• Des planeurs à la cave d'issis

    coucou rou

    Apaisé ,
    confiné ,
    je prend soin de moi ,
    pour prendre bien soin de vous .
    Profitons du calme, le temps est à nous .
    Sans famille , plus d’ami , juste les plus proches de soi .
    On ne craint que peu , la société respire doucement au ralentit ,
    laissons les braves faire au mieux , le profit est enfin endormi .
    Voici venu , le calme des villes , les mélodies des oiseaux ,
    la qualité de l’air , et l’instant de tomber le bandeau .
    Fini le stress , les objectifs , ouvrons les yeux .
    Plus de besoin futile , juste être heureux ,
    prendre le bonheur en thérapie,
    se régaler de la vie ,
    simple et facile.
    J’aime se fil ,
    entre nous
    tranquilou
    j’inspire ,
    respire ..

    Sa vous dit ,
    samedi ,
    fut un drôle de jour ..
    Voici l’histoire de se tour.
    Lisez en patience notre aventures ,
    Je vous la donne comme un film nature .
    Imaginez TMC découverte au dessus de Creissel.
    Le 14 mars 2020 , 6 beaux ,5 belles , regroupées sous le ciel .


    -“ lolo , au début de ta trace , vous me suivrez ...pour trouver la grotte “ fronce des sourcils Maixent ..
    -“ oui en théorie , j’aimerai vous montrer l’entrée de la grotte du renard “ je rêve sachant le défi ..

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voici la trace simplifiée ...celle que l'on peu faire .. 14 km pour 600 m de dénivelé

    je n’ai pas affiché nos passages entre le km 1 et 2 ..il n’y a rien à voir ;

    juste des courbatures  , peurs, et griffures à vivre..

    Une belle idée , d’arpenter les versants du causse , et de revenir par la bordure de celui ci ..
    Partir de l’air d’envol , aller au viaduc , et revenir pour la soirée des papillons de Millau ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    10 h passée , les 11 avancent sur la terre au chapeau bleu .
    Certains toussent , tous ont la fièvre du samedi matin .
    Le printemps sans doute , nous rajeunit les cœurs .

    Avec les couleurs qui donnent leurs richesses ,
    le groupe s’invente libre et amoureux de l’air qui nous pénètre si doucement .

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    On commence le facteur , un sentier qui descend vers la ville , autrefois celui du courrier à pied .
    Première foi que je l’emprunte , un classique touristique , et j’en suis bouleversé ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les images sont trop faciles , des posters à chaque pas .
    On avance lentement , les paroles de nos retrouvailles hebdomadaires , trouve là un écrin précieux .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je photo , ce pays que je connaît bien , et pourtant je le découvre comme un voyageur de loin .
    C’est un sentiment fort , que j’aime vivre . Une belle fierté d’être heureux chez soi .
    Une grande humilité de me savoir encore ignorant , et d’avoir devant moi une vie d’étudiant des beauté du coin.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et puis ...On bascule !! La grotte est par là ?
    Claodia , nouvelle belle , se demande pourquoi on quitte le sentier ..

    Un point GPS se fait . Les avis divergent , Maixent doute aussi . Mais un traçou de sentier part d’un cairn ..
    La folie douce commence ..
    Les cascades de creissel sont en bas , comme un robinet qui voudrait remplir la vallée .
    La vue pour le moment nous invite à suivre les bêtes dans le taillis .

    la pente est plus que raide ..en limite des falaises .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le passage se tisse de branches en tout sens .
    La grotte est loin ..encore en dessous . Le grand tousse et s’essouffle même en descente .
    Le fort prend le vertige , les mignonnes angoissent de la glisse directe vers le plein vol .
    Une voie râle et peste de la M . . . E ! qui gifle le corps .

    -“ écoute ..on va se partager , continus par là , je retourne pour voir à gauche “ décide le second guide ..
    -“ ola , c’est ce qu’il ne faut pas faire ...” sourit un peu jaune la nouvelle !

    Nous voila perdu , sans sortie possible , des heures de griffes et de glisses s’inventent dans les têtes.
    Pourtant l’ambiance évolue bien mieux que le passage .
    On se coupe les branches , se resserre à vue ...quelques centimètres !
    Notre groupe avance ..lentement en souffrance , sans souci pour les deux autres qui nous ont quitté..
    Et puis stop ..j’abandonne . Impossible d’en demander plus . On demi tour ..
    C’est une décision étrange , après avoir motivé et presque promis un mieux juste un peu plus loin ..
    Me voila en train d’avouer qu’il faut repasser par la peine endurée .
    Bruno compte les coups de bâtons que je gagne dans ces bartasses .
    Hélène trouve un bel humour sous les branches ,
    Brigitte pose fesses et mains au sol
    Daniel et Flo se souviendront des marches tranquilles à lolo
    Marinou se croit spéléo , en première dans une forêt vierge .
    J. Yves ..fait son parcours du combattant ..
    Pascal et Maixent font leur propre trace dans un autre maquis .

    Et Claodia , s’interroge seul , affiche un sourire pincé , sans dire .
    Elle suit parfaitement , prend le temps de rouler le tabac
    pour s’en griller une , en détente .Elle me rappel Luc .

    Sonne un portable ..les deux sont sortis du maquis .ils nous attendent , où ?
    En s’éloignant des falaises le ciel apparaît enfin bleu et sans branche .
    Les arbres s’écartent , on voit la vallée .
    Nouvel objectif , rejoindre le chemin balisé et retrouver les corses en résistance .

    On entrevoit Maixent , ..je pense le retrouver dans une minute ..et non  , il disparait !

    La route est proche , on y va , Daniel fait le pisteur ..on ne sait plus où est qui !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La route ,
    un coffre ouvert , des rires ,
    c’est un rêve impossible ..
    Tout le monde est là !
    Et même bien plus ,
    Michel et Mireille sont venu pour le repas ..
    Ils arrivent juste .
    C’est fou la coordination de la rando .
    Hé bien , il faut le vivre un moment pareil ,
    ou le corps s’efface devant la joie des retrouvailles .
    Les paroles racontent la glisse , la peine , l’entraide ,
    comme un temps de quête glorieuse .
    Je regarde Claodia , mon âme sourit .
    Elle est belle , tranquille , et donne sa place dans le groupe .
    Nous voila à ses cotés comme des ami e s proche .
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    -“ maintenant , je vous propose la crête ..elle doit être superbe pour manger “ j’invite avec faim .

    Très vite , Brigitte pose au soleil .

    Le repas face à la ville , oubli les déboires .
    On a faim ! soif ! et envi de bonheur sans bouger ..
    Comme arrivé d’un long périple difficile , le moindre moment de paix devient magique .
    Le décors prend des allures de palace luxueux , ou les pierres se transforment en fauteuil ,
    la pente en canapé bain de soleil .
    Le muscat se prend pour un cocktail ,
    les chips pour des toasts .

    Le partage s’invente facile , les gâteaux circulent en morceaux .
    On est heureux ...bien .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On médite ..à deux avec Marinou ..
    Je po fine son cour , sans savoir comment ..

    Je laisse venir le souffle , parle gentiment de la détente .
    La conscience cristallise le corps .
    La paix approche , elle vient du cœur , son boum murmure .
    Je souffle les mots lentement , fait des poses qui s’étirent sans bruit .
    Je parle enfin du bout des lèvres .
    Le son s’affaiblit , il coule au plus proche , comme un petit air chaud ..
    Nos ami e s siestes en presque silence , les oiseaux annoncent leurs territoires ,
    la ville semble dormir .
    La lumière se touche en chaleur .
    Les cheveux discutent au vent .
    Les poils couchent avec l’air ,
    que dire de plus ..que l’immobile se vie entier .

    -“ haaaaa, que c’est bien “ découvrent nos yeux sans paupières .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La reprise de la marche .  Les ventres ne veulent pas monter !

    La crête est super , mais bien raide un foi rempli .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    c’est là qu’elles et ils , ont compris .

    La rando va être particulière ..descend-monte , descend-remonte pour , ne pas avancer , dans le paysage .

    -“ en théorie , c’est la plus pénible du jour “ j’encourage ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je cours entre les photos ..
    Les images sont à faire partout ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour finir la grimpe , des rochers offrent des marches hautes .
    Je me crois en montagne ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Arrivé au belvédère de brunas-viaduc , on joue les promeneurs ..
    Un banc attend les spectateurs .

    On en profite pour revoir un petit abris , ancienne chapelle .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Un peu de bordure , et nous voila devant le cirque du Boundoulaou .

    -“ le petit col en face ..., c’est notre but suivant , puis se sera le sommet devant le viaduc “ je promet ..

    Mais avant on va traverser le coin des sorcières .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Commence un moment de doute ..

    Un sentier passe sous les falaises du haut .
    Mais , il descend encore bien raide .
    L’aventure de pose fesse reprend .
    Décidément c’est la rando des pentes assises .

    le temps s’oublie dans ces endroits ..
    On attend ceux qui parlent en trop , pour évacuer l’angoisse .

    -“ sa ira mieux bientôt ..le sentier sera plus pratique ..” je promet

    Leur têtes doutent en rigolades , qui se crispent aux branches .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis Des planeurs à la cave d'issis Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Surprit , par les fleurs ..Mireille nous explique les hybrides , les calices perchés .

    Fini la pente cul posé , vient le sentier magique .

    Des primevères charment le chemin.

    Les pétales clairs jouent les soleils au pied des mousses .
    On avance doucement entre les mousses en suivant les étoiles jaunes  .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un lieu étrange , qui change la rando en passage intime .
    Chacun y trouve ses rêves ,
    On est dans l’ombre , comme dans un passé féerique , qui demande le silence , la lenteur .

    j’entends les mots d’étonnements , les murmures d’étranges .
    Je reste en retrait , laisse les ami e s passer ce temps avec leurs sentiments ..

    Le groupe se disloque tranquille , les pas s’écoutent sur les feuilles , comme des touches de tendre .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Arrivée au petit col ..certains tentent le sommet de Fayssel.

    -“ tant de fois que l’on est venu , sans y aller !, cette foi on le fait “ se regarde t’on avec Maixent et Marinou.

    C’est un coin sympa ..la vue du viaduc semble impossible .Il est entier , est si prêt .


    Les autres attendent au col , allongés dans le près , on a donc le temps .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Comme des oiseaux sans ailes , on se gorge d’horizon , sans bouger .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un clic d’œil du Boundoulaou ..on était sur le causse en face .

    Maintenant il se fait que , le temps est bien passé ..16 h 30 , sombre dans 2 heures et plus .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

    Se pose la question de la cave ...doit on y aller ?
    La rando est déjà bien remplit ,
    la fatigue va venir .

    -“ Ha si ! On y va , en théorie c’est une question d’heure , peut être 1 h 30 , on raccourcira au retour “ j’invite .

    Mireille et Michel nous laissent l’aventure ..et rentre directement .

    Nous 11 , on continue ..c’est parti pour une nouvelle descente .Lol

    Bon ! tranquille cette foi , tout le monde reste debout , je m’inquiète juste pour le passage du caniveau de la route .

    Km 7 ; La descente commence pour 1 km ..jusque là ça va !

    Au km 8 le caniveau commence ..bien dégagé , mais il grimpe ..


    Le groupe courage avance sans dire ..on sort de l’ombre et puis ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Viaduc à touche yeux .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On avance vers la cave ..à travers le poster ..c’est sublime .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     


    Une grotte aménagée en cave bâtarde , l’argile rouge y donne une couleur particulière ..

    Je n’ai pas de document sur ce lieu ..dommage


    On retourne donc enfin ..au plus loin des voitures ..
    Je suis ravi , on est arrivé au but ultime ..

    Maintenant un bonne pente ,comme dirait De Funés , à faire facile sans forcer .
    On revient par le causse au soleil couchant ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au passage je photo une belle entée dans le travers du Fayssel , pour une autre foi ..

    -“ aller lolo , on y grimpe , tant qu’on est là “ s’amuse le groupe .


    Le soleil donne mon ombre en berger sur la lande .
    Le troupeau s’éloigne en liberté ..nous voici sur le Larzac ..
    La rentée sera bonne .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les voitures sont au loin ..Mes jambes n’écoutent plus ..Elles bougent en mécanique rouillée ..
    Mais le pays est là .

    Le soleil change de couleur , les falaises lui souriront jusqu’à sa fin .

    J’adore ces moments d’ ombres démesurées , quand le relief grandit .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les buis garde la tête au soleil , la liberté s’éclaire au plus loin ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des planeurs à la cave d'issis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Les papillons de Millau prennent l’air du soir ..

    Quand la Restit donne , ils sont ici en musique à jouer celui qui verra le dernier rayon ..


    Des touches de poésies dans le ciel changeant ..

    Les jambes à l’arrêt , les têtes lavées qui sentent bon les souvenirs heureux .
    on change de chaussures devant les voitures .

    Chose simple qui fait  du bien .

    -“ hé bien j’ai mon compte , je marche bien , mais là , ça m’a suffit ces monte-descends “ clopine Claodia .

    On se quitte sans savoir que se sera la dernière rando avant le confinement.

    En l’écrivant , j’en arrive à sentir la chance que l’on eu .

    Ce jour raisonne maintenant comme un voyage important .

    De ceux que l’on se souvient avec bonheur .

    Elle fait du bien cette journée passée , maintenant que je suis enfermé .

    bizs à vous tous ..

    l’aventure reprendra bientôt

    lolo

    « Un revenchard ,deux pluies trois soleil depuis Cantobre ..Confiné , je ménage un peu mes vielles passions »

  • Commentaires

    1
    Jean Yves
    Vendredi 20 Mars à 11:00

    SLT mes jambes se souviennent encore de Samedi et nous sommes Jeudi...

    Merci Lolo pour ces belles randos... Faiseur de bonheur tu es

    et par ces temps confiné que de bonheurs nous attendent à nos retrouvailles...

    Prenez soin de vous et au plaisir de vous retrouver..

    2
    Vendredi 20 Mars à 12:21

    Sacrée belle ballade !

    Bonne patience jusqu'à la prochaine,

    Annie

    3
    Jeudi 26 Mars à 09:33

    Bonjour Lolo

    J'aime ton coté positif .

    D'ailleurs que pouvons nous faire d'autre que d'accepter.

    Le coeur triste certe

    Bisous Talie

      • Jeudi 26 Mars à 10:07

        bonjour Nat-talie ,

        C'est une occasion , bien plus qu'une épreuve .

        A nous de savoir la prendre pour avancer son chemin intérieur .

        L'épreuve est pour les malades , les soignants , et tous les travailleurs .

        Rien ne dure vraiment aussi longtemps que l'on désir , ou que l'on craint.

        Je garde les yeux ouvert au soleil qui brille ,

        Comme un message d'amour tout sourire ,

        il nous chauffe les cœurs en ses temps de contrainte .

        prenons soin de la vie .

        bizs , lolo

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :