bons mots admiratifs.

    Si bien, qu'un jour on risque de ne pas remarcher.

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un morceau de route, petite route, jolie route largeur de charrette, que les voitures redoutent.

    Elle reste au calme et semble oublié du monde.

    Pour certain de nous elle évoque une jeunesse d'exploration. L'aven D’Émilie est tout proche.

    Une jolie cavité, avec un puits presque direct. Brigitte évoque sa première descente de corde,

    Notre ami se souvient de la chute de sa chienne, un jour de malheur.

    Le groupe trouve ainsi un espace d'émotions bienfaisantes sur le bitume.

    Les mots lents enveloppent des souvenirs communs entre nous. c'est un partage de mémoires sensibles.

    Ensemble nous voilà intime.

    On reprend le sentier, et grimpe vraiment. Les corps en fument presque.

    Oublié le gris, qu'importe la mouille, le triste est resté seul en ville, la raison c'est perdu aux voitures,

    on trouve ici une volonté nouvelle, curieuse, qui promet un temps bonheur.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L’église de St Sauveur nous accueil . un sentier s'ouvre dans un buis, il est pour nous .

    J'avais prévu de traverser le village et ensuite un grand chemin.

    Mais ce sentier nous appel si fort, que l'on s'aventure.

    Un petit moment de Hic, et ho, où l'on cherche à deviner l'issue . J'aime ce parfum d'inquiétude curieuse,

    quand chacun donne son avis , ses craintes rigolotes.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On avance au dessus de la route, comme sur un balcon. La vallée se montre enfin.

    La grimpe semble finie, la découverte commence facile.

    En douce pente, un plat descente dit Lolo, on se dirige parfaitement sur notre trace prévue.

    Je vois bien les rochers en contre bas devant, et je devine que l'on y va.

    J'aime voir la rando dans un paysage grandiose. C'est glorifiant et apaisant même si parfois cela n'est pas rassurant.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au SudSt Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

    On retrouve la trace à la croix perdu.

    Pas de nom sur la carte, grande croix pourquoi ici?

    Commence l'allée retour de la rando. je ne sais pas pourquoi, un chemin avance sur la crête.

    Et j'aime les crêtes. Allons voir en bout.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au bout c'est bartas..., on retourne donc, mais le coin propose des rochers grandes vues.

    -" Il n'est que Brigitte moins dix, on mange qu'en même?" interroge Pascal

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au SudSt Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Devant la vue, impossible de résister.

    D'autant que le temps nous sourit . le soleil perce les nuages par moment.

    On s’installe donc tranquille, sur des sièges grand spectacle.

    Un coin repas noté 10 par chacun de nous.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au dessus de la Dourbie, les maisons de Bombe entre les orteils,

    On sirote la soupe chaude.

    Puis c'est l'apéro, et enfin le repas.

    On est entre nous chez nous, avec la clémence de la pluie.

    Les portables photo et envoient notre bonne chance à ceux rester chez eux.

    Les BIP, se suivent, nos messages reviennent avec des commentaires de surprises.

    On rêve presque, tellement on est bien. C'est magique d'être au dessus de l'air du temps.

    Grande vue au loin, belle vue heureuse au proche, léger de tête, le corps au repos.

    Et les financiers se croquent délicieusement. Un goût de CoCo qui vient de Lodève.

    Un café , deux café, et trois gâteaux nous voila plein.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nor au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sans feu ce jour, on repart assez vite. Et là .... POUFF, on se dégonfle.

     Ou plutôt, c'est trop gonflé qu'on est! Surtout du ventre!

    Les poumons eux, restent vide, on pompe pour rien. Les jambes sont comme cimentées au sol.

    Un moment de rigolades, que l'on connaît bien.

    Reprendre la marche en grimpe sur le temps de sieste digestive, ça tue.

    Les machines grincent, patinent, coincent, couinent, stop en fumant et redémarre en pets saccadés.

    La pente rigole de ce vacarme d'incapables.

    Les esprits sont ceux de fadas innocents assez simplet pour être heureux d'être , là.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    certain pense en finir vite..., j’annonce la Mi-pente lolo, personne n'y croit.

    on trouve un beau sentier ancien, qui reste plat, .... un moment.

    je pense que J Yves comprendra l'ambiance, Cécile aussi doit se souvenir d'une grimpe sans fin

    en lisant la suite...

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Km 4 commence le ravin, une ligne en avant qui monte, qui monte...

    Il nous faut dépasser les falaises, et aller au delà. Photo de pause avec une touche d'humanité.

    Bien occupé à digérer, le temps passe sans réfléchir à ce qui nous attend.

    Et puis cette pente est charmante, tranquille, sans encombre.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quazi en haut, le Causse de Revens Mamelonne entre les ravins.

    On voit St Véran, et le manteau blanc du Causse Noir.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La lande nous reçoit. Sortie du versant on commence le Causse du Larzac.

    on va y faire un petit tour.

    Derrière, le Causse Noir se souvient de nous. nos dernière marches se sont passées par là bas.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

           un panneau plein d'humour évoque

            la conduite à tenir avec un Patou.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En résumé ne pas se prendre pour un maître hargneux, mais rester un paisible marcheur.

    et tout va bien. L’expérience nous attend au tournant.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    encore dans la BD,

    Les daltons appellent au quatrième pour représenter Averell.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le soleil arrive, sur le zeste de neige.

    C'est comme un souhait qui fait Hoooo!

    On comprend que le Larzac va être beau ho ho ho,

    -" C'est grâce à toi Didier, ta joie de nous revoir a trié le soleil de Lodève." s'éclaire le groupe.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Zéro +, la gadoue dégèle, mais le blanc s'accroche.

    C'est un conte, où les fées sont passées tantôt, le pays des hommes est maquillé de poudre magique.

    les pieds pataugent sur la piste, les yeux s'envolent au dessus des barrières.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je photo, la balade des damoiseaux en hiver.

    les Kms de pistes vont vers les Homs. Pas de vent, du blanc soleil, et des belles.

    C'est un régal de marche.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'impression légère de Noël emballe les sourires, on traverse un pays inconnu.

    j'aime ces dimanches qui me porte loin de la sinistrose.

    Le Causse, un groupe, deux bâtons, trois flocons et je découvre un paradis.

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

        WAOUH, WAOUH, Wouah... sonne le blanc.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Brave Pâtou, vient à nous. On lui cause gentil, il remue le panache.

    Jolie rencontre qui va bien dans le décors.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On passe Les Homs, la ferme du Pastis, une chienne se couche à nos pieds.

    et puis on commence la descente vers st Sauveur.

    une drôle de lavogne dégèle, les genévriers sont peints en sapin d'hiver ,

    on quitte ce pays saupoudré de rêves pour finir la rando.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Encore un regard sur les Cévennes avant de plonger dans la vallée.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Une plongée, lente et facile, en descente plate, le GR promène le marcheur .

    Les arbres semblent parler au ciel en long gestes de branches,

    immobiles à mes yeux, je sais qu'ils dessinent des appels à la lumière, au fil des saisons.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur, on s’arrête devant l’ancienne laiterie du village.

    Elle conserve encore ses chéneaux de pierres.

    et puis la rue champêtre nous porte à l'église.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la bruine reprend le fil du temps.

    Le parvis nous abrite pour le café chocolat.

    J'oublie de proposer la poire.

    Reste la descente aux voitures, qui semble connue.

    Le sentiment d'avoir bien fait, d’être repus, d'avoir bien regarder, comble les esprits.

    On n'attend plus rien, comblé on se pense.

    La visite du cimetière va nous surprendre encore. Par la porte qui fait abris .

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au SudSt Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les tombes sont dans l'herbe, le vieux cœur attend son nom,

    Et certaines sentent bons la lavande ou le romarin, pour le lilas il faudra revenir.

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Sauveur du Larzac du Nord au Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on se rentre doucement, prudemment, par un sentier qui évite la route.

    Certains imagines voir Le Faune de Dardé.

     http://www.visit-languedoc.fr/index.php?pg=direct&p1=media-play&p2=712&p3=le-grand-faune-de-paul-darde-s-installe-au-musee-de-lodeve&p4=1&p5=560&p6=315

     c'est sur cette pensée que l'on arrive aux voitures.

    Un grand sourire à la vie, par le temps qui vient,

    sans regretter celui qui va.

    et pourtant ce jour fut magique ,

    il s'en va vers le Couvre Feu avec nous , heureux et fier de le vivre jusqu'au bout.

    Une bien belle boucle que je recommande comme les dernières d'ailleurs.

    Tranquille, encore dans le temps d'autrefois, sans aménagement inutile, 

    où le chemins frottent juste ce qu'il faut pour laisser libre les branches.

    On passe en se faufilant , comme la musaraigne dans les champs.

    Alors si vous voulez vivre un temps de paix

    suivre votre âmes sauvageonne

    retrouver un regard  tranquille et vrai,

    venez bousculer les buis par ici.

    à bientôt

    bizs

    Lolo

    « Au dessus du pont des Fournets.Oppidum au dessus de Lodève »

  • Commentaires

    1
    Jean-Luc
    Jeudi 28 Janvier à 20:13

    Toujours un plaisir de découvrir vos randonnées !!! merci !!!

    2
    Vendredi 29 Janvier à 18:53

    Bonjour,

    Quel plaisir de lire tes narrations. belles balade à défaut de beau temps.

    Bon WE.
    Amicalement. 
    Huguette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :