•  

     

     

    coucou rou
     
    Pas comme les autres ,
    différant une fois encore ,
    ce dimanche 27 décembre ,
    après le schiste nous voici en calcaire . 
     
    d’avant noël , on est juste après..
    dimanche dernier , on marchait ,
    pour digérer les préparatifs des fêtes..
    aujourd’hui on avance pour éliminer,
    la digestion des repas de noël ..  
     
    pas loin , tout près de Millau ..
    de  vieux au très jeunes
    qui renouvèle le groupe
    on démarre en Dourbie du bord de l’eau .. 
     
    un tour raisonnable  de 12 km avec en préambule une bonne grimpette ...
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    on décide de faire le circuit en sens inverse des flèches ...
    histoire de ne pas rater le sentier des corniches de Caoussou ... 
    car en descendant de Puech Negre il n’est pas évidant à trouver  ..
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    le sentier du Vala ...on y va , avec badger chien de troupeau qui va et compte chacun de nous ...
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    zackou , le grand zack , nous accompagne pour la 2 èm fois ...
    grand marcheur aux petits pas il compte bien nous prouver qu’il est un randonneur ..
    Margot avec l’aisance de sa jeunesse est venue prendre la beauté des lieux plein les yeux..
    elle se pense tranquille avec nous et zack ...le début lui prendra du souffle !
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    10 h 40 ...on se réveille ou du moins on essai d’émerger ...après tout ces repas
    le cite est grandiose ,de belles falaises encore dans l’ombre se présentent au soleil qui pointe ..
    Il émerge lui aussi ...du causse du Larzac , on n’ y croit pas ....
    les anges de la météo nous ont bien dit que le sud serait sombre se dimanche ....
     
    Heureusement que le temps a ses mystères que la raison ignore ...
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    la pente en diagonale ,
    les quilles en horizon ,
    le ciel presque de bleu , le vent en absence ,
    les jeunes en tête , la trace en terre entre les herbes ,
    les chênes en feuilles de bronzes , 
    en indien s’avance la file ....
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    1,5 km que l’on monte , l’abri est juste au bas du gros rocher ...
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    pose vitamine , un fruit pour se remettre des 250 m d’altitude avalé ...  
    à partir autant être reposé ... surtout que la suite est promise envoutante ...
     
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un sentier ,trace un passage sous ces corniches de rochers ...
    2 km d’aventures cachées , à trouver des trésors de paradis ...
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    tout d’abord ...la vallée toute proche , la Dourbie qui méandre en profondeur entre les causses ...
    frontière du Noir à gauche ,et du Larzac à droite ...  
    tout au fond le causse Bégon ...et tout en bas la route de notre départ !  
     
    le jour est aux emprises ..au captations ,  à la perception du regard et du corps .
     
    Le pays est changeant , les versants se tachent de lumières qui court au vent dans leurs courbes ...
    les quilles de roches  éclatent ces boules de soleil en milles reflets,...
    seule la Dourbie semble immobile dans les ombres
    et pourtant elle murmure un chant fougueux ..  
     
    écouter cet Hymne gouleyant 
    le sentir couler dans sa tête en pleine imagination , jusqu’où peut il aller ?...
    prendre une place de vie qui avance en tombant ,roulant , ou poussant vers un océan de promesses ...  
     
    s’encrer comme un éléphant ,a chaque pas ,au sol  du chemin ...
    ressentir cette légèreté en bordure de falaise , se manque de gravité ..
    capter l’appel du vide ...  
     
    voir les couleurs changer de rochers ,et de formes , tous ces éclats voler en compagnies ,  
     
    respirer calmement en profondeur ,
    les senteur de lavande et de thyms , de pins et de mousse...  
     
    sans oublier les caresses des buis des jambes aux épaules ...  
     
    me voici en méditation de marche ...une véritable source de jouvence ...
     
     
     
     
     
     
     
     Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    une aiguille en forme de bonnet de lutin ....très grand lutin
    Grand Zack se pose pour la mesure ...
    on est au pied de géants qui assistent passif au temps qui les transforme...
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    le repas pris sur bloc , sans foi gras ni buche ...
    le noël de chacun c’est bien passer ,avec pour ma part de très belles réunions de famille proche ..
    beaucoup de bon à éliminer ,et de bien en souvenir ...
     
    aujourd’hui on mange pour marcher , que de l’indispensable ...
    du rouge  avec des chips et du café !  
     
    après une méditation sous un vol de vautour je décolle , et l’on repart ...
    il nous faut monter entre les rochers du centre de la photo.
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    le passage est devant ...la langue de végétation  sur les falaises ..
     
     
     
     
     
     
     
     
     Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    la pente est en escalier aux hautes marches ...
     
     et la joie est au sourire d’être ensemble dans le plaisir !
     
     
     
     
     
     
     
     Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    la réponse au pourquoi marcher ...des pas de plaisir dans un pays de rêves ...
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    au pied de la grande falaise blanche notre coin repas ...
     
    on est comme les vautours posés au nid ... la vallée sur le cœur ..
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    maintenant sur le Causse noir ...on avance vers Caoussou ...un site de chaos rocheux ...
    en face en horizon le site de Montpellier le vieux , un ruiniforme ou vivaient les fées ...
    puis les falaises du fond les crêtes du Rajol et Roc altes ..
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    bien sur la rando devient ludique parmi tous ces trous
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    petite anecdote on est déjà passer ici l’hiver dernier ... en février 2015
    qui pourrait croire que l’on est en décembre ?
     
     
     
     
     

    Les corniches du Vala Négre

     

     

     

     

     

     

     

    même pays en hiver ....à voir ici ..neiges et rochers

     

     

     

    Les corniches du Vala Négre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on passe à l’aven du Vala Nègre

    célèbre depuis que Véronique le Guen s’y est laisser enfermé pendant 3 mois ..  

    info ici l'expérience
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    à la quille du bout du Vala on redescend tout le ravin jusqu' au premier abris ... la pose fruit du matin ..  
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre Les corniches du Vala Négre  
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    un sentier protégé d’entre la roche , dans les mousses et fougères ..
     
     
     
     
     
     
     
    Les corniches du Vala Négre
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    passage à l’abri vers 16 h le soleil s’étire vers l’ouest ...
     
     
     
     
     
     

    Les corniches du Vala Négre

     
    on profite des derniers instants chaleureux pour se détourner vers la Poujade ...un site extra....peu ordinaire ..
    sous un grand abris une maison , une grotte , une source , une campagne tout près de la ville ..        
     
    on entreras en grotte un instant ...et l’on retourne aux voitures ...
     
    la boucle est maintenant en images souvenirs ,
    on s’interroge que malgré le peu de km les jambes s’engourdissent .. 
     
    on aura monter et descendu plus de 700 m
    rendez vous et pris pour le réveillon ..
    cette année on se retrouve entre randonneur ..
    et dimanche prochain on se revoit avec les cotillons  
     
    pour une première rando à lolo 2016  
     
    bonne fête à tous..
     
    plein de sourire et de larmes
    de la joie et un bonheur de fou
    le cœur dans l’âme ..  
     
    laissez les peurs au placard
    les lendemains au futur ,
    embrassez au présent
    qui vous voulez ...  
     
    bizs pour touss
     
    lolo    
     
     

    6 commentaires
  •  

     

     

    coucourou...  

     

     

    le dimanche d’avant ..Noël ,

    sous un ciel ,qui s’emmêle ,

    de gris et de bruines ...  

     

    un jour d’après les nuits les plus longues ...

    ou le printemps devient un songe ..

    qui s’affiche à chaque pas en promesse ...

    certes l’hiver viendra ,

    mais on reviendra ,

    pour l’éclosion des verts en tendresse ..  

     

    le dimanche 21  de décembre ,

    Parti du Tarn , chercher Coudols ..

    arpenter la vallée sous les arbres..

    passer les pentes et les cols ...

    pour trouver en fin une crête à lolo ...    

     

    La vallées du Tarn ...

    bien connu des albigeois

    négligée des millavois ...

    pays des Raspe du Tarn ..  

     

    un terme aux explications variées ,

    soit pour ses berges abruptes ,

    ou pour le lit du Tarn qui est "rascle" ;

    il passe entre les rochers ....

    à voir pour info http://www.tourisme-muse-raspes.com/

     

    Par Ayssenes on file dure dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     16 km bien fait ..670 m de dénivelé ..   oh pied de notre dame du désert ...

    un lieu que l’on connait bien , pour y être allé en pieds , à vélo , en doblo..  

     

    on pose les voitures sur la D 510...

     

     

     

     

     

    Par Ayssenes on file dure dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le ciel blanc , on commence par notre sentier adoré ..parmi les quilles de schistes ,

    entres les arbres on va grimper la colline d’entre les ponts ...Le Roc de St Jean ..

    pays de légendes et de trésors

    un château imprenable dominait le Tarn ...bien trop puissant pour Richelieu ...

    depuis même les ruines ont disparu.. à savoir ...vivre au pays

     

     

     

    Par Ayssenes on file dure dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le Tarn vert , , les bonnet en file, la pente de schiste ,    

    Ayssenes , on y passe vite tout est clos , le musé de la châtaigne , et l’auberge .. 

     

     

    Par Ayssenes on file dure dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       

     

    nous voici sur le chemin des Ardennes ...ici point de batailles célèbres ..  

    des châtaignes en marrons , des confitures et produit de la terre acides  

    pour l’instant on bruisse les feuilles en tapis ..  

     

    La bande au son volatile avance en rythme ..

     

    Par Ayssenes on file dure dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     curieux trou ...en fait une source presque tari.. 

     

     

     Par Ayssenes on file dure dur à Coudols 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une bâtisse de schiste ..des chevaux noir ,

    et les pin bien vert , en cette saison ils règnent en maitre de la verdure..  

     

    on doublera un brave qui réparait un tuyau pour abreuver ses bêtes ...

    l’eau devient rare sur ces pentes depuis qu’il ne pleut plus vraiment...(aout)

     

    sans doute Edouard d’ardennes qui vent les confitures ... 

     

     

     

    Par Ayssenes on file dure dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    aujourd’hui on marche en piste de foret ,tranquille ,

    ou les branches écrivent sur les pages blanches du ciel ,

    des calligraphies , ou parfois des décors de théâtre japonais

     

    Par Ayssenes on file dure dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    petite vue en arrière , 1,5 km ...on est partie du fond de la vallée , au pied de la touffe de pin

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

    passer ardennes , un tous choute ..le début accroche sur 10 m ...

    ensuite presque plus rien ne gène.. 

    on trouve un vieux sentier qui nous descend au bord du ruisseau  

    on y mangera sous des pommiers , dans un près ...  

     

    nous voici oh file du ruisseau ...des lieus en bout de route ...le moulin du Coulet ...et la Pupillarie  ...  

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une voute de pont qui passe .. le temps .... seul accès aux maisons

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un coin de charme , ou rien ne manque ...on a peur de déranger ..

    les gens sont à table

    ils nous laisse passer ,sans sortir ..

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

    puis on reprend la pente ... en face de Vabrette on monte au Palmoulet ..

     

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    allures , qui trompe...ce ne sont pas les marcheurs qui vont trop vite pour la photo ...  

    c’est la photo qui est bien trop lente ...

    on rentre en bruyère .. plus de 500 m d’altitude ..

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    sorti de Palmoulet ( sans voir personne ) on s’arrête regarder au lointain un rideau de pluies ...

    on aperçoit encore les pins de notre début ..

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ici aussi une gentille petite , bâtisse  de vigne ..

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un décors d’estampe sur un lit d’automne

     

       

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Coudols la promise ...on y cherchera le bâtiment des filatures  en vain ..  

    un joli village en coteaux ..

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    sur le pond du ruisseau on se rappel Noël ...

     

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à CoudolsPar Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    au bas de la croix , une crèche en galet ...pourquoi pas !

     

    on se met à parler cadeaux  , repas et fête ...  

    les préparatifs nous rattrapent...

     

     

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     on quitte le bourg en zigzag pour continuer de monter ...lolo promet la descente sans dire quant !

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et l’on se hisse entre les châtaigners ,  pour atteindre Faet le pays du hêtre ..

    les discutions reviennent sur le repas ...et la plaisanterie accroche l’occasion ...  

     

    Véro se dit très emballée par la confiture de framboise ....

    aussi lolo profite de lui faire remarquer d’attendre jusqu’à noël , pour que Michel puisse  déballer son cadeau !!!  

     

     

     

      Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

    on crête enfin ....ça monte encore un peu ...le faet est en bas ...

    on attaque la piste du retour ...plus près des nuages ...

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

    l’horizon se bruine , tant pis pour la vue ...

    de toute façon on revient ce printemps ...  

    le coin est plein espace , trop nature.

    on reviendra vivre le réveil de cette vallée , déjà si jolie quand elle dort .

     

     

    Par Ayssenes on file dur dur à Coudols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    voici le Tarn ..encore 2 km ...on descend enfin sur Verdales , pays de la vigne ...  

    et on sera rendu

     

    un bon tour qui dépayse ,  

     

    des collines aux pentes brutes ,

    une terre acide aux roches rudes ,

    en extrémité des chemins ,des bouts de paradis ..

    des havres de paix au centre des villages ,

    une campagne ou l’on sait vivre

    loin de rien , proche des gens ..  

     

    un jour de calme , de suée , et de promesses ...  

    qui a sut nous apaiser pour bien préparer les fête de noël ..  

     

    je vous souhaite à toutes , tous ,..de très joyeuses fêtes .  

    à bientôt  

    bizs bizs

    lolo

     


    6 commentaires
  •  
     
    coucourou
     
     

     
     
     
     
     
     
     
    Toujours fidèle au dimanche ... 
    ce 13 décembre ,on descend  les manches ...
    tête en bonnet ,mains gantées , 
    les bâtons affutés ,on part marcher ... 
    Le Lévezou est promis au soleil ... 
    Millau condamné gris de ciel .. 
    pour 20 petites minutes de covoiturage .. 
    on s’oblige à visiter les lumineux pâturages ..
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    on est venu pour tracer rapide une longue boucle ....presque 20 km
    sur des pistes larges , droites est dégagées ...pour changer des ravins broussailles
    Le Lévezou est le causse idéal pour cette ambiance de randonnée ...  
     
    on suivra donc une piste équestre , sans toutefois prendre le gallo ...  
     
    Et c’est avec mon accént du sud , qui chante les vacances et le soleil ....pour ceux qui le connaisse ,
    que je vous amène promener ...
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    on traverse la Clau avec tout droit sa tour templière ...
    on vient de passer un très bon resto “ au source du Viaur “ ....car se hameau est en début de la rivière ...  
     
    Le Viaur ...ici un simple ruisseau d’entre les prés ... mais qui bien loin aux frontières du Tarn, creuse de profondes gorges ..  
    Le Viaur célèbre pour son viaduc classé monument historique ...  
    Le Viaur ... 'la voie de l’or' comme l’ont nommés les romains, un ruisseau enchanté de milles contes de petites fées aux cheveux d’or ..  
     
    Il faudrait lire les contes de  joan bodon....
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Pour une foi le debut n'est pas rude .
    Le matin est bien passé ...
    et pourtant les brumes trainent les pieds ,
    il faut dire ....que par ici ...
    on est presque à 1000 mètres d’altitude..  
     
    Un  chemin type du pays ...
    entre 2 barbelés immergés dans des touffes de ronciers ...
    de quoi ramasser des kilos de mures au moi d’aout ..  
     
    Tout à gauche le Puech du Pal gratte les nuages ...
    les forets d’épicéas tracent les cimes sombres ...
    à droite le Viaur cour dans les prés ..
     
     

    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..

     

     

     

     

     

    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..

     

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Des pâturages ..nous voici parmi les épice , éas ..une odeur de sapins, et de fougères sèches ...
    Le tout dans un souffle frai et légé ..
    à bon train , réchauffé , on entre en foret montagnarde avec gourmandise ...
    Pour les champignons c’est un peu tard en saison , mais pour l’ambiance c’est délicieux...  
     
    Nous voici aux sources du Viaur ...une eau claire , posée sur un lit mordoré , au couleurs chaudes , aux reflets précieux ,
    qui manque sur la photo prise  dans l’ombre....  
     
    Je vous renvoi à notre sortie dans les gorges du Viaur ...de juin 2013 ...un dimanche fleuri .  
     
     De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     997 mètres au dessus des vagues ...
    On quitte la piste pour déguster des pieds , le moelleux des sous bois...  
    Un tous choute improvisé ..mais dégagé .. (en rouge sur la carte)
    La foret est exploité avec méthode ...sur cette parcelle les arbres sont éclaircits, libres de bien vieillir .
     
     
     
     
     De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Des hêtres ébahie parmi les épicéas , laissent un tapis brun sur la mousse ..
     
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     les arbres jouent à "que je te cache" avec les filles ...  
     
    C’est sûr on reviendra pour les champignons ... les bois sont trop beaux.  
     
     
     
     
     

    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..

     

     

     

     

     
     
     
    Sortis des bois nous voici sur le pic , altitude 1150 m .
    Devant nous la plaine de Séverac le château ...
    Et puis au loin...dans l’imaginaire pour se jour , les monts Lozère et d'Aubrac ...
     
     
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
    à voir par temps d'un autre jour plus clair ...
     
     

    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Direction maison neuve ...et les crêtes du fond ...
    Il est presque midi et le ciel traine la brume qui fait la grâce-mat.
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Aujourd’hui je suis sensible au arbres .. voici des freines , l’arbres à foin ...
     
    A la dernière grande sècheresse il a sauvé des troupeaux de vaches par ici ... 
     
    Ceux ci ont du être rabattu à cette époque ...et sont repartis depuis ...
     
     
     
     
     
     De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
    Passé maison neuve ,on crête ...à l’ombre ,alors que la plaine s’éclaire ....la couverture ne tiendra pas longtemps ...  
     
    On décide de manger au pied DU HETRE , arbre remarquable indiqué par Nicolas .  
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Petit on arrive ...immensément émerveillé que l’on est ..  
     
    Un arbre multiple , qui a du ruser et persévérer pour résister aux attaques des brouteurs de jeunes pousses ..
    Une réunion de pousses majeures , qui fusionnent en tronc ...une bonne stratégies ,qui fait le malheur des ébénistes et charpentiers ...
     
    Un arbre sans bois d’œuvre , des branches en chef-d'œuvre ..
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le repas sonne le respect ...oh pied de ses tentacules qui sortent de terre pour attraper le ciel et sa lumière ...
     
    Elles se reposent pour quelque mois , nous , pour quelques minutes ...
    Une soupe , pour changer , et une méditation pour se réchauffer ...aux creux des troncs  
     
    la suite attendra le soleil...
     
     
     
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     le ciel bleuoit...nous on sautoit ... il nous faut retrouver le GR ...en traversant un vallon
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le soleil arrivoit ...14 h comme prévu ..la rando s’éclaire enfin ...
     
    Le GR est à la crête , on monte les prés et l’on y est ...
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Un ruisseau comme en Aubrac ... pleine lumière sa change tout ...
     
     
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le pays semble s’ouvrir , ses courbes s’offrir aux curieux , le jour éclot enfin ..et on est là !
     
     
     
     
     
     
     De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Juste avant Vezins on se détourne .
     
    On passe petit petit  sous une allée de frênes d’honneurs ceux la n’ont pas était taillés depuis les temps...
     
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le sentier se promène dans un domaine majestueux ...
     
    Des hêtres et chênes centenaires ..vivent les histoires du temps .
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     Descente en champs sur Vezins ....une chanson d’espoir devant les yeux ...
     
    Nous voici en limite météo des entrées maritimes ...  
     
    le soleil d’ouest bloc le front du sud ....Millau est devant nous 20 km dans le gris , à chaque pas les nuages faiblissent ...  
     
    Qu’on est bien au frais dans la lumière ...
     
     
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Le village De Vezins,  en carte  à poster  
     
    Un tour des rues et on retourne....
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    On retrouve un chemin de mures , une lumière de fin , et l’allure de chauffe ..
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    des passages de glisses ...manière de sortir d’un champ joyeux ..
     
     
     
     
     
     De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Et on profite de l’aura du jour qui tombe en flambeau chaleureux ...
     
     
     
     
     
    De La Clau debute notre histoire ,qui vient passée à Vezins..
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Dans l'ombre je tire mon chapeau au jour qui nous a séduit...
     
    D’entre les branches , La Clau nous attend pour prendre la nuit .  
    En fait on y sera bien vite ...
    Pour une fois que l’on avait des lampes ; elles ne nous ont pas servit...  
     
     
    Débuter dans la grisaille et le terne ,
    pour assister à la naissance d’un pays en lumière ...
     
    Finir les yeux colorés de chaud
    et le cœur à fleur de peau . 
     
    Comment penser qu’un jour
    on puisse douter de partir pour un tour ...  
     
    à dimanche prochain  
    bizs
     
    lolo
     

    2 commentaires
  •  

    coucourou  

     

     

    Tout un programme ...

     

    une aventure de charme  

    2015 8 décembre ,jour des 4 dames  

    toutes en couleurs de cœur ,  

    entourées de 4 valets généreux..  

    Tous de huit on se distribue  

    pour jouer notre joli tour ,  

    de cartes aux superbes vues ,  

    sur les périphéries du bourg  .  

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une boucle de plus de 18 km ...avec les débordements tous rouges ...  

    Bien avant 11 h , sans précipitation on retrouve Le Bourg  

    Le ciel chargé , bien haut sur les causses , la vallée dégagée , on démarre calmement ...  

    Les esprits légers , la semaine disparue , le groupe s’illumine des couleurs du bonheur .....  

     

     on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le hameau , plein d’authentiques ...  

    La maison lézardée qui n’a pas encore rencontrée l’amoureux secondaire qui la retaperas...  

    Les belle demeures ,qui demeurent depuis des lustres ...  

    Une croix forgé de fer repeint antirouille...  

    Des fils téléphones qui suivent en poteaux bois les façades ...ils dessinent un réseau aérien indélébile en photo..  

    L’éclairage minimaliste qui accompagne la distribution éclectique au plus haut perché...  

    Des banc au designer pratique , fer et planche..  

    L’absence de trottoir touristique , de rue pavé au granite ou au marbre ..  

    L’absence de devanture plaisante , mais des briques et des brocs posé là depuis leur dernière utilisation ...  

    Un lieu figé depuis plus de 50 ans ...à l’abri en fond de vallée ...

    tout proche des vagues déferlantes de l’expansion de l’économie touristique ..  

     

    On est bien , à retrouver des images de notre enfance ...

     

     on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de plus loin les fils s’estompent ...les demeures posent en paysage, ....nous on route sans risque le laitier est déjà passé ...

     

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voici la vallée du ruisseau de Pourcarèse ...notre idée , longer les travers en remontant les couches géologiques ...  

    pour les curieux on démarre au sinémurien  pour finir au bajocien ...  

    Notre but ...le plateau du fond ..pour le tiers de la balade   bonne marche ...!  

    3 hommes ,une femme en pointe, 3 femmes un homme en fin ..  

    l’unité se partage entre ceux épris de nouveauté ,et les autres pris dans le plaisir des retrouvailles ..  

    Et bien sur lolo qui profite de chaque instant pour vivre tous les bonheurs ... 

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La pente s’oblique , les cailloux se roulent de nous ...l’avance s’inquiète ...on décide de descendre plus vite au ruisseau ...

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bonne idée ...mais trop courte ...

    Bien vite le passage est réservé au petit  chevreuil ,  

    On en bousculera un ... plan plan il gambaderas devant nous ..  

    Les dalles de calcaire mouillées , semblent couverte de glace ...sans patin ni crampon on abandonne  

    En rive gauche on remonte avec une bonne chance ...on trouve une piste de bête bien doué pour longer le travers ..

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

    On entame une longue boucle en rouge sur la carte ,  

    avec l’espoir de rattraper un chemin de tracteur dans les champs..  

    Une grimpette tout choute entre clair et branchu   

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous voici dans les prés , promenons nous dans les champs devant la suite de la marche ...  

    Au milieu de l’image le S de la piste qui nous amènera au terres noires ...au fond sous le col de l’horizon ...(point le plus bas du ciel)

     Et de là après le repas on montera sur le causse coiffé de pins  à droite du col ..

     

     on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pose Repas mérité ...le ciel se tourmente , le soleil perce la couverture .

    On sait à présent que la lumière ne tardera pas ..  

    L’aventure hors piste est terminée , les plongées dans la végétation nous ont bien mouillé les maillots ...et rougi la peau ...  

    Du rouge et des chips , chocolat et café au soleil pour encrer toutes ses émotions ..

     

    Le ciel bleuoi , les terres grisoi , nous voici au Domérien ...

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Terrain marin aux nombreuses Bélemnites info sur la bête

     

     on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pleine lumières sur les argiles ...

     

     

     on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Décembre au soleil , sans vent ni froid , en terre de lune , on se prend à vivre un rêve sensoriel bien réel ...  

    La piste éclairée nous indique la suite ...une super grimpette ...

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

    Une lumière d’hivers aux ombres longues de 14 h ...des couleurs de chaud qui ravivent les verts ...

    La vallée du bourg au grand brigand ... on monte les étages ...toarcien , aalénien,.et bajocien ...

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bientôt sur le causse ...pose champs , pour retrouver son souffle ...on gazouille en chorale à la recherche de la piste ..

     

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous voici au Bufarel ...  

     

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De belles maisons au quatre vents

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On descend la crête de la Peyriere , qu’il faudra remonter ... 

    pour le moment direction facile les falaises au dessus de lolo ...

    On devine les gorges du Tarn.     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ho pied de nous , les corniches du Sauveterre du Méjean et du Noir ...autour du Rosier..  

    Le jour tombe , le sud est noir mais le soleil plein ouest illumine les géants de pierres  

    sur les gradin du cirque...  

    Le spectacle est à tous , tel un film muet , remplit d’émotions figées, dans un jeu de lumières parfait ..  

    A nous  d’imaginer la mélodie qui chante en harmonie de ce jour ..  

     

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Petit trésors du coin ...une grotte qui traverse la falaise..  

    un bon abris pour une nuit ..  

    On retourne vite fait ..la course à la nuit semble inévitable ..

     

    on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel on Bourg avec Le Samonta les Serres du Bufarel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On laisse la grotte au falaises .. remonte la crête ..et retrouve notre piste de retour sur le Bourg  

    Comme un soleil posé dans un nid , l’astre rougit disparait au col d’entre les monts ..  

    On piste le chemin au téléphone GPS ...  

    Et fini de nuit au Bourg ..  

    toujours sans lampe ..  

     

    Un grand jour ,

    autour du bourg .

    De suée en émotions ,

    simplement nous avançons.

    La tête en suspension

    dans un air à contre temps

    du bonheur de l’instant .  

     

    bonne semaine à tous  

    à la prochaine ..  

    bizs

    lolo

     


    4 commentaires
  • coucourou  

    voici une histoire ..  

    qui commence sans histoire ,  

    classique rando au soleil ,en plein air vertigineux..  

    de beautés en merveilles , on avance bien heureux ..  

    La fin se pimente de sombres angoisses ,  

    et du plaisir grandiose de marcher sur route ...!    

     

    Se dimanche 29 novembre 2015 ...  

    { ...lendemain du samedi 28 ,  

    jour passé à la grotte de St Marcelin , pour ma deuxième explo souterraine ...  

    Avec Maixent , et Roger ,on passe 6 heures dans l’égzigu et l’humide  ..  

    enrobé d’une crème de marrons glacée , ...  

    tout celà  pour remplir des bac de 10 litres ,  d’une mélasse sableuboueuse ..

    les faire glisser comme des navires..  

    sur une marre sans canard mais avec un givré ...  

    Puis les hisser en luge par un boyau savonné d’argile ..  

    Pour enfin les vider à la main en grand  splatche ...  

    On avait tout pour rire est plaisanter facile ..  

    Et très heureux on a progresser de 70 cm ...difficile de faire davantage...}   ..

     

    Dimanche , un peu beaucoup , fatigué j’ai suivi le groupe Au Pas ...de L’Escalette . . .

     

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Parti pour le circuit bleu ...on à dérivé en orange ...plus de 17 km ...

     

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lolo tourne en rond pour commencer ...

    Il faut deviner les premières marche du sentier ..à l’alpons du pond du Pas..  

    Pour un peu de soleil on est venu jusqu' au bout du Larzac ...

    suivre une trace bartas ...on devine se qui nous attend !  

    Un vent du nord pas trop froid mais bien fort ...nous hisse dans les rochers ..

     

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De suite en plaisir ...

    la trace bien chantante de feuille morte ,

    serpente en ligne contre les rocs de dolomie..  

    à l’abri des souffles du ciel ,

    on s’essouffle entre les mousses et fougères ...

                                                               Sortie du dédales ...la joie ...

     

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Colette sourit ,le soleil partage la barre de sombre , au dessus de la Lergues ...  

    Les bancs de dolomie en falaises se présente en limite brutale du Causse .

    La rando s’imprime par nos yeux au couleur de l’envi ..  

    On fera demis tour au bout des falaises du fond en rive gauche ..

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On laisse derrière nous Le Pas de l’escalette cacher parmi les rochers et les rayons ...  

    Un spectacle en contraire juxtaposé ,

    ombre et lumière , pluie et soleil , pierre et plantes , vert et brun , dont certain profite au quotidien..

     

     Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Aujourd’hui c’est pour nous ..la bordure très bordure du causse ...

    on va suivre du haut, la vielle route du Pas ...  

    Elle est  abandonnée depuis la mise en service du tunnel de l’escalette et de son radar.

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on reprend un dédale ..manière de contourner à gauche le piton ..  

     

     

     Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le culAu Pas de L'Escalette on est rentré sur le culAu Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Suivre les feuilles , ho frissonnement des blousons ...

    Le sentier nous apprécie au sûr ,pour se tortiller de la sorte . 

     

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le culAu Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    il nous test régulièrement , nous force à surmonter nos peur ,  

    il aime les groupes solidaires et resserrés autour d’un objectif...  

    Cette formation nous sera bien utile pour la nuit ....!

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le piton passé  le Pas s’éloigne ...

    tout à l’heure lolo a photographié la bordure du haut de la haute falaise ensoleillée.  

    On et prêt pour affronter tous les tests et épreuves du jour ...  

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous voici pile au dessus du tunnel ...une zone de squelettes ...

     

    Les traits du visage  se tirent ,

    partagé entre empathie pour ces arbres brulés ,

    et la sensation presque agréable de retrouver l’espace de lande du causse..

    .

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Encore quelques année ces grands squelettes végétales auront disparus ,

    comme les dinosaures ils laisseront la place au buis et thym citron ..

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

    On attaque la suite ...oui on attaque ...

    tout à gauche les toutes petites taches noires et blanc devant les rochers ..c’est nous ...à par lolo qui photo!  

    Une traversé de chaos en falaise , de haut en dessous qui nous mènera tout à droite .

     

     Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le culAu Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Moment immersion ...

    au cœur des secrets du plateau ...

    des ravines de buis ,des abris  , des méandres , coins et recoins qu’on tourne sans retour ...  

    des pentes qu’on glisse en montant , ou que l’on s’agrippe en descendant ...

    un plaisir de minutes en suée ...qui vaut bien le repas  .

    Un peu plus de 3 km doucement fait ...se pose la question si on fait toute la boucle ...il en reste 14 km ..

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

    On fini par sortir des fonds ..les blocs se libèrent de la végétation et de la pesanteur...

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul 

     

    Plein soleil on descend sous falaise par le ravin pour remonter plus loin ....par escalade    

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En bas le village de Paigairolles..le retour du jour se fera en face du village ...encore une bonne marche.. 

     

     

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le culAu Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul
                      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On escalade facile , les doigts au nez ...notre sentier nous à bien préparé ...

    retour sur le causse par un Pas aménagé ..    

    Décidément on va de surprises en efforts sur une piste de plaisir..

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On aura sauter grimper ,tortiller, glissé, sans jamais pesté ...

    on laisse derrière nous un massif ou doit se cacher des abris ...  

    Faute de temps on ne les cherchera pas ..  

    à partir d’ici on trace jusqu’au Mas Rouquet ...enfin on marche style pascal à 2 batons.

    Le retour se fait dos au soleil couchant , face à la nuit ...

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    oh loin dans le sud Est la chaine de la serane nous rappelle nos rando passées ...

    ses pivoines sauvages et ses rascles ..

     

    Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

    sourire à Camp Rouch la presque fin de marche emplis nos têtes ...  

    et puis tout s’accélère ...la marche , puis la nuit , on décide de rentrer par un grand chemin ...

    mais on se trompe   on suit notre trace bleu ...qui fini à 500 m des voitures ..

    mais au dessus des falaises..

     

     

     Au Pas de L'Escalette on est rentré sur le cul

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De retour au dessus du tunnel ...les squelettes nous rapelle que l'on s'est trompé de piste .

    Quelque minutes de lueur ....pour trouver une suite ..

    Nuit bien noire ...pour suivre une piste du bartas ...mais lolo y croit ..  

    le groupe des 4 autres le suit ..on ne va pas faire demis tour dans le noir pour chercher le grand chemin ...et rajouter 3 km  

    Les yeux de nuit à lolo lui éclaire une trace de chèvre au sol ...  

    elle descend droit sur la route ....en fin peu être ,..car seul lolo pense en être tout près  

    Assît dans la pente on se glisse entre les buis ..

    on se guide l’un pour l’autre souvent à la voix ...  

    on se rassure du bout des bras par des tapes amicales..  

    Coco croit en Michel, Véro confiante aveugle suit lolo du bout des pieds...  

    Brigitte demande confirmation régulièrement de la suite possible ...  

    En 30 mn on descend sans encombre une pente raide de 200 metres ...tout un exploit..  

    Et miracle on trouve la route et la boule du tunnel...  

     

    Un immense soulagement nous étreint qu’on laissera longtemps nous prendre ...  

    quelle extase de fin ...  

     

    un journée remplit à la nuit ,

    un sentier joueur et formateur ,

    l’horizon de la lergues à la mer

    un groupe sincère et solidaire

    qui pense s’équiper en lampe pour la prochaine ...  

    rando à lolo  

     

    à bientôt

    bizs

    lolo

    PS : recette des croquants aux noix ...

     

    Je vous avais promis la recette des croquants aux noix, à faire suivre à l'équipe. La voici donc :

     

    125 gr de noix, grossièrement hachées

    150 gr de farine

    150 gr de sucre

    3 beaux oeufs entiers

     

    Dans un saladier, mélanger le sucre et la farine.

    Ajouter les oeufs en remuant, jusqu'à obtenir une pâte bien homogène. Ajouter les noix.

    Préchauffer le four 10 mn à 200°C.

    Verser la pâte dans un moule à tarte (après avoir graissé le fond ou mis un papier sulfurisé).

    Laisser cuire ce "gâteau" jusqu'à ce que la pâte soit dorée. Sortir alors le plat du four, et couper tout de suite le "gâteau" de façon à obtenir des losanges, des rectangles ou des carrés (donc vous l'aurez compris, on coupe des bandes dans un sens, et on les recoupe à la perpendiculaire, ou en biais).

    Poser tous ces morceaux sur la tranche (= un des deux côtés coupés), sur une plaque allant au four, et remettre à cuire 5 à 10 mn, en ayant baissé le four à 180 °C. Mieux vaut être dans les parages et surveiller du coin de l'oeil : quand la tranche commence à peine à dorer, hop, on sort tout le monde du four et on retourne tout le monde pour exposer la face non dorée : et ça repart au four 5 à 10 mn.

     

    Quand on a fait tout ça, c'est tout bon, on sort les croquants, on les met sur une grille le temps qu'ils refroidissent, et après, hop, dans le gosier ou dans une boîte en fer blanc où ils se conserveront plusieurs jours (enfin, ça, c'est la théorie...)

     

    Bonne pâtisserie et bonne dégustation !

     

    Mireille

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique