• coucou rou ,

    à plusieurs on change d’envie .

    dimanche 16 décembre ,
    journée prévu sombre ,
    9 h 30 , la mouille , le gris ,
    seul on laisse tomber la marche ..
    certains appellent pour décommander
    encore en couette , chaud l’un avec l’autre on se dit la flemme ,
    attend de savoir quoi faire , pour bouger ..

    -“ manque de chance pour toi il faut te lever , j’arrive “ Téléphone Pascal ..
    alors vite , l’élan nous projette dans la marche
    30 mn pour se préparer
    carte , apéro , GPS , pare-pluie, sandwiche , chaussures ..chapeau !

    10 h dans la rue , les trois se trouvent ..
    -“ hier j’était partant , motivé malgré le temps , ...mais ce matin holà dur dur !” je fait encore endormi ..
    -“ tout l’inverse pour moi , hier en sortant de la fête , le froid , l’alcool , me démotivaient ,
    aujourd’hui , reposé , pimpant je suis partant “ ..raconte le grand homme .

    -“ ne m’oublier pas ? ..je viens aussi , qu’importe la pluie ..” arrive marie Christine

    4 pour la boucle en huit du Cambon ..

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une aventure cette sortie .. 16 km pour 300 m de dénivelé

    dans la voiture qui nous roule vers st affrique , l’esprit se mélange
    le regard trouve le beau , dans les brumes
    d’espoirs grandit avec le repos des essuies glace
    et l’on invente plein de sourires ,
    se raconte les meilleures histoire .
    on joue au fier, de partir marcher
    et comprend la chance d’être ensemble ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le ciel sur les épaules , on se devine rare ..
    Parti du Poujol , petite ferme , nous voici sur la piste de l’ancienne voie jamais ferrée ..
    tout au fond de l’image ...le Cambon est bien caché ..

    -“ hé , oh , le GPS ! la carte !...ou ..je les ai mit “ je tourne entre tous ..

    -“ sur la table du salon ..ils y étaient en partant “ rappelle gentiment Brigitte..

    Suit des explications tranquille ..et une solution provisoire ..

    -“ j’ai un bout de carte dans la tête ..jusqu’après le Cambon ..ensuite on avisera “

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     


    début de marche facile , les 4 degrés ne glace pas notre enthousiasme ..
    ils accélèrent nos pas , le temps de chauffer les torses ..

    de bon pas à plat sur tout venant ..la plaine dans les brumes qui jouent chevelure avec les collines ..


    j’avance , photo , regarde , écoute se calme , troublé juste par 4 pèlerins

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    les 3 km avant le Cambon , en disent long ..
    emmitouflé en 5 couches ,
    la barbe en gouttes ,
    le pays se découvre sans prétention ..
    les couleurs sont là , sans crier , bien propres et douces
    l’herbe au vert , la terre au rouge le ciel au fantôme sans ombre ..

    j’aime ces lumière que l’on évite ,
    ou tout semble à sa juste place
    ce temps trop humide pour sortir
    je le prend avec tout le loisir de la marche ..

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Apres le Cambon .., le fer cheval !
    un grand méandre du Dourdou , a formé une plaine fertile .
    ici , c’est vert ..un vert si ...
    si gras , puissant , qu’il lui suffit de peu pour être lumineux ..

    on se fixe Bournac pour manger ..les maison là ..sur la colline blanchie

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    j’attends , les stars pour l’image .

    le monde est limité ..entre la terre verte et la cime des arbres
    le reste n’est que rêve blanc

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    j’adore se presque rien ,
    deux belles minuscule , qui marchent sur le vert
    mais elles avancent ..papote sans souffler ,
    dans l’ignorance du chemin
    il me faudra courir un peu

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    bournac s’approche ..les brumes se lèvent .

    avec un peu de chance on mangera sans les cheveux blancs ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on n’est plus seul ...un grand oiseau blanc venu de loin se repose dans ces prés ..
    Héron , grue , je ne sais pas ..
    la passerelle du Dourdou est bien haute ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon De la pluie à la pluie , le huit de Cambon De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Bournac ..un village de grimpe ,

    de rue sentier , et de pierre rouge ..
    on trouve un abris pour le repas
    sous un porche , les trois gouttes nous sont évité
    personne dehors ,
    on reste seul , se réchauffe avec le muscat et le café
    vite manger ..pour garder le chaud de la marche on repart

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on redescend dans le fer à cheval ..et devine enfin la colline au dessus du Cambon

    le ciel rend les crêtes au montagne
    la suite de la marche se fera donc sans brouillard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    aujourd’hui c’est une grande leçon d’humidité ..comme nous blague Pascal

    le ciel remonte ..et la pluie tombe  
    la suite c’est la colline devant nous ..

    Faut y trouver un relais télé ..sur une crête
    mais par quel chemin ?sans carte !
    -“ je peu charger la carte sur le téléphone ..si tu te rappelles ton tracé ..” propose l’ami

    va pour l’aventure , avec le téléphone on trouvera bien ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    grimpette qui commence ..on laisse le Cambon , et derrière le grand méandre avec bournac

    les fille papotent toujours sans souci d’où l’on va

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

    phase ski de randonnée ..
    le chemin est gorgé ..la terre liquide
    les chaussures sont patins ,
    les pas divagues facilement

    on se rigole , et revoit hier , la démo radieuse d’un proche de fabienne ..
    dans son salon , bière dans la tête , les bras s’agitent , les jambes glissent..et lui ne bouge pas ..
    On pense à lui , à nous , et à vous qui nous écouter parler rando sous la pluie ..

    on glisse , et avance en rythme..grimpe toujours
    les chemins croisent , on choisi en concertation avec pascal
    Les filles papotent encore ..

    on attend rien de plus que de marcher ..ne pense pas avoir de surprise
    ni de grand pays à voir , alors on se ravit ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis ..passé par le champs , le chemin est noyé ,

    -“ ho ..les belles , retournez vous ..je photo le spectacle “

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    un grand ballet au ralenti ..
    les vagues de ciel viennent en éceuille sur les cimes
    les nuages se percent de bleu
    et l’air se sèche ..
    viennent des sensations d’immense ,

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    la piste monte toujours ..mais le pays s’ouvre d’autant
    on y croit vraiment ..trouver ce relais et voir le pays ..
    la rando se donne complète
    on est bien ou il faut ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 13 ...on traverse la châtaignerait de frayssinette , un sentier entre les vieux arbres

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis on voit ..d’ou l’on vient
    la crête encore blanchie , qui descend jusqu’au Cambon

    le presque soleil donne les couleurs vrais
    l’espace se dévoile enfin
    après ces km de ciel bas ,
    la sensation prend tout le corps ..
    une joie , un bien être , des mots qui ne trouvent pas la bouche ,
    tournent dans la tête en sonnant de plaisir

    Alors nous viennent des phrases simples
    qui pour nous prennent bien des sens ..

    les quatre se savent important de voir et ressentir se moment généreux ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    dans l’émotion on s’attarde pour ces fougères

    Marie y ramasse des nombril pour la salade

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     


    Pose ..pays
    les tables d’interprétations sont là
    le pays , semble tout jeune ..
    coin tranquille avec les vallée tout autour

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    face à st affrique et Vabres

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    café en direction du Cambon

    venez voir , c’est réellement sympa
    Phrase simple ..mais pour nous , qui veut dire beaucoup


    on se selfise ..pour Fabienne

    -“ je lui envoi pour qu’elle voit qu’on va bien “ .. clic fait pascal
    je sais pas si nos tête vont la rassurer ..je me garde

    on serait bien resté là ..
    mais le froid nous rattrape ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 km reste a faire , on suit maintenant un balisage vtt ..
    on profite des couleurs et des bâtisses

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De la pluie à la pluie , le huit de Cambon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une belle campagne
    qui dépayse des grand causses ..

    un grand jour ou l’on a vécu l’élévation des cieux ..
    la découverte des terres
    sans grande ombres ,
    dans les couleurs vertes propres et douces

    une belle randonnée d’émotion rares
    complexe , et forte
    on en revient chaud ,
    bouillant d’humilité ,
    qu’on puisse passer le temps maussade dans l’excellence de bon moment ..

    laissons s’exprimer notre partie limaçon

    sortons de notre coquille quant il pleut

    biz
    lolo

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • coucourou ,


    le bleu sur la tête , la pluie à la maison , chemin tranquille on s’accompagne .

    dimanche 9 décembre 2018 ,

    toujours la grisaille en Aveyron
    on s’expatrie en 34 ..

    Un jour qui sonne bon les retrouvailles ..le parcours est des plus sobre ,
    les chemins plutôt en piste larges , le coin sans grande renommée ..
    Rien qui marque une rando d’exception..
    Et pourtant les voila , ami e s de marches
    sans prétention ou défi à jouer ,
    ils se bizs et sourient le bonjour de se revoir ..
    La rue des rencontres , trouve son chant du dimanche nombreux ..
    Les habituels , et certains rares se retrouvent ..
    Né alors les regards d’envies ,
    sortent les cœurs surpris ,
    se tendent les mains certaines
    d’être bien accompagné ..

    sur la route du sud ...dans les gouttes du Larzac , on espère le soleil de Lodève ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une ronde de 17 km pour 500 m de dénivelé ..à l’est , sud est, de Lodève .

    On y découvre les héraultais , qui nous attendent depuis ....long
    qu’importe le temps , on se trouve enfin sous le ciel bleu ..
    Ah ! ce deuxième bonjour du jour , je m’y régale à chaque fois ..
    La façon facile qu’ont les habituel de se fondre parmi les nouveaux ..c’est touchant
    La tranquillitesse que ces derniers montrent pour s’intégrer , rassure ..
    Le groupe fait boule , d’une neige douce et chaude , qui vous englobe sans peur de suffoquer ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    par les maisons du bas on entre dans le village ..

    “- Bonjour , vous habitez un bien joli village , quand on arrive on le voit perché sur sa colline ..” je souris à la dame des romarins ..

    “- ho merci , c’est gentil .., Bonne randonnée à vous tous “ nous donne t’elle .

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Boscchemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Didier , nous guide au cimetière ou des stèles discoïdales sont réunis..

    il nous conte des histoires de limites ..

    pour ceux qui en demandent plus voici un lien Persée https://www.persee.fr/doc/amime_0758-7708_1983_num_1_1_998

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    nous voila prêt pour le chemin de st jacques
    Tous grimpent plein nord ..
    sur les traces de la voie d’Arles à Lodève ...
    pour les futurs pèlerins voici des infos ..https://www.chemin-compostelle.fr/etapes-chemin-arles/

    Facile se jour on suit les balises GR

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une piste ...en pente qui s’élève au ciel ..je souffle les photos
    les papotins , s’émerveillent de ce bleu espéré ..

    on y croit , de le voir , mais exprime toute la surprise de le vivre ..
    -“C’est un jour , on l’on est content d’être sortie de la maison malgré la pluie “ se dit on en boucle

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Boscchemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et puis ..-“ miam , “ comme dit Maixent

    les fraises sont aux arbres

    un délice de se poser tout contre ces arbouses ..
    mures à point , ces fruit sauvages semblent attendre le fatigué ..

    les couleurs nous retiennent autant que le goût , un décor de noël gourmand ..
    du jaune d’or , au rouge fraise , en passant par les verts ou bleu ..

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    vous voulez y goûter ..
    c’est le moment de la cueillette vers Lodève .


    vient des histoires de confitures , ou de plat chinois entre nous

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on continu la visite des alentours ..passe les dernières vignes du coteaux ..
    la campagne est organisé mais reste libre , au respect de chacun

    on se ravit de marcher les yeux sans barbelé ou clôture , ..
    on rentre dans un pays de labeur ou le temps fait l’essentiel de la culture ..
    entre le climat , et les long mois d’attente ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le groupe s’allonge avec la monté , entre celui qui photo , celle qui butine
    les autres qui grignotent , les paroles des un e s , et le souffle de certain
    Le paysage se donne à chacun dans la lenteur qui va bien ..
    et puis ce sont les bois ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Boscchemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le plat s’offre enfin , mais avec le vent ..

    des couches épaisses de grès , marquent le sommet des collines
    grandes dalles qui ont , depuis les hommes des intérêts variés ..

    hier mégalithes , tantôt lieu d’escalade

    et puis ...une fleur nous arrête ..
    encore une rando ou l’on croit voir des précoces

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     


    “ une pâquerette de 40 cm !! Mireille regarde ...” on dit tous

    La botanique, chemin faisant.

    Non loin du Prieuré de St Michel de Grandmont, nous voici arrêtés devant des pâquerettes toute pimpantes à l'allure de petites marguerites

    (j'avais déjà repéré les mêmes plantes en quantités notables le long de la route dans les environs du Bosc, Loiras, lors de notre arrivée en voiture).


    On se perd en interrogations...

    Pâquerette ? Marguerite ? Ou peut-être Pâquerite ? Et pourquoi pas Marguerette ?

    A ce stade, une seule certitude : ce n'est pas la pâquerette printanière qui se serait trompée de période de floraison

    (poussons pas Mémé dans les orties, tout le monde ne peut pas faire comme l'anémone pulsatille que les marcheurs ont vue la semaine dernière et qui avait fleuri avec 4 à 5 mois d'avance !),

    car par rapport à cette dernière, notre inconnue est nettement plus grande et élancée,

    sa fleur est plus grande aussi (évoquant une petite marguerite), ses feuilles sont d'un vert plus terne, plus molles et semblent moins épaisses.

    De retour à la maison, j'effeuille mes flores... et en deux temps - trois mouvements

    ce brave abbé Coste livre la clé du mystère : l'inconnue n'est autre que la pâquerette des bois (eh, oui, désolée pour Marguerite !),

    alias Bellis silvestris, qui se plaît dans les "prés et pacages de la région méditerrannéenne, ainsi que sur le littoral méditerrannéen et en Afrique du Nord, et qui fleurit en automne (sept-nov)".

    Comme la nature est joueuse, la Belle peut tenter l'embrouille de quelques pieds fleuris au printemps,

    mais, foi de marcheur, si on rencontre ces attardés, on les démasquera illico-presto !

     

    A retenir : cette belle pâquerette est une fille du Sud et ne se trouve donc sur les Causses qu'en de bien rares endroits.

    (PS : la pâquerette du printemps s'appelle quant à elle Bellis perennis, les deux sont quand même des cousines

    très proches, presque même des soeurs !)

    Merci Mimi , pour tes histoires de pétales ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     


    on passe vite fait au prieuré ..entre dans la chapelle des pèlerin e s
    et cherche un coin sans vent

    Brigitte gargouille ..

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    entre le km 6 et 7 ..voici le rocher sandwich ..
    tel des isards , on s’accroche aux sièges ..
    le vent ne fait là , que du bruit sans souffle ..le soleil chauffe les faces
    on va pouvoir ouvrir grand nos yeux pour dévorer les délices qui sortent des sacs ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on grignote en paix , la pluie lointe , la foret en moquette de garrigue

    si tranquille et joyeux de siroté le ratafia amené par
    notre ami de champagne , qui sait si bien nous ravir ainsi , de sa présence ..

    et puis c’est la distribution des déserts maisons , de bien des masures ..servis avec chocolat , café , tisane ..
    Le grand partage de douceur , l’échange délicieux d’attentions
    Chacun montre ses pensés pour le groupe sous forme de pâtisserie

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Boscchemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis les ateliers s’installent naturellement

    la sieste de grimpeur , et la méditation d’escalade
    Collé en roche , dos droit , le reste en vide
    on s’écoute dans le vent ..sent la lumière venir de partout

    le temps bleuit , les cœurs ralentissent , la paix grandit tranquille ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 8...

    le pays s’équilibre , ..terre est ciel se joue du soleil ..
    il nous faut passé au Bosc et , encore faire des tours et retour de collines ..avant uslcas ..

    Mireille calcule et réfléchi des raccourcis pour rentrer plus tôt ..
    jusque là tout va bien pour elle ..

    on se quitte trop vite-fait pour moi ..,
    tous on se dit “- faudrait pas qu’on arrive à usclat et qu’il y ai encore sa voiture “
    Elle raccourcit par des sentiers certes sur la carte , mais pas certain ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    retour dans les vignes ..Le Bosc s’éclaire entre deux nuages ..
    j’attends pour la photo , m’amuse de ces vagues de lumière qui traversent le paysage ..
    comme le vent dans un blé , les collines se couchent ou se dressent devant mes yeux ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     


    Un artiste peint d’une seconde , l’image que j’espère ..en pinceau de lumière les olivier apparaissent ,
    les chênes vert s’éclaircissent , le Bosc blanchit , les horizon s’éteignent ..
    je prend le temps du retard , devra courir pour rejoindre les autres ..mais l’artiste mérite bien un admirateur ..

    c’est un jour à rester là ..contempler les mille et une toiles qui s’inventent à chaque instant ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     


    le Bosc ..vite passé ..sans doute trop rapide


    encore 6 km de grand lacets ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    sortie du village il nous surprend ..je photo bras haut

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    l’arc ..le premier de l’après midi

    un signe qu’on se donne pour rêver de trésors ou d’histoire de changement de sexe ..
    le vent promène des gouttes ..l’air est traité par la pluie lointaine
    notre chemin et le soleil font le reste pour coloré notre regard

    un bon moment d’incroyable , qu’on laisse prendre dans nos esprits ..
    le temps qu’ils se lavent du peu de raison qu’ils leur restent ..

    j’aime laisser le rêve déraisonner le dimanche ..
    nous donner le goût de la magie
    même s’il est fugace , Il reste une impression d’éternité .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    puis on passe les contours des vallons ..dans les forets ..croise des mines de baryte

    et retrouve Mireille et Michel

    -“ houlà , les raccourcis, bien bartassut ..on a abandonné ‘' rigole Mireille ..

    s’en suit des explication de carte , des rires de guides , et les applaudissement du groupe

    on est tous content de les revoir pour finir la balade

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Boscchemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     


    la nuit s’approche avec le village ..
    Usclas du Bosc nous attend

    on arrive tranquille
    je prend une toile de coucher de soleil ..
    le groupe va s’éteindre doucement
    par petit nombre , on se rassemble
    chacun sa direction

    nous chanceux on va faite traîner le jour jusqu’à Lodève

     

     

     

     

     

     

     

     

    chemin de ronde des collines d'Usclas du Bosc

     

     

     

     

     

     

     

     


    la table tisane est prête

    Marie France nous attend ,
    reçoit nos histoires de marche ,
    nos éclats de rire ,
    nous donne gâteaux et douceur d’âme .

    un long temps de charme , ou l’on est bien ,
    lumineux , joyeux et un peu amnésique ..
    on oublie la route , et le dimanche soir qui passe malgré nous

    que du bien cette rando tranquille ,
    sans grand attrait ,
    mais avec tellement d’impressions ,

    tel un peintre à la touche de couleur
    elle aura marqué nom corps et esprits de lumière indélébile ..

    merci à tous

    bizs

    lolo

     

     

     

     


    1 commentaire
  • coucou rou ,


    encore un grand jour , un grand jour pour rien ,
    sans aucun doute , ni rengaine ,
    jour de mouille , sans la trouille ,
    encore un grand jour , ou l’on est mieux
    à allumer et éteindre le feu ..

    Le deux ,
    c’est à huit ,
    en décembre ,
    qu’on brave la pluie ,
    le brouillard et la raison ..
    juste fada on suit les loi
    simple et sage de notre foi
    Pour le guilhaumard , on quitte la maison ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    prévue sur 12 km ..on en fera que 11 ...en coupant part les flèches rouges


    un petit tour aventure ..que je pense pommatoire

    10 h on se retrouve dans la rue ..qui cette fois sourit sous la pluie

    -“ j’ai pas vu qu’il pleuvait ce matin , c’est une fois dehors voila que je me mouille , ho j’y suis alors j’y vais , “ nous raconte Monique
    -“ faut pas réfléchir , c’est prévu on sort ..on y va “ je renchéri

    les deux voitures traversent le brouillard et la pluie vaporisateur ..sur tout le Larzac
    On a tous les souvenirs de la dernière sortie aux abris du boffi

    et sait comment on se trempe avec se temps ..
    d’une bonne trempe bienveillante et vrai , qui nous anime tous ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la ligne ...en travers de route
    à la mode du moment médiatique ..
    la géométrie du début de notre route
    comme pour un film de héros d’outre atlantique
    on avance sans ralenti ,
    ou brouillard ou pluie ..


    -“ juste ou il fait presque beau ...on choisit superbement le lieu “ je lance fièrement

    -“ oui ..pour le moment , tu peux faire le beau , ..mais ..”se retient Pascal

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    le fait , fait que l’on chemine au sec en presque soleil ..

    ce causse , comme tous , est particulier . il est boisé de hêtres ..tapissé de feuille dorées
    les arbres entourent des petites parcelles d’herbes , et cachent de grand mystères..

    le plus grand et là devant ...

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    L’abîme ..la plus vaste entrée ..du Mas Raynal

    pour ceux qui veulent en voir la visite ...avec notre amis Mickael https://www.youtube.com/watch?v=gVTbfQZ4fzI

    la suite ici https://www.youtube.com/watch?v=LHiQnCco_sM


    je me contente aujourd’hui d’une photo de haut du puits

    souvenir avec Maixent de notre descente un hiver de jeunesse ..

    c’est un mythe , une légende se gouffre avec ces 110 m de verticale

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    après la ligne , on adopte les binômes ..

    chacun popote , avec l’autre , comme de vieux pote à l’écoute

    derrière le plateau semble faire une sieste de circonstance la couette d’arbre bien tirée ..

    on trace sur un chemin imprévu ...trouvé là comme fait expiré

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le soleil nous cercle , le temps de découcher ..
    les doudounes vont au sac , quelques rayon nous font croire au beau temps ..

    la zone libre de la rando ,s’avère plus facile qu’imaginée ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    même si ..il nous faut sortir le c.l des ronces

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on se trouve sur un petit sommet ..
    la suite plutôt sur la droite ...on cherche un canyon que l’on croit

    jusque là ...c’est tout beau à se perdre facile
    j’adore
    personne du groupe ne connait vraiment
    on découvre cette impression ..grand libre sur le pommatoire ..
    avancer certain de passer au travers sans se pommer ..
    le GPS rassure bien !
    “ce sont des lieux , à ne pas être avec le brouillard “..m’angoissait mon grand père
    les arbres habillent des rochers et des failles profondes..
    ce jour ou les branches trempent le randonneur , on ne tentera pas de bartasséjer ..

    “- on n’est pas des bartasséjayrres , qui bartassèjent sous les bartasses, on suit les zones dégagées “ rigole Maixent avec l’accent du causse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    entre les buis on choisit notre chemin

    une idée de liberté , un sens du facile , une envie d’aventure , un sentiment de bonheur ..
    rien , d’important , simplement tout de vital ..

    on se voit entier ..complet , sans rien qui manque ..même le sens de la vie prend la suite de nos pas ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on précède les question , interrogation , doute ou évaluation , ..
    on est devant ce monde tranquille , paisible pour toutes la journée ..

    “- oui mais y’a faim “ raisonne la même ..
    Là va commencer un étrange ballet ..la recherche du canyon ..
    on tourne un rocher ..puis 2 , retourne le premier..et s’en va
    bifurque , et refurque ..à gauche ou droite lolo ,

    pas de canyon , ni d’abris

    le groupe patiente , Les ventres s’impatientent , gargouillent des mots désarticulés

    j’aime cette bonne humeur qui s’exprime gentiment malgré les contrariété du moment ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    anémones nous stop vivement , dans nos plaisanteries ..
    que fait elles fleurit en novembre , pauvrette qu’elle se croit en fin d’hiver ..
    Peut être mènera t’elle ses graines à terme ..?

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le rocher des ripailles
    faute d’abri ..on choisit le tapi qui croustille ..
    mais les feuilles détrempé jouent plutôt les éponges

    qu’importe , on se pose , le temps qu’il passe à la pluie ..

    une pluie sans goutte au début , vaporeuse ..qui insidieuse semble flotter et pénétrer de partout

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 5 ..on rejoint une piste en immersion dans l’humide

    la rando change de look ..les couches sont ressorties des sacs
    marinou emballe son sac d’une bâche ..

    -“ quand je veux voir un ciel bleu , je te regarde , marinou “ implore doucement son compagnon ..
    On est tous sous le charme de la gentillesse ..
    et tous on fixe le sac bleu ciel de la belle

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la piste ..merveille
    sous bois et mousses sur des terres sombres de volcan .
    on en oubli la pluie

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    elle nous retrouve avec l’amis brouillard

    les proches disparaissent en fantômes ..
    c’est là que l’on raccourcit ..retrouve la route et tourne vers la source st martin

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les fantômes durcissent en roc
    le pays devient légendes , secret et discret ...
    une belle ambiance pour marcher

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une particularité ..une source en plein causse ..une mare sans canard ..
    on est très sensible à cette eau présente en terre aride , ou chaque goutte qui tombe s’infiltre irrémédiablement

    mais l’eau nous trempe ..on espère un abris ..et c’est encore le spéléo qui nous le trouve

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un feu fumant ...est vite allumé
    du bois sec sous l’abri comme il faut ..on le brule tout

    mais avant de partir , il faudra bien le garnir
    l’abri , avec du bois ,
    pour que les prochains y trouve de quoi
    se réchauffé le ventre


    un joli moment de sèche , ou chacun évapore
    il nous aura bien rebouster ..un peu de chaleur juste pour se rappeler que le jour est bon ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on suit le sentier de pays ...superbement aménagé

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    st martin ..la source

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    un bel endroit bien habité

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on fini la marche en liberté pour rejoindre les voitures

    au choix de chacun de suivre
    a la façon brebis ..entre les buis

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Guilhaumard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le ciel bleu sac nous conduit à la route et fin ..


    détrempé joyeux

    on se regarde , se quitte sans bizs ..
    c’est dit on se retrouve à Millau pour les aux revoir

    En fait en route s’improvise un goûter ..

    ou plutôt un vin chaud
    Marie Christine nous reçoit chez elle ,
    encore une rando qui se prolonge autour de la table amie
    On partage les câlin du chat
    la tisane et le vin

    des moment doux et chaud
    qui nous tire de notre coquille

    ce jour va durer la semaine au moins
    tellement on a pris du temps
    donner de nous même
    et gagné de l’envie

    à bientôt ..

    bizs
    lolo

     

     


    2 commentaires
  • coucou rou


    Mire à balle réel en plein bonheur ..

    la phrase de ce jour 25 novembre 2018..

    Ces mots jouent pour moi et certain , les autres s’interrogent ..
    Nous aussi ce dimanche l’interrogation prenait toute la place .
    Une certitude , la pluie froide
    Vient ensuite personne ! Comment sortir marcher par ce temps !
    Presque 11 h , le rendez vous se noie

    -“ un message de marinou qui reste sous la couette “ bip Brigitte
    -“ je pense que nul ne viendra , on va rester là !, dommage pour la grillade “ je projette ..

    c’est rapidement conclure !

    -“ je suis prés je vous attend “ me réveil Pascal
    Brigitte elle , bien au chaud devant le feu reste sage ..

    quand à lolo , l’aventure s’invite , impossible de retenir la folie ..
    Le sac , la viande , grille papier charbon , bonnet , chapeau , coupe pluie , pain et s’en va ..

    il n’est pas 11h , que nous voila riant dans la voiture qui grimpe le causse ..

    Un grand moment se départ en doublette avec Pascal ...
    la Rue n’a rien du comprendre . Pas de long bonjour sourires et bizs , ni de papotage ..on l’a laissé dans la pluie sans dire mot.
    Si vite parti ...que l’on a rater les suivants ...
    C’est cela de croire que l’on est seul , unique à vouloir faire des extravagances sous la pluie ..

    -“ lolo c’est Michel qui appel . il vient aussi , je lui dis de nous rejoindre , on va devant pour chauffer la grotte “ me sourit Pascal ..
    vola les surprises que j’aime ..savoir qu’il y a aussi fada que moi

    -“ ha c’est Fabienne et Luc ..! oui on est en route . Rendez vous au Boffi vous trouverez l’abri bien chaud ..” rajoute t’il

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le Boffi , sans doute le plus bel abri du coin ..bien connu des escaladeurs , et randonneur
    célèbre pour sa via ferrata   http://www.lesgorgesdutarn.fr/baume-et-falaises-du-boffi

    un bon coin pour regarder la mouille tomber au loin
    on se gare au bout de la première flèche rouge ..et continu à pied

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la grande piste lugubre dans la pluie nous réjouie ..

    un léger vent , de bonne goutes , de celles qui mouillent , un froid qui enrhume ..
    Tout est bien là ..prévu depuis 8 jours

    La nouveauté sont nos mots , joyeux , heureux , qui sortent de grand rires complices ..
    on plaisante invente des blagues , qui attendent les ami e s en route ..
    on se sent bien , le cœur au chaud , habillé de 4 couches ..

    - “ sa marche leur truc des 4 couches “ je lui dis en comptant mes vêtements ..

    la marche semble éternel , on sait qu’elle ne dureras pas ..et pourtant ces 2 km vont nous en faire dire ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     


    à l’approche des gorges de la Dourbie ...tout change

    les pins sont en sauvage dans les pentes ...les brumes en impression d’automne
    l’humide se respire , vole en voile disloqué

    on voit tout le bien d’être là ...ressentir cet air libre , frai et sans complaisance

    et pourtant en paix puissante ..le pays est calme tranquille tout à nous ..

    on se trempe , qu’importe l’abri nous sèchera
    Habité dans les causses , et ne pas sortir avec la pluie nous semble une hérésie..
    les abris sont de partout , le pays magnifique ..
    nos yeux le montrent , notre cœur le rit , notre esprit le fabule ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    l’anorak en soupe froide , le jean serpillère , je singin dans la douche ..
    la terre est belle ..les rochers au plus propre , les gorges se dégagent ..

    on se régale avec l’ami , prend la pose paysage ..nous attend la descente en sentier escarpé bien mouillé ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    On marche souvent avec les fesses , prend du temps pour ne rien lâcher trop vite ..
    l’abri est au pied des falaises ..une bonne descente crapahu

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    premier arrivé , on s’affaire ..construit le foyer , étale le campement de l’aprèm

    le lieu nous prend sous sa coupe , donne généreusement l’essentiel : Le Sec !

    à nous d’ inventer la chaleur , et d’aménager le confort ..

    on retrouve , les instincts , inscris dans nos gênes primitif .
    Naissent alors des plaisirs oubliés , de ceux qu’on peu lire dans les livres d’aventuriers..
    l’esprit s’'éclaire en profondeur , devient comme un soleil d’évidence .
    le simple prend tout l’espace ..
    un simple caillou devient assise , les autres , porte manteau à sécher
    un simple regard , voit un beau paysage
    une simple voute nous abrite
    le sol de sable devient moquette douce
    du simple bois s’allume de braises

    et les ami e s simplement arrivent ..
    Le Bonheur nous a trouvé , guidé par notre envie de sortir

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    s’organise le repas qui va durer le temps du feu ..

    les trouvailles sont enthousiastes , ..tous trop content d’être aussi fou que les autres
    -“ après la semaine de m...d....e que je viens de passé , ça fait du bien de sortir “ se retrouve Fabienne

    on discute , fait notre monde de paix , et sort l’apéro ..
    le groupe passe de bonhomme à bons humain ...


    on entend des histoires de philosophe , de grecque et démocratie ,
    le cinéma , s’invite avec quelques livres , mais le clou c’est l’écriture ...

    -“ comment tu dis ? l’écriture in .. trusive ? “ je m’inquiète de ne pas connaitre ..

    -“ ..holà non ! on n’en ait pas encore là ! INCLUSIVE ! l’écriture inclusive “ rigole t’il

    s’en suit des lignes qui vibrent jusqu’à l’égalité , les droits et devoirs de tou s t e s ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    et puis photo ...le ventre bien plein , Mirabal nous appel
    la grotte de L’Alpina est toute proche
    c’est un appel d’outre temps ..celui de notre jeunesse
    Fabienne rigole de me voir dans la combinaison de sa fille
    Un petit renfort intérieur m’aura valu bien des gentillesses ..

    -“ ha tu vois ...te voila comme une fille , alors pour pisser !! tu vas comprendre pourquoi il nous faut du temps “ s’esclaff t’elle

    le groupe se divise pour un temps

    certain reste au feu ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    nous autres ..tentons la traversée ..
    c’est une grotte déjà vue en décembre 2016 http://rando-lolo.eklablog.com/les-gorges-blanches-de-la-dourbie-a127877472
    par notre petit groupe

    avec Maixent et Léna on n ‘avait pas trouvé les bon passages ..

    Mais avec Fabienne on y croit ..
    si bien que Michel nous accompagne ..lampe et bonnet en tête on se lance dans le réseau supérieur ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on grimpe , monte ..et redescend sans suite possible

    les souvenirs de la seule , s’embrument de doutes ..
    une ambiance prend vie ..vient notre jeunesse , l’envie de la découverte
    Intacte comme au premier jour ..la nécessité d’aller plus loin

    on tente alors le réseau inferieur ..en duo
    juste elle ..et lolo
    une cavité à notre mesure , sèche , belle , étroite large et profonde
    on démarre allonger sur le ventre ...en cour de digestion
    dur dur , de lever nos panses pleines ...on en rit à éclater la roche
    le ventre collé au sable ..les serpents sont groggys..
    La visite nous approche , comme une aventure amicale ,
    on s’avance en prudence , s’écoute et s’entraide . Découvre des merveilles ..
    plus appareil photo , on profite sans témoin , regarde pour les autres ..
    Il nous faudra revenir , cette grotte est surprenante ..

    on ne trouve toujours pas le passage ..

    c’est dis une autre éxplo mieux préparé nous rassemblera..un jour de pluie

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on revient au boffi ..raconte notre gymnastique et positions souterraines aux hommes avec de belle allusions
    histoire d’en rire encore ..

    et c’est dans la folie du moment que l’on décide de rentré au plus long ..
    rejoindre les voitures par le sentier du ravin du Mona ..

    il ne pleut plus , la marche nous manque

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    marche vertige ..en gorges de la Dourbie ..

    on retrouve notre bonheur de groupe ..là tout proche de Millau

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la photo est partout ..lumière d’hiver qui glisse sous les nuages


    on se sent privilégier de pouvoir être là se jour ..d’autant que les conditions s’améliorent ..
    les vautours se rapprochent , passent à notre hauteur , à porté des arbres ..
    leurs têtes blanches tournent et nous suivent du bec
    on les trouve si proche , si nombreux que l’on se croit important ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le sentier nous regarde presque endormit ..
    on passe sans déranger ...laisse tomber la nuit qui va nous rattraper ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    on se régale au pied des falaises ..connait bien ces passages ..et pourtant

    on trouve un nouveau chemin tracé en montée raide ..
    il suit et tourne des ravines , entre les falaises ..une trace de vélo de descente visiblement
    on progresse en nouveauté pour nous , souffle chaque marche
    et trouve la quiétude du moment ..

     

     

     

     

     

     

     

    Les Fadas du Boffi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    entre le chien de Fabienne , et le loup des Cévennes ..ces minutes se suspendent

    Tout prend une autre valeur , de ce qui n’est déjà plus , à celui qui va devenir ..
    on est posé sur un entre deux , sans dieu ni maitre ou simplement la tranquillité règne ..

    nos derniers instant de marche inspirent cette paix ..


    on se rassemble enfin sur Millau pour une tisane lolo
    agrémenté de poire liquide alambiquée ..
    un délice

    Pour un jour triste ,
    on aura bien réussi ,
    passé la pluie ,
    manger à l’abri
    mirabal dans les rires
    les vautours sur le pif ,
    la grimpe dans la nuit
    et la tisane alcoolique ..


    que des ho , sans hic ..
    il faut être fadas pour en vivre autant ..

    à bientôt
    bizs

    lolo

     


    1 commentaire
  • Cou; Courou

    Un jour facile , limpide .
    Serin et tranquille ,
    on découvre , avec une curiosité nourrissante ..

    Le 18 novembre ,
    l’échappée des 22 tente d’atteindre le bout du monde ..
    Un nombre ,
    se jour , venu de plusieurs chemins en petit groupe ,
    les gens s’assemblent en sourires et bizs ..
    8 de l'Aveyron se dissolvent avec les 14 Hérault ..

    une belle histoire cette rencontre
    qui à elle seul occupera nos contes et légendes de randonnées ..
    Sans dire grand mots , ou belle politesse
    chacun reconnait les têtes amies avec joie
    et apprend les petits noms nouveau dans la surprise ..

    On est ho bout des routes de tout le monde
    A Gourgas , rue du béal , chante l’eau nourricière ..
    Des notes simples qui roulent dans les aigus entrainant quelques ténors ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    en fait 15 km pour 600 mètres de dénivelé

    C’est une rando gouter ...ici Odile et J Marie nous reçoivent ..
    On y vient découvrir leur maison au cœur de ce cirque ou jouent fontaines et sources ..
    Un lieu de vie loin de rien , proche du calme , tourné vers la lumière ..
    La rando s’efface , pour le départ c’est la tendre folie ..
    Les 22 se rassemble sans savoir ..discutent , papote et anime le bourg
    Certain visite un jardin , échanges conseil de planteur avec l’ homme qui les invite ..
    d’autre écoute les infos d’une dame qui se propose de nous guider pour sortir du village ..

    “ oui ..passez par les petites ruelles , le Gr vient d’être très abimé au dernière pluie ..”nous sourit elle

    j’écoute , regarde cet élan de générosité et peine de le rompre ..
    alors traine ..à la façon de ces lignes ,le moment de commencer la marche ..
    J’ai le sourire en presque rire derrière les yeux ,
    la tête qui brille de l’intérieur ..que je délaisse les photos ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Un km ...pour prendre le fil de la rando , revenir à mon rôle de guide suprême ..
    la première image est difficile ..il me faut arrêter un dialogue entre ami e s ..
    Et je vois la file , qui file un fil brillant d’amitié ...comme un or pur du temps d’avant la haine ..
    Les mots sourient , les têtes écoutent , les histoires blaguent ou questionnent ..
    J’attends ...laisse marcher ces gens qui me suivent , pour être en dernier ..
    Je prend la charge d’être à l’origine d’une tel journée ..
    Réunir des personnes sans les connaitre toutes , et laisser la magie du jour les éclairer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Première pose ...sur la piste Mérovingienne ..GR 653
    L’échange se fait entre nouveau et marcheur du groupe ..
    le style des comptes rendu devient Le sujet .
    Brigitte défend ses arguments répétés vivement au petit matin ..
    Elle cherche appui chez ceux qui lisent le lolo ..démontre l’extravagance des phrases ,
    le pénible de l’exercice de compréhension du sens ..
    l’envolé désordonné des sentiments ..
    et bien d’autre détails .

    Mais ces preuves n’émoussent pas l’enthousiasme des lectrices – lecteurs .
    On continu d’en rire , et se sujet reviendra de temps en temps ..

    il ponctue les km de rigolades..
    si bien que j’ose croire que Brigitte lira mes mots avec plus de complaisance ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    La Calade se cache sous l’automne ..

    grimpe chaud ..je donne rendez vous au sommet chacun son rythme ..
    je profite , accompagne , un , une , ou plus
    le temps tranquille de soufflet ensemble un peu de notre vie ..
    Je force la mémoire pour retenir les prénoms ..et donne mon temps pour expliquer le sens de mes dimanches ..
    Personne n’est seul , ou oublier . Tous accompagnés échangent leurs pensées ..
    la grimpe permet cela , laisse le temps , partage les peines , et dévoile les capacité ..
    Avec la bienveillance et l’honnêteté , le discourt devient enrichissant .
    On peu s’offrir des moments puissants qui vous nourrissent l’âme ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    km 3 le plateau ..ouff

    sur la Larzac ..le regard plonge ..du coté de la vallée d’où l’on vient

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et coté du cirque ..ou l’on va ..

    beaucoup connaissent ..mais retrouve avec plaisir
    les autres découvrent , et montrent l’envie
    le vent s’invite ..les pulls sont remis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    “ pas trop vite ..la belle ..ou le parapente et de rigueur..” je pense rapide

    le panorama pour vous dire que la maison blanche du loin nous attend ..
    puis se sera la ligne de crête de la colline boisé , enfin pour redescendre dans la foret pentu à droite ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    sous le vent on longe la falaise ..
    Gourgas est là plus bas ...
    le cirque commence ..nous en somme au bout de ce monde qui est le notre ..
    on s’amuse , se rit , du facile de la marche maintenant ..
    et du grand pays que l’on tien sous les pieds ..

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Dans la falaise , un passage ..le sentier escarpé ..
    Odile nous montre sa maison , là tout près ..si petite entre les champs

    notre groupe se divise ...un , prend le vertige , l’autre le tranquille ..
    rendez vous au repas un coin sans vent au soleil..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    ils sont devant ..plus loin

    à mi hauteur de falaise un bon balcon donne le passage

    nous , trois derniers on prend l’espace à plein poumons

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Fabienne me fait l’échelle ,
    façon de dimensionner l’image à la bonne hauteur ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    un parcourt facile et bien abrité ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    on y trouve le coin sandwich ..

    les sacs se posent , on y tire des liquides de joies ,
    et fête le rassemblement et création de ce groupe d’aujourd’hui ..

    Des “je suis contents “, “on est bien “ , “c’est super” , “ merci “ ,”je suis ravis “ ....fleurissent en touffe ..
    les rochers entendent des minutes de bonheur qui vont marquer leur histoires ..
    ils nous abritent de l’air frai et reflètent la chaleur de la lumière . Pour sur ils nous veulent du bien ..

    un grand repas ..digne d’un banquet en terrasse étoilé ..
    ou les convives se régalent de met rare et raffiné , travaillé avec gout ,patience et méthode ..
    En entrée , la simplicité . pour mètre l’accent sur la philosophie du menu
    accompagné d’une honnêteté spontané
    ensuite les plats important , des regards qui chantent , les sourires qui écoutent , les rires qui approuvent ..
    vient les délices sucrés , les amitiés qui se voient , celles qui naissent , la paix qui danse au cœur ,
    je vous laisse deviner les pousses café ...pure essence de bonheur distillé par des dieux ..
    un gout de vrai , d’essentiel de ces moment là ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     


    la photo témoin ... de l’atelier sieste ha les marcheurs !!

    nous autre en méditation proche du vide on se dresse dans le souffle de la vallée
    un chant prenant , sans rupture , en des notes longues éternelles ..
    Un interminable houuuuuuuuuuuuuuuuuuuu nous guide vers la conscience

    Ces rando nous ouvrent des horizons insoupçonné

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    méditant et sieste se lèvent ensemble ..et l’on repart finir le bout du monde

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    ce balcon fut vivant , habité ..un magnifique bassin et témoigne


     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la maison blanche se rapproche ..le tour du cirque se termine ..

    mais on ne va pas rendre notre billet pour autant ..
    un deuxième tour est prévu ..à contre sens , une sorte de retour à mi pente de la vallée ..

    “ j’aime ces plat ..., le Larzac “ me confie ma compagne

    j’y devine une idée pour les prochaines rando ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    la maison blanche passée ..on s’avance vers les bois ..

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le sentier en lacets , étire le groupe ..la pente bien raide s’adoucit avec les zig et zag ..

    on retrouve un temps partage et confidence ..
    je répète des mots bon , gentils , tranquille , écoute les mêmes qui me reviennent
    On approfondit nos échange avec certain déjà rencontré ..
    on discute douleur et massage , méditation , et Schtroumpfs ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    pourquoi , dans ces pentes évoqué les petits bleus ..

    on y trouve le sentier des balcons ....qui longe et serpente tous les vallons du cirque ..

    On cherche une grotte ..celle du banquier ! on plaisante assez sur son trésor ..mais ne la trouve pas .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    par contre ...le plaisir est la
    bonne marche sur un sentier parfait , qui charme à chaque virage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de GourgasDu monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les schtroumpfs , ne sont pas loin ...la salsepareille envahie tout ..
    grimpe au arbre ..

    on s’amuse de croire à notre imagination ..


    on devine une grotte ..y entre et puis rien ..pas de suite
    le temps de cette courte visite le groupe c’est disloqué ..

    c’est donc en petit nombre que l’on ferme la marche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    les ombres s’allongent , les verts jaunissent ..la plaine se décore pour quelques instants ..

    on profite ..s’arrête , photo , et regarde ..

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    prendre le moment quant il est là ..
    suivre les ombres qui s’étirent , découvrir les nuances qui changent ..
    l’image devient subtile presque irréelle pour celui qui voit ..

    notre petit groupe s’étonne , partage ces émotions ..
    à plusieurs on prend notre temps ..

    les autres devant fond de même sans doute ..et nous attendrons plus loin

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    le grand balcon commence .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    un prés nous retient

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    une cascade donne des rêves

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du monde jusqu'au bout du cirque de Gourgas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    on retrouve le groupe réunie sur la piste des rois
    et raconte notre retard
    la lumière les couleurs les balcons..

    de bonnes gorgées d’eau et on rentre ensemble au village

    on croise des chevaux .. et parle de ceux d’auvergne ..comme futur monture pour certaine ..
    Un projet qui vient suite à la lecture de notre dernière histoire ..

    Les 22 arrivent
    une séparation se fait obligatoire , ils doivent partir .
    séparation bien lente ,et souriante .

    les autres majoritaire retrouvent Jean Marie et son gâteau

    un gouter superbe ..qui pose après la marche ..et la tombé de la nuit
    une maison tranquille , chaude , simple et pourtant rempli de détail ..
    On s’y sent bien , y voit les visages calmes , les mots qui se suivent sans mélange ..
    je comprend tout , répond à chacun , comme si les mur savaient réguler les conversations ..
    Je tourne la tête régulièrement pour apprécier la lumière de tous ces visages amis ..

    nous voila là ...pour rien , juste boire une tisane et se régaler de gâteaux ..
    le temps ne doit plus passer , il ne sert a rien ..on est bien !

    ce sont des instant à vivre ..ou l’on dit des mots injustes , bien en deçà des émotions que l’on ressent
    Qu’importe s’ ils ne sont pas à la mesure , ils sont dit avec le cœur

    à la façon de ces lignes ,
    on revit au gouter les impression de chacun pour se jours passé ensemble.

    c’est bien de se voir
    au calme d’une verveine
    évoquer le soir ,
    une journée sans peine..

    à bientôt
    bizs
    lolo

     

     


    4 commentaires